Itinéraire « Baltiisk et Presqu'île de la Vistule »

1 journée à pied

Baltiisk (Pillau jusqu’en 1946) est la ville la plus occidentale de Russie. Elle se situe dans la partie septentrionale de la Presqu’île de la Vistule, la presqu’île de Pillau, sur la côte du détroit de Baltiisk qui relie la lagune de la Vistule et la baie de Gdansk. Baltiisk se trouve à 50 kilomètres de Kaliningrad. On peut y accéder en voiture par la route A193 (environ 1 heure 10 de route), mais aussi en prenant le car de ligne n° 107 ou en train.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

La place de la Gloire Balte (Plochtchad’ Baltiyskoy Slavy) a été créée en 1975 à l’endroit d’un district détruit pendant les combats pour la ville au cours de la Seconde Guerre mondiale. L’accès principal à la place est orné des sculptures d’un soldat et d’un marin. Non loin, deux canons marins B-132 et un torpilleur transformé en monument sont installés.

La première localité à l’emplacement de la ville moderne de Baltiisk est mentionnée dans des documents de 1258. Au début du XVIe siècle, le destin de ces lieux changea : suite à la très forte tempête de 1510 se forma un détroit qui sépara la Presqu’île de la Vistule de la péninsule de Sambie et devint navigable. Cela contribua au développement de Pillau en tant que carrefour de transport majeur.

Au milieu du XVIIe siècle, Pillau reçut par deux fois la visite du Grand Électeur Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg, et celle du tsar russe Pierre Ier en 1697, 1711 et 1716. Il y étudia l’art du bombardement et la fortification. Au cours de l’année 1725, Pillau reçut le statut de ville et un blason ; dans les années 1850, des journaux locaux et le télégraphe firent leur apparition, et la voie ferrée Pillau-Königsberg fut inaugurée en 1856.

Durant son histoire pluriséculaire, cette localité traversa plusieurs guerres. En 1626, pendant la guerre polono-suédoise, dans laquelle était engagée la Prusse, les Suédois occupèrent la ville et jetèrent les fondements d’une forteresse pentagonale, la citadelle Pillau, achevée après 1635 sur ordre de l’électeur Georges-Guillaume.  Au cours de la guerre de Sept Ans, Pillau fut occupée par les troupes russes (de 1758 à 1762), puis en 1812 les Français tinrent la ville pendant six mois. On se battit pour se territoire tant pendant la Première Guerre mondiale qu’au cours de la Seconde. Après l’assaut sanglant des 25 et 26 avril 1945, Pillau fut capturée par les troupes soviétiques.

Fin 1946, la ville fut rebaptisée Baltiisk. Depuis 1952, elle abrite la plus importante base navale de la Flotte maritime militaire de Russie en mer Baltique, raison pour laquelle c’est resté une ville fermée jusqu’au début du XXIe siècle.

Horaires des bus Kaliningrad - Baltiisk : http://vokzal39.ru/kaliningrad-baltiysk.html

Horaires des trains de banlieue Kaliningrad - Baltiisk : http://vokzal39.ru/elektro-kaliningrad-baltiysk.html

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Le principal monument historique de Baltiisk est sa forteresse, érigée par les Suédois au XVIIe siècle.  Elle se présente comme un pentagone dont chaque côté fait quatre-vingt mètres. Chacun des bastions possède son propre nom : Albrecht, Prusse, König, Königin et Kronpinz. Ils sont entourés par de larges douves et le cercle défensif extérieur de la forteresse se compose de cinq ravelins : Ludwig, Storchnes, Fahlwinkel, Kronwerk et Schinken-Schanz.

Au cours de la construction de la forteresse, il était prévu qu’elle devienne la banque européenne la plus fiable : l’argent pouvait être conservé dans ses caves où une température et une humidité adéquates étaient maintenues. Néanmoins, la vocation militaire de la forteresse l’a emporté.

Au cours de l’assaut sur Pillau par les troupes soviétiques en 1945, le réseau complexe de communications souterraines permit à la garnison allemande de quitter la forteresse après avoir miné les galeries. Suite à la prise de Pillau, le commandement soviétique décida de conserver la forteresse et la majorité des galeries souterraines furent préservées.

En 1999, la forteresse est devenue une filiale du Musée de la Flotte de la Baltique que l’on peut désormais parcourir en s’inscrivant à une visite-guidée.

Des visites guidées de la forteresse sont organisées les samedis et les dimanches à 14h. Inscription obligatoire auprès du Musée de la flotte de la Baltique (Baltiisk, Oulitsa Kronshtadtskaya, 1) par téléphone au +7 (40145) 641 87.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Ce phare, le plus occidental de Russie, a été érigé en 1813 et se trouve sur la rive pittoresque du Morskoy Boul’var. Il sert de repère aux navires approchant du port de Baltiisk. Le phare est haut de 33,2 mètres et sa lumière est visible à 16 miles marins.

