Cuisine nationale

Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Restaurant de réseau de la cuisine orientale, tatare de préférence, avec une deco éclatante. Les divans mous et profonds, les baldaquins, les tapis et la vaisselle nationale dans laquelle il faut manger de l’azou tatare, de la nouille maison, des mantes (une sorte des raviolis orientaux) avec du mouton, des galettes au sésame. Le "Rubai" avec ses plats maison, ses abat-jours et sons atténués ressemble plutôt à une hospitalière maison orientale qu’à l’établissement de restauration publique. Une des qualités importantes de «Rubai» est la présence du traiteur ici dans lequel on peut acheter un chac-chac en emballage-cadeau, un gâteau avec du chou et de la viande, une tarte «Tortue» et beaucoup d’autres choses. Il y a un service de livraison près du restaurant. Si on n’a pas de forces pour aller diner on fournira tout à n’importe quel point de la ville au cours de 90 minutes.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Le restaurant est appelé en l’honneur d’un oiseau de bonheur ouzbèke KhOuMO et ce n’est pas par hasard. L’établissement a deux étages au design oriental moderne et une terrasse avec la vue sur la ville. On y organise les soirées DJ avec les danses tous les vendredis et les weekend ainsi que les fêtes pour enfants et les déjeuners familiaux dans la journée pendant les weekend. Le " KhOuMO " est le lieu avec une ambiance particulière: ce n’est pas par hasard que la mention " lounge-café " est écrite dans son nom. On y vient avec un but spécial, afin de passer le temps avec ses amis et ses proches. Les plats de viande y sont grands, on peut facilement les commander pour deux personnes. Le système agréable de remises existe chez KhOuMO.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Le vrai bar avec alcool et les soirées de musique quotidiennes dans lequel on offre les plats américains et mexicains méritant une attention particulière: le taco, la quesadilla, la soupe " Clam chowder " - c’est toujours très rare dans la restauration publique urbaine. Tous les plats sus-mentionnes servent à accompagner les espèces rares de la bière (en général de Saint-Pétersbourg) et le whisky dont le personnel du bar parle en détail sur ses pages dans les réseaux sociaux. C’est le bar de rock and roll, un des plus réputés à Kazan et malgré les heures de travail indiquées il se ferme après le départ du dernier visiteur. Le barmen local est le gagnant dans la catégorie " La plus grande barbe " du festival " La barbe de Kazan - 2016 ". Un système de remises et de bonus flexible fonctionne au bar.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Restaurant de la cuisine cubaine avec les plats poivrés, les cocktails égayants et les danses jusqu’au matin. Lieu préféré des Cubains habitants à Kazan et des étudiants. La carte est riche de la viande et des plats poivrés (steaks, tacos, fajitas). Tout cela selon les barmen locaux doit se marier bien avec les cocktails (parmi les hits sont les "Mojito" et "Cuba libre"), Le soir et pendant les weekend les soirées qui n’en finissent pas se passent à Cuba Libre. C’est pour cela qu’il ne faut visiter cet établissement que lorsque vous êtes prêts à la musique, aux danses et aux Latino-Américains joyeux et que vous vous rendez compte de ne pas y passer un diner tranquille et rangé.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Un café de réseau réputé de cuisine asiatique à l’emporter - du riz et de la nouille aux produits divers: des crevettes, des champignons, du veau, du porc. Il y a aussi des tortillas, galettes de blé avec le remplissage pareil et deux soupes asiatiques répandues - tom jam et fo. Les prix sont plus bas que les prix moyens, les portions sont grandes.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Réseaux de restaurants de la cuisine ouzbèke fonctionnant dans la plupart des villes de la Russie. Il existe le seul restaurant "Urjuk" à Kazan et il se trouve au centre de la ville c’est pourquoi le personnel des bureaux voisins vient déjeuner ici tandis que les personnes en déplacement professionnel et les citadins y viennent diner le soir. Il faut remercier en particulier les propriétaires d’"Urhuk" pour la promotion des repas ouzbèkes car même les gens qui ne fréquentent pas souvent les restaurants comprennent aujourd’hui ce que sont le dzhigar-saj, les mantes, le kazan kebab et le tovuk saj. A "Urjuk" on a inventé un souple système des sets. Lorsqu’un petit groupe de visiteurs arrive diner et personne ne sait quoi choisir on peut prendre un des six sets comprenant des chachliks, des kebabs, des légumes et au moins un litre de limonade. Des spécialistes en recréation y travaillent pendant les weekend et pendant que vous êtes passionnés du pilaf on dessinera avec plaisir le visage à votre enfant, par exemple, à l’aide du maquillage aqueux.
