Les théâtres

Nikolaï Galkine/TASS
Le théâtre est actuellement géré par Teresa Durova, la fille de dompteurs d'animaux bien connus, provenant d'une célèbre famille de cirque. Enfant, Durova a souvent apparu sur le manège avec ses parents. Âgé de 21 ans, elle a quitté le cirque pour étudier à la Faculté de direction de cirque de l'Académie russe des arts du théâtre (GITIS). L'histoire théâtrale de Teresa Durova remonte à 1991, quand elle a organisé le premier festival international de clowns à Moscou. Le théâtre possède un répertoire ample et diversifié qui s'adresse principalement aux jeunes enfants. La plupart des productions sont basées sur des œuvres classiques littéraires bien connues telles que " Winnie le Pooh " (" Vinni Pukh "), " Le fusil " (" Ognivo "), " Les douze mois " (" Dvenadtsat’ messiatsev ") et d’autres. La plupart des spectacles sont des pièces de théâtre, bien qu'ils aient toujours un lien avec des genres de cirque tels que les clowns, les pantomimes, les acrobaties et les tours de magie. Ce n'est pas un théâtre élevé ; pourtant, les performances des clowns sont plus complexes et subtiles que celles du cirque. Le Teatrium doit son grande renommée aux artistes et aux festivals étrangers qui se sont présentes ici. Depuis 2006, il a également accueilli le grand et fascinant festival annuel international de théâtre pour les enfants "Gavroche". En tant qu'organisateur principal de cet événement, le Teatrium tente de couvrir diverses zones géographiques lors de la compilation du programme du festival. En 2007, le festival a vu une grande variété de pièces françaises, en 2008 il comprenait une foule de spectacles italiens, et en 2009 l'accent était mis sur la Suède. Le festival présente non seulement l'ensemble des formes anciennes et nouvelles de genres théâtraux, mais apporte également des projets spéciaux pour les enfants handicapés. Par exemple, dans le spectacle " Gavroche " a participé le théâtre suédois " Le théâtre du silence " pour les enfants sourds ou malentendants et le théâtre français " XZART junior " pour les enfants atteints du syndrome de Down.
Toutes les pièces de ce petit théâtre privé culminent dans une fête joyeuse, alors que le public dévore les aliments préparés pendant la performance. Teatr Vkusa (Le Théâtre du goût) ne fonctionne pas uniquement pour nourrir ses jeunes visiteurs ; plutôt, il veut les aider à connaitre le monde et à comprendre l'importance de la maison et de la famille. À l'heure actuelle, le théâtre n'a pas sa propre scène et offre des spectacles dans plusieurs endroits. Par exemple, le théâtre Domik Fanni Bell (la maison de Fanni Bell), dans le jardin Bauman, accueille des spectacles très populaires comme "Les contes du sac à main de ma mère" ("Skazki iz Maminoi Sumki") (âge 2+), dirigé par Marfa Gorvits et Alexandra Lovyannikova, récemment diplômées à l'Académie russe des arts du théâtre (GITIS), déjà reconnues pour leur travail. Aussi comme le spectacle « La boulangerie familiale » (« Semeynaya Pekarnya ») conduit par Yury Makeyev, le directeur artistique du Teatr Vkusa. Il s’agit d’une pièce sur les traditions de la boulangerie. Le spectacle est consacré à l’histoire d’une certaine recette française de 150 ans. Au cours de la performance, les enfants apprennent à faire leur propre pain croustillant à l'aide de cette recette tout en apprenant les ingrédients nécessaires au bonheur de la famille. La pièce carnavalesque « Histoire vénitienne » (Venetsianskaya Istoriya) dirigée par Yury Makeev peut être représentée dans différents lieux extérieurs : dans des parcs, des places publiques et des boulevards. Le théâtre propose également des cours de cuisine comme "Cook & Talk" en anglais et "Tasty School" ("Vkusnaya Shkola") en russe. Dans ces leçons, les enfants peuvent apprendre à cuire du pain et des biscômes et à faire des raviolis et des pizzas dans un environnement ludique.
Cette troupe indépendante de diplômés récents de diverses écoles de drame et d'art de Moscou se concentre exclusivement sur les pièces de théâtre pour les enfants. Ne disposant pas de sa propre scène, la troupe met en scène ses spectacles dans plusieurs scènes de théâtres prestigieux de la capitale russe, y compris le centre Meyerhold, le théâtre "Praktika" et le théâtre "Domik Fanni Bell".