Une version veut que le phare de Pillau ait été construit par l’architecte Karl Schinkel, une autre par l’ingénieur hydraulicien Schultz. Le phare de pierre, qui vint remplacer une tour en bois à flambeau, fonctionna d’abord à l’huile, puis au kérosène à partir de 1874, avant qu’on ne commence à utiliser des lampes au gaz. Ce n’est qu’en 1913 que le phare fut électrifié.

Au cours de l’assaut sur Pillau en 1945, le phare reçut des dégâts mineurs, néanmoins les Allemands le mirent hors service avant leur retraite. Étant donné que le port conquis accueillait désormais des navires de la Flotte de la Baltique, il fallut rapidement réparer le phare.

En 2011, le phare de Pillau a acquis le statut de site classé au patrimoine culturel et a été placé sous la protection de l’Etat.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

La promenade le long du quai de Baltiisk prend environ une demi-heure. Ce quai se distingue des promenades des stations balnéaires : d’ici, une vue romantique et austère s’ouvre sur le canal et les navires de guerre. Tout au long de l’année, cygnes et mouettes mendient de la nourriture aux touristes, on peut donc emporter avec soi des céréales ou des carottes hachées.

A la fin de votre balade sur la promenade, vous ne pourrez pas manquer le monument à l’impératrice Elisabeth Petrovna, au pied de la jetée Nord. Ce monument, œuvre du sculpteur Gueorgui Frangoulian, a été inauguré en 2004 pour commémorer les victoires des armées russes sous le règne de l’impératrice. Elisabeth Petrovna est représentée à cheval en robe de colonel du régiment de la Garde Préobrajenski. La hauteur totale du monument avec le piédestal est de 14 mètres, le poids de la statue est de 12 tonnes. Un ouvrage fortifié stylisé fait d’énormes blocs de pierre disposés en croix fait office de piédestal.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Au nord-est de la jetée Nord se trouve un cimetière commémoratif international ouvert après rénovation en l’an 2000. Le mémorial se présente comme un ensemble de stèles commémoratives avec les noms de défunts. En son centre, il y a trois croix d’acier de neuf et sept mètres. Leur poids total est de deux tonnes.

C’est l’Histoire qui a choisi l’emplacement du mémorial. En effet, c’est ici que les soldats de l’armée allemande et les habitants de Prusse orientale morts dans les premiers mois de 1945 ont été enterrés, ainsi que des prisonniers de guerre originaires de pays de la coalition antihitlérienne. Conformément aux archives allemandes, plus de 3500 morts ont été identifiés et leurs noms ont été gravés sur les stèles. Depuis 1997, les restes de 1300 autres victimes de la guerre découverts sur le territoire de Baltiisk ont été inhumés dans le cimetière.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Le voyage vers la base abandonnée de la Luftwaffe débute par une traversée en direction de la Presqu’île de la Vistule (moins de dix minutes de trajet).

La Presqu’île de la Vistule (en all. Frische Nehrung) est une étroite bande de terre séparant la lagune de la Vistule de la partie principale de la baie de Gdańsk. La longueur du cordon littoral est de 65 km (dont 35 km au nord-est appartiennent à la Russie, le reste à la Pologne), sa largeur va de 300 à 1800 m dans ses parties médianes et méridionales, et de 8 à 9 km au nord. La Presqu’île de la Vistule est célèbre pour ses plages de sable blanc, ses dunes couvertes de forêts et, bien sûr, son ambre, qu’il est facile de trouver en ces lieux, en se promenant simplement le long de la mer.

L’aérodrome de Noïtif, construit entre 1937 et 1939, est une autre attraction de la Presqu’île de la Vistule. L’aérodrome possède deux pistes de décollage et d’atterrissage chauffées, un hangar marin, trois hangars à avions en béton armé et deux hangars métalliques pour le matériel auxiliaire. L’aérodrome accueillait des détachements de la Luftwaffe équipés d’avions Ar 196, He 59, He 60 et He 114.

Au cours de l’année 1945, peu de temps avant que les troupes soviétiques ne prennent la ville de Pillau d’assaut, les Allemands abandonnèrent l’aérodrome sans avoir le temps de le détruire. Durant les années d’après-guerre, jusqu’en 1995, l’aérodrome fut exploité par l’aéronautique navale soviétique puis russe.

Horaires et prix des traversées en ferry Baltiisk - Presqu’île de la Vistule : https://www.newkaliningrad.ru/inform/transport/4018494_raspisanie-paroma-baltiysk-baltiyskaya-kosa.html

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Le fort de l’Ouest a été construit entre 1869 et 1871 et faisait partie du complexe d’ouvrages fortifiés de la ville-forteresse de Pillau. Le fort se présentait comme un pentagone irrégulier avec en son centre une cour entourée de tous côtés. L’arrière du fort était protégé par des douves. Aujourd’hui, il ne reste du fort que les douves et une parties des murs extérieurs. A plusieurs endroits, des brèches dans le mur permettent d’accéder directement au rivage de la mer Baltique.  Sur les briques de la fortification, on peut apercevoir la griffe du constructeur, Gr. Steinort. W. Schulz.

Au cours de l’année 2007, le fort de l’Ouest a reçu le statut de site culturel classé d’importance régionale.