La deco nationale de cet établissement de réseau de la cuisine ouzbèke est normale pour ce type de restaurants: partout les tapis avec des motifs nationaux, des chichas, des divans avec coussins. Dans la carte il y a des chachliks, des mantes avec du mouton et du veau, des Chebureki. La cuisine est sans inventer grande chose, les prix sont plus bas par rapport aux autres lieux - c’est pour cela que le P.Love est un des lieux les plus réputés dans la ville. Avant d’y venir pendant les weekend il faut absolument réserver la table.
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Un restaurant indien avec une ambiance intime qu’on pourra à peine croiser en se promenant tout simplement, on le fera plutôt suite à une recommandation. La deco classique pour un établissement indien, beaucoup de monte (il faut toujours réserver la table) et la cuisine nationale traditionnelle avec la gamme de produit pas trop élargie mais bien réfléchie: plusieurs espèces de soupes, pilaf birjani, du mouton virendra, chachliks de poisson machli tikka kebab. Les prix sont élevés, on a envie de gouter tout à la fois et pour ne pas avoir de doutes au sujet de la commande on a inventé ici de grands sets de dégustation qu’on peut prendre pour deux personnes: de poulet, de poisson, végétarien et un immense plat de desserts. Parfois on organise la promotion utile au restaurant, par exemple, on sert beaucoup de pastèques en rappelant que c’est utile pour les reins ou bien on fait "les semaines vertes" lorsque la carte est complétée par des repas légers en légumes.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Un restaurant de la cuisine ouzbèke dont la carte est basée sur les plats nationaux traditionnels. Les portions sont immenses: on peut facilement prendre le pilaf et la chuchvara (une sorte de raviolis) pour deux personnes. Aussi, il faut y gouter tous les plats de mouton, on y fait surtout les compliments. Le thé au serpolet et le baklava sont réputés.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Un restaurant de la cuisine ouzbèke un des plus réputés à Kazan qui combine bien le chic oriental avec le service européen. Parmi le sobre coloris national: pots jusqu’au plafond, mosaïque, meubles de rotin et une grande cheminée. Ici les fonctionnaires et autres citadins importants prennent leur déjeuner en silence. On peut juger du niveau de leur importance selon les voitures garées prés du restaurant. On y cuisine avec ampleur, cependant, quoique les serveurs et vos propres sentiments vous disent, il ne faut jamais omettre le pilaf local: le cuisinier apporte en personne la chaudière en remplie. Il est important de se rappeler qu’on prépare le pilaf plusieurs fois par jour, on ne le fait pas vite et probablement il faudra attendre ou préciser d’avance s’il est prêt en appelant le restaurant par téléphone. Vendredi à "Pashmir" on cuit un mouton devant tous. On organise souvent la promotion différente au restaurant, par exemple, le festival de vin ou les fêtes familiales.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Un restaurant de la cuisine orientale où Bakhriddin Najmidinov, célèbre cuisinier qui avait travaillé à Moscou et à Tachkent est le chef de marque. Il est aussi connu d’avoir préparé un pilaf pour le président russe Vladimir Poutine en 2010. A "Mamadzhan" on sert le célèbre pilaf de Najmidinov en riz rouge avec du mouton et aussi la shourpa (soupe au mouton), la chuchvara (raviolis), les chebureki avec du mouton, le sadj et autres hits de la cuisine ouzbèke. Ces plats seuls suffiraient du tout pour que la soirée soit réussite. Cependant, cette abondance n’est pas suffisante pour les propriétaires de "Mamadzhan", c’est pourquoi quelque chose se passe toujours ici: danses, chants, soirées, lotteries et promotion.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Un pub gastronomique bourgeois ouvert dans un quartier résidentiel de luxe "Magellan" Ce sont les plats sur grill (viande,volaille, poisson et légumes) et les cocktails qui prédominent dans la carte abondante. On prete une attention particuliere aux steaks ("Ribai" et "New-York") chez "Romain" et on propose plusieurs procédés de cuisson de la viande. La carte des boissons alcooliques contient beaucoup de vin et de bière que les serveurs aident à choisir. Pendant les weekend on peut y passer le temps en famille: pendant que les parents prennent le déjeuner savoureux les spécialistes en recréation amusent les enfants. Le restaurant a un bar de Karaoké.