Le Village Iantarny

Néanmoins, les habitants et les touristes aiment ce coin non pas pour son passé ou son présent industriel, mais pour la plage de Iantarny, l’une des plus larges de la côte Baltique, avec son sable blanc très propre et sa pente douce dans la mer. Ici, les infrastructures touristiques se développent activement : terrains de paintball, beach soccer et plusieurs de beach volley fonctionnent. En 2016, la plage de Iantarny a été la première de Russie à recevoir le label de qualité Blue Flag, un système international de certification des plages, des ports de plaisance et des embarcadères.

Evgeniy Morozov/Welcome2018.com

Lieu de balade préféré des habitants et des visiteurs de Iantarny, ce parc de 13 hectares est situé sur une terrasse surélevée en bord de mer. L’homme, en l’honneur duquel a été baptisé le parc, s’est fait un nom quand, au XIXe siècle, lui et son compagnon William Chtantine ont créé la société Chtantine et Becker, et qu’il a développé une méthode industrielle d’extraire l’ambre. Cela a assuré à l’entreprise un revenu annuel de 8 millions de marks d'or. Moritz Becker était non seulement un homme d’affaires prospère et industriel mais aussi un philanthrope, qui dépensait son propre argent pour l’amélioration et le développement du village : il a investi dans la construction de la ligne de chemin de fer, le château d’eau et la nouvelle église. Et 21 mai 1881, il a aménagé le parc sur le site de l’ancien jardin de la propriété, où il fit planter des hêtres rouges, tilleuls, chênes, érables-sycomore, peuplier argenté, châtaigniers, ormes et frênes. Le fils de Becker a rapporté du Japon et des Amériques des plantes exotiques : Katsura japonais, lépinette de Sitka, le pin de Veimutov et un unique tulipier nord-américain, qui est maintenant le symbole du parc. Autre exemple célèbre de la collection locale, un hêtre européen, dont l’âge dépasse 300 ans.

En 2007, le parc Moritz Becker a obtenu le statut d’objet de patrimoine culturel d’importance locale, maintenant on restaure ici les plantations de plantes disparues.

Evgeniy Morozov/Welcome2018.com

En descendant le grand escalier du parc Moritz Becker vers la mer, les voyageurs débouchent au début d’une autre promenade, qui fait la fierté de Iantarny. Il s’agit de la plus longue promenade de la région de Kaliningrad, sa longueur est de presque deux kilomètres, dont 700 mètres passent au-dessus du lac, qui est né sur le site de l’une des carrières pour l’extraction de l’ambre. De plus, c’ est la seule promenade en bois de la région : le chemin le long de la mer et de la plage déserte se fond à merveille dans le paysage.

Evgeniy Morozov/Welcome2018.com
Le château d’eau est un monument d’architecture du XXe siècle, construit dans les années 1920 et toujours utilisé conformément à sa destination. Le bâtiment est fait de briques rouges avec un décor blanc, sa hauteur est de 35 mètres, son diamètre de 11 mètres. En 2007, l’ouvrage a obtenu le statut d’objet de patrimoine culturel d’importance locale, mais les travaux de réparation de la façade et du toit se sont finis et une girouette en forme de licorne a été installée.
Evgeniy Morozov/Welcome2018.com

Le complexe de musées et d’expositions du château d’Ambre est situé dans la forteresse Palmniken, construite au XIVe siècle.

Au musée, vous pourrez découvrir l’histoire de Palmniken, admirer une collection de verrerie antique, des œuvres artistiques et des photographies de la fin du XIXe siècle, début XXe. Ici, les expositions sont consacrées à la découverte de gisements d’ambre, l’exploitation minière et la transformation des pierres semi-précieuses et, bien sûr, vous pouvez admirer le produit fini.

Sous le toit du château d’Ambre, il y a un musée de la Torture, un musée des Châteaux de la Prusse orientale, un musée des Contes de fées russes et une galerie d'art qui organise des expositions d'artistes et de sculpteurs contemporains.

Vous pouvez suivre la « thérapie d’ambre » à l’aide de la pyramide d’ambre haute comme un homme, qui, disent-ils, réalise les désirs, et en savoir plus sur les propriétés médicinales de cette résine d’arbre fossilisée.

Evgeniy Morozov/Welcome2018.com

La mine Anna est située à l’entrée du Iantarny moderne et existe depuis 1872. Au début, elle appartenait à la firme de Moritz Becker et, en 1899 a été achetée par l’Etat pour 9,7 millions de marks.

La terrasse d’observation près de la mine donne sur la plage et les lacs. Il y a aussi un monument intitulé La Marche de la mort, en mémoire des victimes des camps de concentration, mains levées vers le ciel avec des chiffres gravés dans le granit. Le monument de sept mètres de haut des sculpteurs Frank Maysler et Arie Ovadia raconte les événements de la Seconde Guerre mondiale, quand les nazis ont exécuté des milliers de Juifs, selon une des versions en les laissant tomber dans les galeries de la mine abandonnée. Selon la légende, dans le même tunnel se trouve une Chambre d’Ambre ayant mystérieusement disparu.

Evgeniy Morozov/Welcome2018.com

Non loin de Iantarny, dans la direction du village de Siniavino, il y a un autre endroit intéressant : le lac Iantarnoïe, l’ancienne carrière allemande de Walter, qui attire aujourd’hui les amateurs de vacances sauvages. Walter est devenu le premier site d’extraction d’ambre développé par l’entreprise.

Après la Seconde Guerre mondiale, la carrière a continué de fonctionner, mais dans les années 1972-1975, l’élaboration d’une nouvelle a commencé, on cessa alors de pomper l’eau de Walter qui se remplit d’eau de source pure. La profondeur du lac artificiel atteint 30 mètres, et sa superficie est d’environ 2,5 kilomètres carrés.

Aujourd’hui, au bord du lac Iantarnoïe est ouvert un centre de plongée : les débutants peuvent réserver une plongée d’essai avec un instructeur, jusqu'à une profondeur de trois à six mètres. Devant les plongeurs s’offre un spectacle fascinant : les restes de structures industrielles, voie étroite, disparaissant dans les profondeurs, et une véritable forêt sous-marine : comme un monde englouti surgi du passé.