Restaurants pour tous les jours

Un café calme avec l’intérieur rural, c’est ainsi qu’on représente le Provence français dans les établissements russes: pots de fleurs, meubles de paille, rayons avec les livres. Devant l’entrée il y une bicyclette rose prés de laquelle les visiteurs prennent les auto-photos. Dans la carte il y a beaucoup de pâtisserie et de confiserie. Il y a aussi les plats " sérieux " : plusieurs espèces de pâtes, dorade et steak de saumon avec des légumes gril, lors des jours ouvrables on propose la formule de midi qui est renouvelé en permanence. Depuis neuf heures on sert des petits déjeuners: céréales cuites, ratons, œufs au plat - les plats sont présentés avec élégance et ils ne sont pas chers. Et sur la crème du cappuccino on dessine toujours un ourson, un chat ou encore quelque chose. Un mime professionnel amuse les visiteurs pendant les weekend.
Un café de ville avec la carte fumeuse et une bonne réputation «L’Art Café» fonctionne depuis longtemps. Ses propriétaires semblent se faire une idée claire des besoins du monde pendant cette période. C’est pour cela que les hits des cuisines différentes sont présents dans la carte et tout le monde est heureux de cette diversité des cultures: il y a un hareng en fourrure, la quesadilla, la soupe à courge, le borchtch, les kchatchapouris. Les spécialistes en recréation amusent les enfants aux jours fériés. Les remises et les offres spéciales sont appliquées ici aux jours ouvrables. Le matin on sert les petits déjeuners classiques: ratons avec de la confiture, toasts, gaufres avec du miel, œufs au plat, céréales cuites et croissants ainsi que le café mélangé au jus d’orange.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Un établissement pas cher, presqu’une cantine avec la cuisine tatare au centre de la ville au milieu de la rue Bauman réservée aux piétons. Intérieur modeste, tables avec les nappes blanches et et parfois avec la toile cirée, plateaux en matière plastique. On n’a pas besoin d’y rester pour longtemps: on mange et on va plus loin. Pourtant, on ne doit pas passer à la «Maison du thé»: premièrement, il y a une très bonne pâtisserie nationale et des soupes, deuxièmement, les prix sont humains. Lieu idéal pour le déjeuner rapide et pas cher.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Restaurant avec la carte internationale auprès l’hôtel Ramada Kazan. Une grande salle qui rappelle celle pour les diners de gala et dans laquelle les tables sont disposées d’une façon assez compacte. Aux jours ouvrables on sert ici des petits déjeuners de 6h à 10h, de 12h à 16h c’est la formule de midi, mais la carte principale est toujours accessible. Les prix dépassent un peu les prix moyens. Chaque jour de 18h à 00h Ilia Frolov, chef cuisinier de l’«Americano» offre ses sets d’auteur. La carte d’enfants est plus simple et ses prix sont plus accessibles.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Le café dans lequel les étudiants des écoles supérieures d’art voisines, peintres et danseurs aiment se réunir. On sert aux jeunes les plats d’auteur recherchés: soupe à courge avec du fromage blanc, canard aux carottes et raisin sec, gâteaux au chocolat avec sel de mer. Deux fois par an le Dinner Club 63 se tient ici. C’est un événement pour les gourmands auquel Bulat Ibraguimov, chef du bar gastronomique offre la carte spéciale comprenant de 5 à 14 plats.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Une cantine de réseau aux prix très bas et avec de bons repas ce qui se répercute sur le nombre de visiteurs : il est sans précédent. Les prix pour le même plat varient un peu dans la journée. Sur le site de la cantine il y a un calculateur électronique avec lequel on peut calculer combien coutera le repas. La cantine à la rue centrale Bauman est la plus réputée de tout le réseau. Pendant les fêtes on offre parfois gratuitement aux visiteurs du borchtch ou des beignets. Les plats végétariens sont indiqués dans la carte à part ce qui est rare pour les cantines. Aussi, on y fait les pâtés à la demande.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Le café pour enfants " Skazka " a été ouvert en 1970. Depuis cette période la carte et les prix ont changés, cependant, on est toujours heureux de voir les enfants. Les murs peints en mers et en forets, la glace de sa propre fabrication, les desserts et les cocktails de lait. Pour que les adultes ne s’ennuient ici il y a la carte normale dans laquelle figurent les steaks, les pâtes " carbonara " extrêmement réputées ici ainsi qu’un assortiment réduit des boissons alcooliques. La " Skazka " a une splendide terrasse qui est ouverte lors de la période chaude de l’année. Il est écrit sur l’enseigne de l’établissement " Le premier café familial " ce qui est vrai car il y a tellement du monde pendant les weekend qu’il faut réserver la table.
Il’nar Toukhbatov/TASS
C’est un café de ville dans lequel la part léonine de la carte est occupée par les crêpes avec du beurre fondu, du poulet, avec du miel, des champignons, avec du jambon et du fromage mozzarella, avec du saumon. On y sert aussi des soupes, des salades, de la viande et autres plats clairs. L’intérieur est simple ici, il n’y a aucun effet spécial empêchant à déjeuner. Le café occupe deux étages: au premier le restaurant normal fonctionne avec les soirées de piano et des lectures littéraires tandis qu’au rez-de chaussée c’est la «Crêperie» avec le self-service. On ne peut inventer rien de meilleur pour un établissement qui se trouve au milieu de la rue touristique Bauman: on peut prendre les crêpes à la hâte et aller plus loin voir les curiosités.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Un établissement aux prix accessibles dans lequel on peut prendre vite le déjeuner savoureux et pas cher avec les enfants, ce qui est surtout apprécié. Les meubles claires, de grosses abeilles dessinées aux murs, la télé qui diffuse Animal Planet, une ligne de distribution avec les plateaux sur laquelle il y a des plats simples et agréables: du pilaf, de la nouille, des saucisses, des macaronis avec de la viande. L’aire de jeux protégée d’une barrière de couleurs gais fonctionne dans le café et il y a quelques chaises pour les enfants. Ici il y a beaucoup de monde et les plats dans la vitrines n’attendent pas longtemps. Le café est partagé en deux zones: la cantine pour prendre un déjeuner complet et la cafeteria. Dans la cantine il y a un four à micro-ondes pour qu’on puisse réchauffer le déjeuner refroidi si l’enfant est passionné du jeu et on n’arrive pas à l’appeler à table.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Le restaurant auprès le club de jazz. Les musiciens jouent les soirs, de jour il ne reste qu’à se contenter de leurs portraits aux murs. On y vient avant tout chercher de l’ambiance tandis que le composant gastronomique est à la deuxième place. Ici on sert le mélange des cuisines tatare, russe et européenne, les boules de viandes, les steaks, des chebureks (une sorte de beignets à viande) et la pâte carbonara. Le matin on set le petit déjeuner chez " Carrefour du jazz ". On célèbre au restaurant avec plaisir les fêtes diverses telles que la Semaine Grasse et le Jour du Saint Valentin.