Les membres du groupe sont tous jeunes, qui cherchent constamment de nouvelles formes. Leurs pièces n'ont rien à voir avec les anciennes techniques de réalisation, si souvent présentes dans les théâtres pour les enfants. Le répertoire n'est pas ample, mais décent, en outre, il change constamment. À présent ils sont en train de jouer le spectacle de marionnettes "La mouche Zizzouche" ("Mukha-Tsokotukha"), organisé comme un thé (2+); la performance éducative d'astronomie "L'espace, ou aux extrémités de l'univers" ("Kosmos, ili na Kray Vselennoy") (7+); l'histoire de Noël "L'histoire d'un miracle" ("Istoriya Odnogo Chuda") (4+); et "Les vraies histoires de Sinbad de Bagdad" ("Pravdiviye Istorii Sindbada iz Bagdada") (6+) basé sur "Mille et une nuits".

La troupe travaille également à relancer la tradition oubliée du cinéma domestique et est heureuse d'apporter ses productions à ceux qui les invitent dans leurs maisons.
C'est un jeune théâtre avec deux répertoires principaux : le nouveau drame russe et les spectacles pour les enfants. Ouvert en 2005, en 10 ans il a eu deux directeurs artistiques consolidés et a conservé son image comme un théâtre à la mode et moderne pour accueillir confortablement les spectateurs riches qui ne sont pas contre les nouvelles formes, sujets et langages. Les efforts du théâtre pour travailler avec le nouveau drame ne sont pas aussi importants que ses succès avec les pièces pour enfants. Deux fois, le théâtre a invité le célèbre metteur en scène français Joël Pommerat. Sa première production avec Praktika était "Cet enfant" ("Etot Rebyonok"), une pièce qui traite des conflits familiaux et des problèmes auxquels sont confrontés les adolescents ; et puis « Pinocchio » un spectacle complexe et sombre pour les enfants âgés de 8 à 12 ans, qui présente comment les enfants voient parfois le monde aux couleurs tragiques. Le « Pinocchio » de Pommerat est aussi remarquable par ses paysages complexes et les effets spéciaux. Actuellement, le théâtre montre une production de "Cendrillon" ("Zolushka"), une pièce de Joël Pommerat réalisée par Marfa Gorvits pour les enfants âgés de 13 ans et plus. Ici, le fameux conte de fées est utilisé comme base pour ouvrir une discussion publique sur les traumatismes psychologiques des enfants et d'autres problèmes de santé mentale auxquels les adolescents sont exposés. De même façon est réalisée la pièce « Agatha retourne à la maison » (« Agata Vozvraschayetsya Domoy ») (8+) par Eduard Boyakov et Philipp Grigoryan, basé sur le conte de Linor Goralik concernant une fille de huit ans qui apprend à prendre des décisions sérieuses, de résister à la tentation de vivre avec son sentiment de culpabilité devant ses parents. Outre les spectacles expérimentaux sur les problèmes de santé mentale des enfants, le répertoire de "Praktika" comprend une variété d'autres productions. Ici vous pouvez voir le monologue d'Alisa Grebenshchikova "Le Hérisson et l’ours" ("Yejik i medvejonok") (4+), inspiré à un livre populaire pour enfants de Sergey Kozlov ; et le spectacle "Pierre et Fevronia de Murom" ("Pyotr i Fevroniya Muromskiye") (10+), basé sur des textes russes anciens, mis en musique par Alexander Manotskov, l'un des principaux compositeurs russes.
Nikolaï Galkine/TASS
C’est le premier théâtre d'opéra et de ballet pour enfants au monde. Le Théâtre de musique pour enfants Natalya Sats a été fondé par Sats elle - même en 1965. Avant cela, Natalya Sats avait déjà accompli une tâche héroïque en établissant le premier théâtre dramatique d'enfants au monde à Moscou, en 1921 (aujourd'hui, c'est le Théâtre universitaire académique de la jeunesse). En 1979, un bâtiment spécial a été construit près de l'Université de Moscou pour son théâtre musical. Sur le toit il y a une sculpture de « l’Oiseau bleu » de la pièce légendaire de Konstantin Stanislavsky, dont la musique a été composée par le père de Natalya, Ilya Sats. Après la mort de Natalya Sats, le théâtre est tombé dans une crise. Seulement avec l'arrivée, en 2010, d'un nouveau directeur artistique, Georgy Isaakyan, qui a dirigé autrefois le célèbre Opéra de Perm, a-t-il commencé à se rétablir. Des célèbres metteurs en scène comme Vladimir Vassiliev, Nikolaï Tsiskaridze, Andris Liepa et Dmitri Bertman ont travaillés dans le théâtre. L'un des premiers pas d'Isaakyan a été d'inviter les jeunes artistes du laboratoire de Dmitry Krymov à travailler sur une production conjointe de "L'amour pour trois oranges". La pièce a porté au théâtre son premier Masque d'Or, le principal prix de théâtre de la Russie. Depuis, le théâtre a constamment cherché de nouvelles formes expérimentales, en créant de la musique formidable pour tous les âges, de "La petite maisonnette" ("Teremok"), basé sur des œuvres de Samuil Marshak, à l'opéra de Handel "Alcina, ou l'île magique", du ballet de Tchaikovsky "Le lac des cygnes" à une version danse de "Sherlock Holmes". Les comédies musicales sont un phénomène relativement nouveau au théâtre et sont déjà devenus populaires.