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Le restaurant dans lequel rien n’a pratiquement changé depuis son ouverture en 2006: ni la deco, ni les serveurs, ni le nombre de clients. Il est toujours comble pendant les weekend. La carte est multiculturelle, elle se compose des plats des cuisines différentes du monde entier répandus et bien aimés par le peuple. Quant aux recettes, on n’a pas essayé d’inventer beaucoup: ce sont le risotto, les pâtes, le borchtch, la shourpa, les raviolis, les harengs marinés. Les rubriques particulières dans la carte sont dédiées au steaks et à la cuisine japonaise. L’espace est partagé en plusieurs zones: salle principale, bar de chichas, salle pour les diners de gala et une terrasse confortable qui ne fonctionne que lors de la période chaude de l’année. Pour les soirées compactes il y a un local particulier qui ressemble à un appartement confortable avec son WC, divan, télé et sa cuisine à laquelle on peut organiser le cours de maitre.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Un beau restaurant de la cuisine ouzbeke:cinq salles avec les chichas, les divans, la musique nationale et les serveurs attentifs. Coussins multicolores, tapis, pastèques au milieu du restaurant, bols éclatants, chicha, mosaïque, ornement, meubles sculptes - que vous vouliez ou non, il y aura toujours ici une ambiance solennelle. Au jours ouvrables on sert les plats de la formule de midi chez "Ancienne Boukhara" offrant un grand choix des plats. Mais ils sont tous partagés par sets. Le plat principal est complexe, il y a aussi des plats internationaux et des plats ouzbèkes: le saucisson de viande chevaline kazy, la soupe mashkhourda, le filet de mouton "Touena". Une des salle qui peut accueillir 90 personnes sans problèmes est aménagée pour les diners de gala et pour les soirées.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Les cafés de réseau de la cuisine géorgienne inventés à Moscou depuis longtemps. Les decos claires en bois, les chants géorgiens pendant les weekend et la carte compréhensible dans laquelle la cuisine française prédomine: kharcho, pkhali, satsivi, khatchapouri, khinkali, lobio - tout cela est fait selon les anciennes recettes, sans adapter à la manière actuelle. Lorsque la soupe doit être dense et grasse, donc, elle sera comme ça et chaque serveur vous en persuadera. La carte contient les vins géorgiens. N’hésitez pas à demander aux serveurs avec quoi les boire. La surface du restaurant permet d’y passer des soirées et des diners de gala.
tatusadba.ru
Le restaurant se trouve dans une maison en bois avec la deco nationale. Au milieu du restaurant il y a un poêle à bois bulgare dans lequel on cuit les oies, les canards, les agneaux et on mijote aussi les plats cuisinés. Les experts font des compliments au tokmatch, à la shourpa avec du moton, aux "raviolis du fiancée", à la salade avec de la viande de cheval et à l’etchpotchmak avec du veau. Malgré le succès de la cuisine tatare les cuisiniers locaux ont décidé de ne pas se limiter des plats nationaux et ils ont introduit dans la carte beaucoup de plats internationaux. A part sa propre collection des vins au restaurant le sommelier local conseillera lesquels des vins choisir pour tel ou tel plat. On n’est pas limitée par une maison en bois, il y a un jardin d’hiver, une terrasse et un hôtel ainsi qu’un parc avec les moutons, les brebis et un paon. Si vous vous trouvez chez la "Propriété tatare" lors de la période chaude de l’année essayez d’occuper une place à la terrasse: d’ici on peut admirer le splendide panorama du lac Kaban.
Il’nar Toukhbatov/TASS
Un restaurant de Kazan ouvert depuis le 1969. Dans les années 2000 l’établissement a été reconstruit, cependant, l’Idée n’a pas été perdue. On y prépare toujours les exemples de la cuisine tatare et on le fait avec amour en respectant les traditions. L’établissement est situé au centre de la ville au milieu de la rue réservée aux piétons, c ’est pour cela qu’il faut absolument y venir. En se trouvant à l’intérieur du restaurant il est important de comprendre le suivant: les prix y sont élevés , pourtant on veut gouter tout. 

Les clients permanents conseillent de commander obligatoirement une roulée de viande, le saucisson de cheval, la soupe avec les nouilles et les mantes, surtout de mouton. A part cela il ne fait oublier la pâtisserie tatare nationale: les etchpotchmaks et le chac-chac. La maison de la cuisine française" est un espace à plusieurs salles dans lequel on peut en même temps recevoir l’ambassadeur d’un autre Etat et faire les fêtes familiales. On peut recruter ici les artistes et les musiciens pour les solennités de tous les types. Aussi, on peut acheter un livre de la cuisine tatare et de l’histoire du restaurant.