Le meilleur de la ville

À travers la route de la maison de Rastorgouev-Kharitonov se trouve l'Église sur le sang versé, l'une des plus grandes en Russie. Elle est située sur le terrain de la villa d'ingénieur Nikolai Ipatiev où en juillet 1918 les membres de la famille de tsar et leurs serviteurs ont été exécutés. En 1977, la maison d'Ipatiev a été démolie. Au cours de la perestroïka l'endroit a attiré les pèlerins. En 1990, une croix en bois y a été installée et puis c'est une chapelle en bois qui a été installée ici. 

L'église a été ouverte au début des années 2000. Le plan de la maison démolie d'Ipatiev a été inclus dans le projet. Le niveau supérieur de l'église ressemble à une veilleuse. Maintenant, il y a une exposition dédiée aux événements de 1918 événements, les expositions ont lieu dans l'Église sur le sang versé.
wikipedia.org/Vladislav Fal’chivomonettchik
La maison de Sevastianov est situé à l'intersection de la rivière Iset et l'avenue de Lénine - l'artère principale de la ville. La digue de la ville surnommée Plotinka par les habitants de la ville unit les deux rives d'Iset. Toutes les grandes fêtes de la ville ont lieu sur Plotinka.

C'était ici qu'en 1723 la construction de l'usine métallurgique a fondé Ekaterinbourg. Maintenant c'est le parc historique qui se trouve ici. De 1725 à 1876, c'est l'administration des monnaies d'Ekaterinbourg qui a travaillé ici et il a frappé des pièces en cuivre, des sceaux, des médailles, des jetons.
Donat Sorokin/TASS

Le musée des beaux-arts d'Ekaterinbourg a été fondé en 1936. Il a deux filiales actuellement. L'une est située dans le bâtiment reconstruit de l'hôpital d'usine des forges d'Ekaterinbourg, la seconde se trouve dans l'ancienne maison de marchand Bardygin qui est maintenant en cours de reconstruction.

Le musée contient des collections diverses : L'art de l'Europe d'Ouest des XIV-XIX siècles, l'art russe du XVII - début du XX siècles, l'avant-garde russe, l'art naïf moderne est à côté de la célèbre coulée d'art d'Oural et avec les œuvres des bijoutiers locaux.

Le principal trésor du musée est le pavillon en fonte de Kasli créé pour l'Exposition universelle de Paris en 1900 qui est inclus dans la liste des monuments de l'UNESCO de l'histoire et de la culture. La collection contient aussi des œuvres de maîtres de l'avant-garde russe tels que Kazimir Malevitch, Natalia Gontcharova et Mikhail Larionov, Vasiliï Kandinskiï et d'autres.

Le musée accueille des expositions, des ateliers, des soirées musicales, des concerts, des conférences, des visites guidées d'auteur et des réunions créatives.

Donat Sorokin/TASS
La maison oblique se trouve non loin du monument The Beatles. C'est la maison de rapport de Tchouvildin construit en 1900. À première vue, c'est la maison comme toutes les autres, mais en fait, le bâtiment est construit de manière oblique : L'une de ses parois est situé à un angle de 80 degrés par rapport à la façade.
Donat Sorokin/TASS

L'histoire du théâtre qui occupe maintenant un grand bâtiment dans le centre d'Ekaterinbourg a commencé dans les années 1870. A l'époque, les entreprises d'opéra de la capitale étaient en vogue. Les amateurs locaux d'art ont d'abord organisé un atelier de musique, puis ils ont convaincu le gouvernement de la ville pour construire un théâtre.

En 1912, le bâtiment, conçu par l'architecte Vladimir Semenov, était prêt. C'est l'opéra de Mikhail Glinka "Une vie pour le tsar" qui a ouvert la saison, et le premier ballet a été présenté ici en 1914.

À plusieurs reprises des artistes talentueux travaillaient dans le théâtre. Ici le légendaire ténor Ivan Kozlovskii a commencé sa carrière, le chef d'orchestre Ariï Pazovskiï, le metteur-en-scène d'opéra Alexander Titel, l'artiste populaire de la Fédération de Russie Galina Gorchakova et bien d'autres ont travaillé ici.

Le théâtre est célèbre pour ses productions classiques, les interprétations pertinentes et les performances expérimentales. Ici vous pouvez écouter un opéra en sanskrit "Satyagraha" à la musique du Philip Glass, minimaliste américain ou aller au ballet "Roméo et Juliette", réalisé par le lauréat du prix "Masque d'or", l'ancien premier du Théâtre Mariinsky, du Ballet national des Pays-Bas et du Covent Garden britannique Viatcheslav Samodourov.

