Divertissement

Il’nar Toukhbatov/TASS

Le centre de divertissement aquatique ce sont dix toboggans avec les noms romantiques: "Canyon", "Tornade", "Niagara", "Descente de Bermudes" ainsi que trois attractions extrêmes – Flow Rider (descente sur un funboard), "Saut dans un gouffre" (descente par un tube pratiquement vertical) et immersion avec un équipement de plongée dans une piscine spéciale. Il y a aussi une lente rivière «Amazone» ainsi que les piscines d’été et une piscine ouverte fonctionnant toute l’année dans laquelle l’eau est chauffée jusqu’aux 28 degrés. Il y a une zone spa avec le jacuzzi, le hammam, le sauna.

Les enfants peuvent se distraire dans les petites piscines avec les toboggans adoucis ou participer aux batailles pour un fort des pirates. On peut y célébrer l’anniversaire en jouant aux pirates, en cherchant le trésor à une ile ou en organisant un tournoi de chevaliers.

Il’nar Toukhbatov/TASS

Le monument dont l’auteur est Asia Minnulinna est situé non loin du théâtre portant le nom de Galiaskar Kamal. La composition sculptée a été inaugurée le 30 aout 2011 au jour de la célébration de la souveraineté du Tatarstan, à l’année du 125 anniversaire de Gabdulla Tukay, poète qui avait écrit le poème sur Byltyr et Chouralet, personnages d’une conte tatare. Le premier est un bucheron et le deuxième est un personnage mythique cornu et bossu avec les doigts longs capable de chatouiller jusqu’à la mort. Cependant Byltyr a réussi à tromper Chouralet. Le bucheron a demandé au malfaiteur de mettre les doigts dans une bille de bois pour qu’elle ne soit pas coincée, par la suite l’habitant de foret est tombé dans la piège. La composition représente le début de cette histoire: les personnage sont assis sur la bille de bois et causent.

Yegor Aleïev/TASS

La sirène est un personnage important de la mythologie tatare. Par rapport aux sirènes dans les poésies épiques d’autres peules Su anasy («mère de l’eau») est un être qui n’est pas trop bienveillant, qui emporte périodiquement les gens dans l’eau profonde et qui envoie la sècheresse, la pluie et les maladies. Dans la nuit elle est assise au bord et peigne ses longs cheveux verts avec une peigne d’or.

La sirène tatare a aussi sa légende historique «personnelle». Le «Livre rangé de la généalogie des tsars», un des premiers livres historiques en Russie composee au XVI siecle comprend la legende de Gausharkad, fille du khan Mohamed-Amine qui régnait au royaume de Kazan à la fin du XV - début du XVI siècles (pourtant, selon les sources historiques, il n’avait pas d’enfants du tout, et étant loyal à l’égard d’Ivan III il est devenu khan grâce aux efforts des troupes russes).

La fille mythique de ce khan s’est jetée quand même dans les eaux du lac Kaban lorsque l’armée de tsar attaquait Kazan et devenue sirène. On soupçonnait que la jeune fille était liée aux forces du mal de son vivant. Devenue sirène, elle a appliqué une incantation: chaque ennemi qui s’approchait du lac devait s’y noyer. Selon une autre légende la tsarine Suumbiket qui régnait à Kazan au milieu du XVI siècle a ordonné avant la prise définitive de la ville cette fois par les troupes d’Ivan le Terrible de cacher le trésor du khan au fond du lac Kaban pour qu’il soit gardé sous la protection de la sirène.

Le grand poète Gabdulla Tukay a immortalisé dans la littérature l’image de la sirène, chaque écolier tatare connait sa poésie «Su anasy». Cette conte n’a pas de sous-texte historique: le garçon vole la peigne de la sirène, celle-ci vient vers sa maison en faisant peur à tout le village, elle demande de rendre l’objet précieux, la mère du garçon le rend en engueulant le petit malheureux.

La sculpture «Su anasy» a apparu à la rue Bauman en 1997. Le sculpteur Igor Bashmakov est l’auteur de la statue-fontaine métallique. Un jour on a volé la peigne au monument aussi. On a du le restaurer.

Il’nar Toukhbatov/TASS

Le patinoire le plus spacieux de la ville fonctionne toute l’année jusque tard dans la nuit. Cependant, il faut préciser les horaires d’ouverture tenant compte des matchs de hockey et des concerts. La location des patins à glace sous caution et le café sont ouverts. A partir de 22h l’accès des enfants à l’age moins de 18 ans n’est autorisé qu’avec les adultes. On demande de patiner dans le sens antihoraire Il y a un moniteur sportif et un personnel soignant.

Le centre sportif universitaire dispose de dix salle dans lesquels on fait en permanence les cours de l’aérobic, de la gymnastique, du yoga, du pilâtes, du bodyflex, des danses, du wushu, du tai-bo, de l’escalade sportive, de l’aïkido, du facebuilding. On peut tout simplement visiter la salle de musculation. Les remises sont accordées aux étudiants, aux écoliers et aux retraités.

Alekseï Nassyrov/TASS

La piscine à Asino c’est une grande cuve de 50 mètres longue, un petite cuve de 12,5 mètres et une salle de la natation sèche 24 sur 12 mètres. Ici est basée l’école sportive pour les enfants et les jeunes «Kassatka» («le Marsouin»). On fait les cours de natation avec un entraineur, il existe un aérobic aquatique ainsi que le programme de santé «Mère et enfant» pour les enfants à l’age moins de 14 ans. On peut recourir aux services du masseur.