Restaurants de tous les jours

Aleksandr Tchouprakov/Welcome2018.com
Café urbain, dont la carte est dominée par la salade russe appelée Olivier, dans différentes déclinaisons : avec des saucisses, du rôti de porc, du bœuf bouilli, de la poitrine de poulet et des champignons, de la langue de bœuf ou du saumon salé. Les autres plats de la carte sont tout à fait classiques : rôti de porc, cuisse de canard et bœuf stroganoff avec des pommes de terre en purée. Le café propose une modeste carte des vins, Régulièrement, des promotions intéressantes sont organisées, par exemple, l’établissement offre un dessert gratuit aux visiteurs qui disent le mot de passe : « Mon ami Olivier m’a recommandé » le jour qu’il faut. De plus, de petits cadeaux sont offerts aux clients dont c’est l’anniversaire le jour de leur venue.
Aleksandr Tchouprakov/Welcome2018.com
Ce restaurant self-service, ouvert à la place du non moins populaire café soviétique Ouralskie Pelmeni dans un bâtiment soviétique construit dans le style constructiviste, est vraiment réputé auprès des habitants de la ville. Perpétuant une tradition bien établie, il offre divers types de pelmeni : aux champignons et pommes de terre, à la viande d'élan, et une spécialité particulière, des boulettes de cerises à grappes. Vous trouverez ici de la viande en gelée, des boulettes maison, des boulettes de viande avec du riz et du plov au poulet. C’est étonnant, mais ce self-service, avec ses plateaux et ses prix bas, propose de véritables repas maison, ce dont attestent les files d’attente en semaine. Le restaurant dispose d’un service de livraison et il est possible de commander en ligne.
Aleksandr Tchouprakov/Welcome2018.com
Un restaurant élégant avec des nappes brodées, des pots en céramique et d'autres attributs de la vie ukrainienne rurale. La carte, nourrissante et savoureuse, renferme un ensemble de recettes anciennes et de recettes modernes un peu adaptées. Quant à la carte, elle est un peu mystérieuse. Certains plats ont des noms bien impressionnants mais n’expliquent pas leur composition. Par exemple, une salade avec du rôti de porc s’appelle « Le Rêve de Gavroche ». D’autres plats sont indiqués en langue ukrainienne, que les serveurs utilisent parfois avec les clients. Le week-end le restaurant organise des concerts de chanson et de danse ukrainienne qui réunissent les invités, les musiciens et les animateurs.
Aleksandr Tchouprakov/Welcome2018.com
Un restaurant urbain à cuisine mixte avec des curiosités soviétiques, des plats orientaux et des repas du Caucase. Ce dernier fait l’objet de la fierté particulière de ce restaurant et attire les visiteurs. Découvrez du suluguni rôti, du khartcho, des rouleaux d’aubergine et du tchakhokhbili. Grâce à ce mélange de cuisines, le restaurant Mamoulia aura quelque chose à offrir aux personnes les plus capricieuses ; il a quand même préparé une carte spéciale pour les enfants : une soupe de nouilles au poulet, des pâtes au fromage, des saucisses, des boulettes à la viande avec du riz et un hamburger : les plats les plus séduisants pour les enfants. Une cheminée, des meubles en osier sur la terrasse, une treille, des pivoines dans des vases et une chambre d’enfants avec des canapés moelleux... Cette atmosphère très accueillante va vous rappeler celle d’une maison de campagne. Ceux qui ne veulent pas sortir de chez eux peuvent se faire livrer à domicile.