Les Musées

Nikolaï Galkine/TASS

Ce musée privé unique contient une collection de machines d’arcade survécues miraculeusement, en bon état, à l'époque soviétique : "Combat naval", "Le village", "Repka", "Safari" et "Combat aérien". Il y a environ 50 machines au total. Des pièces de monnaie soviétiques de 15 kopecks, une rareté de nos jours, sont utilisées comme des jetons. Il y a aussi des distributeurs de soda (3 kopecks la boisson au sirop et 1 kopeck la boisson simple). Le musée est complété par un excellent site web, avec des versions en ligne des mêmes jeux.

Nikolaï Galkine/TASS

Il s'agit d'une grande collection privée de poupées, assemblée par Ioulia Vichnevskaïa, une artiste de théâtre. Actuellement le Musée compte plusieurs milliers de poupées, dont la plupart sont du XVIIe au XXe siècle et viennent de Russie, d'Europe et d'Asie. Elles sont réalisées dans une grande variété de styles et de formes et avec nombreux matériaux : papier mâché, porcelaine, verre, bois, plastique, etc. Les accessoires de poupée sont également exposés : maisons, meubles, chiens et tenues de poupées, où aucun détail n'est oublié, qu'il s'agisse d'un parapluie, d'une paire de gants ou d'un chapeau avec une épingle.

Nikolaï Galkine/TASS

Le musée de paléontologie contient une vaste collection d'os et de squelettes humains originaux, déterrés par des paléontologues russes pendant des missions difficiles. Cette collection a été fondée par le célèbre paléontologue Vladimir Amalitskiï, qui a fait beaucoup de découvertes et a trouvé à la fin du XIXe siècle, sur les rives de la rivière Dvina du Nord, des quantités massives de fossiles d'animaux qui vivaient ici il y a environ 300 millions d'années. Les découvertes d'Amalitskiï ont été à la base de cette collection. Le Musée est situé dans la périphérie de Moscou, à proximité de la station de métro Teply stan, sur le territoire d'Uzkoyе, dans un bâtiment spécialement construit à ce fin, ce que a permis aux conservateurs du musée d’y installer librement des squelettes énormes, comme par exemple celui du Tarbosaurus, un des plus grands prédateurs, et une moule du Diplodocus de 30 mètres d’hauteur. La collection est enrichie avec un panneau éducatif coloré gigantesque, qui montre le processus d’évolution de la planète. Le musée propose des visites guidées et des leçons livres. Lorsque vous aurez fini avec le musée, vous voudrez peut-être vous promener dans la forêt à proximité, où vous trouverez l'ancien domaine de Petr Troubetskoï. Son manoir néoclassique des années 1880 est toujours là, avec ses étangs et la belle vue bordée de mélèzes.

Mikhaïl Mettsel’/TASS
Le musée est consacré à l'exploration spatiale, avec une incroyable collection d'objets que les enfants de tout âge trouveront intéressants. Ici sont exposés des milliers de pièces : des documents d'archive aux échantillons de sol lunaire au premier satellite artificiel du monde. Ici, vous trouverez les combinaisons spatiales de cosmonautes célèbres, les corps empaillés des chiens cosmonautes Belka et Strelka (leurs vrais noms étaient Albina et Markiza), ainsi qu’une étonnante toilette à vide utilisée dans la station orbitale et l'amusement favori de tous les visiteurs : nourriture spatiale dans des boîtes, tubes et paquets sous vide. Vous pouvez également acheter des conserves spatiales dans la boutique de souvenirs ouverte il y a quelques années. Le musée est idéalement organisé pour une tournée indépendante : chaque exposition comporte une description détaillée, donc vous n'aurez probablement pas besoin d'un guide touristique. Dans l'une des salles on montre sans interruption des documentaires sur l’exploration spatiale.
Nikolaï Galkine/TASS

C’est un assemblage colossal d'animaux empaillés et de moulages, placé dans des vitrines sur le fond des décorations géographiques très détaillés. C’est un lieu idéal pour une première connaissance avec les musées. Peu importe ce qui est écrit sur le panneau, les enfants se divertiront beaucoup avec les centaines d’animaux à fourrure, avec des queues poilues et grandes dents : des rongeurs, des renards, des loups, etc., qui vous regardent derrière les vitrines. Le musée occupe plusieurs étages et chaque étage présent les merveilles de l'évolution, de la mutation et d'autres miracles de la vie. Le musée possède une vitrine interactive de « reptiles du Crétacé », où sont affichés des modèles de dinosaures, mis en mouvement quelques fois chaque heure. Les expositions sont organisées de façon que les visiteurs se retrouvent soit dans la nature sauvage, soit dans la taïga, soit au fond de la mer. Les zones climatiques de la Russie et de l'ex-Union Soviétique sont très bien représentées. Le musée offre des visites guidées et des leçons livres. Dans le centre interactif "Apprenez à vous connaître et à connaître le monde", les enfants et leurs parents ont la possibilité d'examiner les insectes sous un microscope ou de fabriquer une molécule d'ADN. Vous pouvez aussi vous peser en « chats », « souris » ou « éléphants » sur des échelles miraculeuses.

Nikolaï Galkine/TASS

C'est un petit musée spécialisé, entièrement consacré à l'histoire de l'illumination des rues de Moscou. Dans le musée sont reconstruites les successives éclairages des rues de Moscou : de la lampe à mèche, avec sa flamme à peine perceptible, au brûleur à gaz et à la torche électrique, jusqu'à l'illumination au néon de la fin du XXe siècle. En plus, ici vous pouvez regarder de près une grande variété d'appareils d'éclairage. Les visiteurs feront un voyage en arrière dans le temps, pour voir la Moscou de nuit de 50 ou 200 ans avant. Dans la soirée, le personnel du musée organise des visites dans les rues voisines, tout en expliquant les systèmes d'illumination. Le musée offre des leçons livres fascinantes, comme par exemple comment faire votre propre éclairage électrique, ou une leçon sur la peinture des bougies.

Nikolaï Galkine/TASS

Ce palais de conte de fées dans le centre de Moscou appartenait à l'artiste russe Viktor Vasnetsov, qui l’avait construit à la fin du XIXe siècle. Vasnetsov était le plus fameux illustrateur de racontes folkloriques, qui a fait des personnages folkloriques célèbres tels que les Bogatyrs, Baba Yaga et Ivan Tsarevich. Vasnetsov et sa famille ont vecu dans cette maison pendant plus de 30 ans. En dépit de sa taille modeste, le musée offre 25.000 objets en exposition : des meubles sculptés à la main, une armoire qui ressemble à un palais populaire dans son propre droit, une épée, une armure de chaîne, des coffres et la collection fabuleuse des œuvres de l'artiste. L'artiste vivait au premier étage et travaillait dans le second. Donc l'exposition est organisée de la même façon : la vie au jour-le-jour au premier étage, l'art et les personnages folkloriques russes au deuxième.