Trickster est une petite société de théâtre indépendante fondée par un duo de réalisateurs, qui est aussi un couple : Maria Litvinova et Vyacheslav Ignatova, qui travaillent conjointement pour certains spectacles, et pour des autres séparés. Leurs premiers pas ont été dans le théâtre des marionnettes "Ten’" avec la pièce « L'épopée de Lillikane » (« Epos o Lilikane »), décerné la Masque d'Or, et dans le théâtre d’avant- garde "Praktika", où ils ont organisé "L'histoire jamais écrite" ("Skazka, Kotoraya Ne Byla Napisana"), basé sur l'histoire de Linor Goralik. Le couple a ensuite décidé d'ouvrir son propre théâtre. « Trïkster » n'a pas son propre bâtiment, mais son site Web donne une liste de toutes les représentations à venir dans des différents théâtres de Moscou. Actuellement, « Trïkster » montre trois pièces pour les enfants : la pièce ombre "L'histoire jamais écrite" (5+), écrite par le couple eux-mêmes, avec une fin ouverte pour que le public décide sur la fin de la pièce ; le jeu de marionnettes de science-fiction "Les contes de robots et d'un vrai homme" ("Skazki Robotov o Nastoyaschem Cheloveke") (8+), basé sur l'histoire de Stanislav Lem ; le conte de fées écossais "Le farmer et la femme géante" ("Fermer i Velikansha") (5+), joué par des marionnettes dans une boîte en carton. Trickster organise régulièrement des spectacles au théâtre "Praktika" et au Centre Théâtrale Meyerhold et est toujours heureux d'être invité à jouer ailleurs.
L'un des plus anciens théâtres de marionnettes en Russie, ce théâtre a été fondé en 1929 par l'élève et disciple d’Evold Vengtangov, Victor Swemberger. Dès le début, le théâtre travaillait en collaboration avec de grands auteurs qui écrivaient pour les enfants, comme Samuel Marshak, Alexandra Brushtein, Yevgeny Schwartz et autres. Depuis 1965, le théâtre a occupé un bâtiment de la fin du XIXe siècle qui, en 1912, a été réorganisé pour abriter l'un des premiers cinémas de Moscou. À partir des années 1930, il a accueilli diverse troupes de théâtre.L'apogée du Théâtre de marionnettes de Moscou est arrivée dans les années 1950 et 1960, quand il y a engagé des cinéastes innovateurs. Ici, le Théâtre de marionnettes et le Théâtre de masques se sont réunis pour la première fois dans le spectacle. Au début des années 2000, les locaux ont été restaurés et on a commencé à inviter des directeurs expérimentateurs qui utilisent une variété de styles et de techniques.Aujourd'hui, par exemple, le théâtre offre une production de la pièce "Reine des neiges" (6+), avec des poupées en papier, mis en scène par la célèbre Maïa Krasnopol’skaïa, ou "Jeu de griffonnage" (6+), réalisé par le marionnettiste merveilleux Yevguéni Ibraguimov. Le répertoire comprend également des productions traditionnelles dans le style soviétique quelque peu démodé. Le Théâtre de marionnettes de Moscou est connu aujourd’hui par le fait qu’il met en scène des spectacles pour enfants dans les nouveaux formats expérimentaux. Par exemple, dans "La nuit de mai" (12+), par le directeur lituanien Carolina Zernite, on propose aux spectateurs de regarder le spectacle aux yeux bandés afin de se concentrer sur les sons des voix et le souffle du vent, ainsi que sur divers goûts et odeurs. Le « Théâtre dans votre main » (1+) s'adresse à de très jeunes enfants, pendant qu’une série de parcours théâtraux se déroulent dans le bâtiment du théâtre.