Le théâtre académique d'État d'opéra et de ballet d'Ekaterinbourg était le lauréat des prix prestigieux plusieurs fois, sa troupe est en tournée dans le monde entier.

Donat Sorokin/TASS
On peut prendre le tramway pour aller de "Gorodka tchekistov" à la place de 1905 . Ce ne sont que deux ou trois arrêts le long de l'avenue Lénine. 

La Place de 1905 est la plus ancienne des places de la ville et la plus importante à Ekaterinbourg. La place est nommée en l'honneur des événements qui ont eu lieu en 1905 : Le 19 octobre, les bolcheviques ont organisé le meeting consacré au manifeste de l'empereur de Nicolas II (document institué la Douma d'État en Russie), mais il a été contrecarrée par les membres des Cent-Noirs.

Le Musée d’histoire de la Taille de pierre et de la Joaillerie se trouve dans le bâtiment de l’ancienne pharmacie de l’administration des mines construite en 1821. La collection présente des pierres taillées de différentes époques. Les plus anciennes remontent au XVIIIe siècle, on peut notamment voir un vase d’un mètre et demi en jaspe de Kalkan unique en Oural.

Le Musée présente également une collection unique en son genre de sceaux en pierre, œuvres de l’illustre tailleur de pierre ouralien Nikolaï Tataourov, des joailleries de Fabergé, 11 panneaux artistiques inspirés de contes de Pavel Bajov, les émeraudes Zvezdar et Novogodni et un cristal de grenat vert unique connu sous le nom de Démantoïde Alexandrov.

Des expositions, master-classes et célébrations pour petits et grands se tiennent sur le site.

ekbgrad.ru

La chaîne de l'Oural est une frontière naturelle entre deux parties du monde, l'Asie et l'Europe. La ville d'Ekaterinbourg, capitale administrative de l'Oural, se situe en Asie. Plusieurs lieux sont dédiés à la frontière.

Le complexe Europe-Asie, construit en 2004, se situe à 20 min de route du stade qui accueillera des matches de la CdM 2018. Il s'agit d'un large piédestal de marbre avec une plateforme d'observation et une stèle en métal. C’est là que sont disposés des pierres aux extrémités de l’Europe et de l’Asie, depuis le Cabo da Roca et le cap Dejnev.

La région de Sverdlovsk compte encore quelques signaux frontaliers. Sur la route Tchoussovoï-Katchkanar, par exemple, à 250 km au nord de la mégalopole ouralienne. Deux monuments géographiquement plus précis se trouvent à l’ouest de la capitale de l’Oural, non loin de Pervoouralsk. C'est une ville à 40 km d'Ekaterinbourg. Dès 1837, une stèle commémorative y apparut. La seconde fut construite à proximité, à deux kilomètres au nord, en 2008.



Donat Sorokine /TASS
Ekaterinbourg est devenue l'une des premières villes à voir apparaître une rue Vladimir Vyssotski en l'honneur du célèbre acteur et poète. Elle se trouve dans l'un des quartiers dortoirs. Mais en centre-ville, il y a quelques années, un gratte-ciel Vyssotski a vu le jour, considéré comme le gratte-ciel le plus septentrional du monde. Il est visible de pratiquement partout.

Le bâtiment se trouve à 15 minutes de marche de la Plotinka. D'ailleurs, il est possible de se rendre sur la plateforme panoramique même la nuit, sur inscription préalable. Au rez-de-chaussée du gratte-ciel fonctionne le petit musée Vladimir Vyssotski. A côté du gratte-ciel est installé un monument à Vladimir Vyssotski et son épouse Marina Vladi. Le projet du monument a été validé par le fils de l'acteur Nikita Vyssotski.

Non loin du gratte-ciel Vyssotski se situe l'hôtel Bolchoï Oural, dans lequel Vladimir Vyssotski séjourna deux fois lors de tournées théâtrales en 1962.
Donat Sorokine/TASS

Ce musée moderne est rattaché au Centre présidentiel Boris Nikolaïevitch Eltsine, inauguré à Ekaterinbourg à l’automne 2015. L’une des meilleures agences du monde a travaillé sur le projet : les concepteurs de design de musée de Ralph Appelbaum Associates. Son concept a quant à lui été élaboré par le cinéaste russe Pavel Lounguine. Chacune des salles du musée est liée à un moment clé des années 1990 et aux étapes de la carrière du premier président de la Russie.