Une grande partie du répertoire est conseillé pour les enfants d’âge préscolaire et pour les élèves du primaire. Dans le foyer, le théâtre offre une salle de jeux avec des boules et des cubes mous. Les fauteuils sont projetés spécialement pour être élevés, si un petit enfant a du mal à voir la scène.
" Snark " est un théâtre jeune et extrêmement actif pour les spectateurs les plus jeunes, ce qui est rare à Moscou. L'ensemble du répertoire se concentre uniquement sur le public le plus jeune : des nourrissons (0+) aux enfants d'âge préscolaire (5+). En raison du fait que le théâtre ne dispose pas de sa propre scène, la troupe s'unit avec d'autres théâtres et des espaces de performance tels que le Centre Théâtrale Meyerhold, la maisonnette de Fanni Bell ("Domik Fanni Bell"), le Teatrium sur Serpuhovka , le Centre créatif "Sreda", le café "Mart" et la librairie "Dodo". " Snark " vend des billets pour ses spectacles à travers ses partenaires, y compris les billets électroniques. Le répertoire est très varié et comprend 10 pièces pour différents âges préscolaires. Le théâtre montre une variété des genres, tel " Qui consolera Knyutt " ("Kto outechit Knioutta"), un spectacle de marionnettes de chambre basé sur les contes de fées de Tove Jansson pour Moomin. Tous les décorations, les jouettes et les marionnettes peuvent être montés dans une valise. "À travers les yeux d'une fleur" ("Glazami Tsvetka") est une performance musicale d'une demi-heure pour des bébés, sur deux jardiniers qui montrent et racontent comment les fleurs grandissent, puis enseignent à leurs petits téléspectateurs comment planter et nourrir les fleurs. Toutes les pièces du théâtre sont interactives : le public a toujours la chance de participer à l'action. " Snark " utilise activement la narration, une technique à la mode utilisée à Moscou depuis deux ans. Dans ses productions, " Snark " combine toujours la narration avec des marionnettes, des multimédias, des clowns ou d'autres formes de théâtre.
Nikolaï Galkine/TASS
Fondée en 1931 par le marionnettiste et réalisateur remarquable Sergey Obraztsov, c'est le théâtre de marionnettes le plus célèbre de Russie. À l'époque soviétique, c'était le théâtre russe le plus populaire à l'étranger, avec des billets pour ses spectacles de tournée en compétition avec ceux du Théâtre Bolshoi. Après la mort d'Obraztsov, le théâtre a connu une longue crise, en s'appuyant sur son ancienne gloire et ses anciennes productions. Même aujourd'hui, le répertoire contient encore plusieurs pièces jouées depuis des décennies : "Comme par magie" ("Po chtchoutchiemou veleniou") (1936), "La lampe magique d'Aladdin" ("Volchebnaïa lampa Aladdina") (1940), "Un concert extraordinaire" ("Neobyknovenny kontsert") (1946) et "La Divine Comédie" ("Bojestvennaïa komedia") (1961). Bien que les anciennes productions aient indubitablement une valeur historique, les enfants trouveront plus intéressante celles des cinq dernières années. Parmi celles-ci, on trouve "Le bonhomme de neige" ("Snegovik") (8+) du jeune réalisateur Boris Konstantinov, qui dirige maintenant le théâtre, ou "Le vielle Señor et ..." ("Stary sine’or i…") (12 +) du merveilleux marionnettiste et réalisateur Victor Nikonenko. Décernés de plusieurs prix Masque d’Or, ces spectacles ont réintégré au théâtre Obraztsov la gloire d’autre fois. Les enfants seront ravis de voir : "Un chiot allait faire une promenade" ("Goulial po oulitse chtchenok") (6+), "Les grands voyages : dragons, démons et héros" ("Bol’choïe poutechestvie : drakony, demony, guéroï") (6+), "L'oiseau bleu" ("Siniaia ptitsa") (6+), "A Certain Nose" ("Nekto Nos") (12+) et d'autres productions créées après 2010.

Un autre élément important de ce théâtre est son musée de marionnettes dans le foyer, ouvert avant les spectacles et pendant l'entracte. Vous pouvez aussi voir sur la façade du théâtre le célèbre horloge avec des marionnettes mécaniques qui donnent un petit concert chaque midi. Accompagnés de la musique, les portes de leurs maisons s'ouvrent, les animaux s'aventurent dehors et commencent à danser, à battre des tambours, à jouer aux pipes et à s'amuser.
Nikolaï Galkine/TASS
L'un des premiers théâtres pour enfants en l’URSS, le Théâtre du jeune spectateur de Moscou a ouvert ses portes dans les années 1920, dans un bâtiment du XIXe siècle qui a été rénové en 1911 pour abriter un théâtre privé. Dans les années 1920, le bâtiment abritait le "Théâtre expérimental des jeunes", connu sous le nom de Théâtre pédagogique. Le théâtre était destiné aux enfants et aux jeunes, devenant un exemple pour un réseau de théâtres pour la jeunesse similaire en URSS. En 1987, avec l'arrivée de la bien connue Henrietta Yanovskaya en tant que directrice artistique et de son mari, également célèbre, le réalisateur Kama Ginkas, le répertoire a été modifié pour s'adresser au public adulte. Les changements ont apporté au théâtre de nombreux prix Masque d’Or, mais la direction n'a pas encore oublié le public jeune. Yanovskaya dirige régulièrement elle-même les spectacles pour enfants, y comprises ses productions bien connues "Le loup et les sept chevreaux" ("Volk i semero kozliat") et "La maison du Chat" ("Koshkin Dom"). Kama Ginkas a produit des spectacles pour le public préscolaire (5+), comme "Le Coq d'or" ("Zolotoy Petushok") de Alexandre Pouchkine, ainsi que des productions pour les adolescents telle "Le prince heureux" ("Schastlivy Prints") d’Oscar Wilde (12+). Le Théâtre de Moscou du jeune spectateur a de nombreuses pièces de théâtre basées sur les classiques du programme scolaire, qui deviennent des événements sociaux majeurs pour les amateurs de théâtre de Moscou de tous les âges.
Fondée par le célèbre marionnettiste et réalisateur Vladimir Chteïn avec l'artiste Marina Gribanova, ce petit théâtre familial a récemment célébré son 25ème anniversaire. Considéré comme l'un des plus professionnels théâtres de marionnettes russes, " La Lampe magique " considère comme son objectif principal d’inculquer aux enfants l’intérêt et l’amour pour les livres. Les productions du théâtre sont basées sur les meilleurs livres pour enfants : de "La maison du Chat" ("Koshkin Dom") à "Winnie le Pooh" ("Vinni Pukh"). Outre les pièces de théâtre, le théâtre offre de présentations de livres et des expositions du travail des illustrateurs. Le théâtre a commencé à travailler exclusivement dans le genre de marionnettes, mais maintenant il fait une synthèse de divers domaines des arts de la scène. Ce théâtre est peut-être le plus adapté et agréable pour les très jeunes enfants qui ont une expérience minimale dans le cadre du théâtre.
Actif à Moscou depuis 2002, ce petit théâtre d'ombres de marionnettes offre un répertoire basé sur le folklore de différents pays. N’ayant pas sa propre scène, la troupe donne des spectacles dans divers lieux de Moscou, y compris la Domik Fanni Bell (la Maison de Fanni Bell) et le Centre culturel Pokrovka. Le théâtre " L’Ours scientifique " ("Outcheny medved’") donne souvent des performances par invitation. Ses pièces sont destinées pour un maximum de 50 à 60 personnes. Toutes les pièces sont accompagnées de la musique à vive : le public peut sentir une gamme d'instruments traditionnels tels que le gusli à cordes et le kiphikaika à vent. Les spectacles varient considérablement selon le format. "Oh là là" ("Nu i Nu") est une histoire africaine pour des espaces ouverts et des festivals de rue. Le "Voyage autour du monde en 10 minutes" ("Poutechestvie vokroug sveta za 10 minout") est une chef d’œuvre d'ombres, après quoi les enfants peuvent organiser leurs propres spectacles. Le répertoire comprend également de productions traditionnelles, parmi lesquelles " Le conte d'Egor le Vaillant " (" Skaz o Egorii Khrabrom "), une pièce de marionnettes basée sur des légendes russes et des vers spirituels sur Saint George le Courageux ; " Le miroir magique " (" Volshebnoye Zerkalo "), un conte de fées d’ombres sur une princesse et un garçon voyageurs. Les spectacles saisonniers les plus populaires du théâtre sont " Le Noël " (" Rozhdestvo "), une production d'ombres basée sur les jeux folkloriques de Noël et la " Semaine du beurre " (" Maslenitsa "), une pièce de marionnettes sur les images de Lubok et les textes folkloriques. Les billets ne peuvent être achetés à l'avance que pour des spectacles mis en scène dans des adresses fixes des théâtres, dans ce cas, les annonces sont affichées sur le site web du théâtre.