C’est un musée interactif. On peut y trouver de rares documents et des photographies de famille, notamment la dernière allocation du réveillon du président le 31 décembre 1999 ou des reportages sur la tentative de coup d’État d’août 1991. Il est possible de prendre part à la préparation aux élections, de voire la mallette nucléaire et de visiter le bureau d’Eltsine au Kremlin.

Le centre Eltsine abrite aussi un fonds d’archives regroupant des documents sur les années 1990, une galerie d’art, la librairie Piotrovski, le café 1991, une salle de conférence, un centre pour enfants et un centre du cinéma documentaire. L’atrium accueille des festivals, des master-classes, des concerts, des lectures de poésie et des spectacles.

ru.wikipedia.org
L'ensemble architectural de la propriété et le parc adjacent s'étendent sur la colline naturelle de la montagne Voznessenski, à proximité de l'église Sur-le-Sang. 

La propriété s'est construite au XIXe siècle selon les plans d'architectes italiens. Il s'agit de trois pavillons, de passages et galeries terrestres et souterrains, un principal, plus deux autres grands bâtiments. La propriété porte le nom de ses premiers propriétaires : le marchand Lev Rastorgouïev et l'industriel et maire de la ville Piotr Kharitonov. Dans le jardin Kharitonov, seul site paysager de la première moitié du XIXe siècle à avoir survécu à Ekaterinbourg, poussent les plus vieux arbres de la mégalopole de l’Oural. En 1837, Piotr Kharitonov fut envoyé en exil sur décret de l'empereur russe pour cause de traitement cruel à l'encontre des travailleurs et le domaine resta sans propriétaire pendant 80 ans, se détériorant. A l'époque soviétique, il abrita un Palais des pionniers et des écoliers. L'ancien nom se retrouve dans le roman Les Millions de Provalov, de Mamina-Sibiriak et le récit d'Alexandre Tolstoï L'Or de Kharitonov.
Donat Sorokin/TASS
Près de la résidence du gouverneur de la région de Sverdlovsk se trouve le bâtiment le plus élégant de l'Oural - la Maison de Sevastianov. En 1860, il a été acheté par l'assesseur de collège, Nikolai Sevastianov, qui a fait sa fortune dans la fourniture du métal d'Oural. En 1863, il a ordonné la reconstruction de la maison à l'élève de l'architecte Malakhov, Aleksandr Padoutchev. Les experts appellent le variant résultant comme le mélange des styles et des époques - l'éclectique et les éléments de style néo-baroque, le style pseudo-gothique et le style néo-mauresque. A l'époque soviétique il y avait un conseil régional des syndicats. En 2008, le bâtiment a été reconstruit. Maintenant c'est le bâtiment pour les les cérémonies officielles et la résidence du président de la Russie d'Ekaterinbourg, les réunions et les sommets internationaux sont organisés ici.
ru.wikipedia.org
L'une des plus vieilles artères d'Ekaterinbourg reçut son nom actuel en 1919 en mémoire du bolchevik Leonid Veyner, mort pendant la Guerre civile. Autrefois, elle s'appelait rue de la Dormition et était considérée comme le centre du commerce de la ville. Les demeures de marchands, le bâtiment du Passaj ouralien et la banque Russo-asiatique donnent une idée de ce à quoi ressemblait Ekaterinbourg au XIXe siècle.

La zone piétonne de la rue fait près d'un kilomètre. Il convient de commencer la promenade dans l'avenue Lénine, l'une des artères principales de la ville. Les touristes se prennent volontiers en photo avec les sculptures installées dans la zone piétonne : une représentation du vélo d'Efim Artamonov, le héros d'une célèbre sitcom Gena Bukin (d'après le scénario, l'action de la série téléviée Heureux ensemble se déroule à Ekaterinbourg) et le chanteur Michael Jackson. Il y a des monuments nommés Les Amis (un forgeron, un chien et un cheval, inspiré du forgeron d'Ekaterinbourg Alexandre Lyssiakov), Le Colporteur, Les Amoureux, Le Banquier et l'automobiliste (ceux qui le souhaitent peuvent s'asseoir dans l'habitacle), Les Ours de Berlin (la capitale de l'Allemagne est jumelée avec la mégalopole ouralienne).