Nikolaï Galkine/TASS
Ce petit théâtre confortable s'adresse aux préscolaires et aux écoliers jeunes. Situé dans l'un des parcs le plus petit et le plus confortable de Moscou, le jardin Bauman, il ne peut recevoir que 50 personnes. La disposition est telle que le public est très proche des artistes : de cette façon, les enfants peuvent penser qu'ils participent à l'action. Le théâtre n'a pas un arrangement standard, pas de chaises disposées en rangées. Les enfants sont assis sur des coussins et peuvent se déplacer librement s'ils le souhaitent. Le répertoire comprend tous les genres et styles de théâtre contemporain, des spectacles de marionnettes, des projets multimédias, des clowns et des pantomimes jusqu’aux spectacles culinaires et à la narration. En été, les spectacles se déroulent à l'extérieur, dans un petit amphithéâtre en plein air. Le théâtre a également un studio de théâtre où les enfants peuvent apprendre à mettre en scène leurs propres performances. Le répertoire comprend également des pièces de théâtre d'une variété de troupes indépendantes spécialisées dans les spectacles pour les enfants mais qui n’ont pas leur propre scène.
Николай Галкин/ТАСС
Fondée par Natalya Sats en 1921, le Théâtre académique de la jeunesse de Russie prétend d’être le premier théâtre pour enfants au monde. Natalya était la fille d'Ilya Sats, qui a composé la musique pour le légendaire "L’oiseau bleu" ("Sinyaya Ptitsa"), mis en scène par Konstantin Stanislavsky. Dès le début, la troupe a travaillé dans le bâtiment de l’ancien cinéma "Ars" dans la rue Tverskaya de Moscou (le bâtiment héberge actuellement l’électro-théâtre de Stanislavsky). En 1936, le théâtre s'installe dans sa maison actuelle. Avec les théâtres Bolshoi et Maly, c'est maintenant l'un des principaux bâtiments de la Teatral’naïa plochtchad’ (place Teatralnaya). Célèbre pour son style d’Empire, le Théâtre académique de la jeunesse de Russie est un point de repère culturel important et l'une des principales attractions de Moscou. Érigé en 1821 avec des fonds accordés par le lieutenant-général Konstantine Poltoratskiï, le héros de la guerre napoléonienne de 1812, pendant trois quarts de siècle le bâtiment a hébergé des troupes de théâtre privées. Dans les années 1880, un troisième étage a été construit et la salle de spectacle s'est élargie. Entre 1898 et 1907, le bâtiment a été loué par la Direction des théâtres impériaux, puis par l'Opéra privé de Sergey Zimin. Entre 1924 et 1936, le bâtiment appartenait au deuxième Théâtre d'art de Moscou MKhAT-2, avant d'être remis à Natalya Sats. Dans les années 1950, le théâtre était dirigé par l'élève de Stanislavsky, Maria Knebel. Sous sa direction, de nombreux acteurs et réalisateurs célèbres tels qu'Oleg Yefremov, Anatoly Efros et Lev Durov ont fait leurs premiers pas dans leurs carrières. 

Connu sous le nom de Théâtre central des enfants jusqu'en 1992, le répertoire du théâtre comprend principalement des pièces pour les jeunes enfants, ainsi que des productions pour les adolescents. Après avoir dû changer son nom dans le cadre d'un changement de marque à Théâtre de la jeunesse au début des années 1990, le théâtre a aussi changé son répertoire pour s'adresser aux adolescents et au public de plus de 20 ans. Le répertoire est vaste et diversifié : de " Les Aventures de Tom Sawyer " et " Les mousquetaires " à Daniel Keyes et Anton Chekhov, de Thomas Mann et Tom Stoppard à Boris Akunin et Ludmila Oulitskaïa. La plupart des pièces pour les tout-petits et les enfants de l'école primaire sont montrés principalement aux matinées et les week-end. Elles sont toutes présentées comme 6+, mais les enfants de quatre et cinq ans sont également admis. Les billets pour les spectacles pour enfants sont toujours en forte demande, et ceux pour plusieurs productions telles que "Comme un chat marchait où il a aimé" ("Kak Kot Gulyal, Gde Yemu Vzdumayetsa") doivent être réservés des mois à l'avance.