Vinothèques

Alexandre Zélikov / TASS
De courbes décanteurs, des tables austères et des étagères pleines de vin. Brix cherche à rendre l’intérieur confortable, facile et pas trop cher. Vous pouvez acheter une bouteille de vin blanc ou rouge préféré à l’emporter. Quand même, les visiteurs préfèrent les boire à la table accompagné de hors-d'œuvres très exquises : jambon de Parme avec mozzarella et kakis (plutôt que le melon ou la poire traditionnels), houmous avec du thon, salade russe et tartare de saumon tout à fait particuliers. Les combinaisons classiques sont aussi présents dans le menu. Le vin blanc y est accompagné d’un ensemble de poivrons grillés au fromage feta, noix, ricotta avec tobiko, chorizo, saumon au fromage Buko, betterave rouge cuite au four avec du piment et des olives. A son tour, le vin rouge peut être servi avec des saucisses Cagliari, jambon de Parme, cheddar, soulougouni fumé, olives, artichauts, baba ganousch et des dattes.

Ce café a remplacé un magasin avec un petit bistro. En fait, rien n’a radicalement changé : le café a élargi le menu et la carte des vins et offre toujours du vin pas tout à fait ordinaire. Vous n’y trouverez pas de serveurs, seulement des cavistes qui peuvent passer des heures dans des conversations portant sur le vin et bien familiers avec les vins offerts aux visiteurs.

Les clients réguliers sont prêts à se serrer dans ce café surpeuplé le week-end et le soir. " Vinny bazar " organise souvent des dégustations. Deux autres cafés sous le même nom sont ouverts dans les boulevards Petrovskiï et Nikitskiï.

Alexandre Zélikov / TASS

Des placards pleins de bouteilles, une petite salle à manger, des canapés et énomatiques – tous ces articles correspondent bien à l’atmosphère d’un bon bar à vin. Ses cartes de vin font preuve d’un équilibré bien balancé parmi de bons vins classiques et ceux de petites entreprises vinicoles indépendants (qui sont très souvent révolutionnaires).

Malgré le fait que pas tous les bars de ce réseau offrent le menu principal, celui-ci est en bonnes mains d’ Adrián Quetglas, maître de la gastronomie moléculaire : des raviolis aux calmars à la carbonara, reins dans le xérès à la sauce de céleri, salade de légumes avec un nuage de crème sure, linguine avec du lapin, pesto de marjolaine et le poivre rôti à charbon. En outre, Grand Crus organise des séminaires avec des éléments de dégustation pour ceux qui veulent apprendre les fonds de la culture du vin.

Alexandre Zélikov / TASS

En 2015, Wine Religion a à juste titre reçu " La marque de qualité supérieure " – le prix prestigieux du magazine Wine Spectator. Sa carte de vins compte plus de 400 vins, dont 25 (renouvelés tous les trois mois) sont offerts par verre. Le menu principal est bien adapté au vin qui joue ici le rôle principal.

On peut commander de la charcuterie, des plateaux de fromage, des antipastis (olives, artichauts, tomates séchées et poivrons cuits au four) pour de grandes compagnies ainsi que pour des visiteurs solitaires. Ces derniers peuvent profiter d’un menu principal assez modeste, mais bien sensé : risotto à la citrouille avec du kakis caramélisé et le magret de canard, des coquilles Saint-Jacques d'Extrême-Orient à la crème de truffe, une bruschetta à l'avocat et crevettes et ceviche de fruits de mer.

Alexandre Zélikov / TASS

Ce réseau de bars à vin renouvelle son menu chaque semaine. Il offre à ses visiteurs des boulettes avec d'oie et du chou épicé pour Noël, des moules de la mer Noire avec du vin blanc pendant la saison. Dans son menu vous trouverez de meilleures garnitures pour le vin, telles que des olives et tomates séchées. I Like Wine organise également des dégustations qui ressemblent plutôt à des cours sur l’industrie vinicole et des fêtes foulles, par exemple, celle du jeune Beaujolais. Il faut cependant se rappeler que ce dernier est très vicieux, susceptible de provoquer une gueule de bois très terrible. On vous recommande donс de réserver une table pour un brunch le jour après la fête. Un café fort du voisin Double-B peut compenser le bilan énergétique. En été, le bar ouvre une terrasse avec des tables sous forme de fûts de vin.

Alexandre Zélikov / TASS

Le slogan de ce bar est tout-à-fait simple mais précis : " Café et vin ". Le matin on vient ici pour prendre un café et le soir – pour passer au vin. Le bar offre les variétés de café les plus diverses : celles préparés à l’aeropresse, hario, café filtre, flat white, raf doux avec du maïs, du sésame ou de poivre noir.

Chaque jour on offre de bons petits-déjeuners : oeufs au plat avec des tomates séchées et artichauts, salade frisée au vinaigre balsamique blanc, orange rôti, raisins et burrata, roast-beef aux légumes grillés, crevettes avec du riz au lait, bouillie d'avoine avec des pommes, crêpes avec des myrtilles crémeuses, œufs Bénédicte. La carte de vins est assez courte mais raisonnable, avec ses bouteilles provenant de Nouveau et de l'Ancien Monde. A côté du café et du vin on sert d'autres boissons agréables : de la limonade de bleuets, du thé à la poire et sésame, du maté.

Alexandre Zélikov / TASS

" Prostye vechtchi ", le petit réseau de vinothèques, peut être également considéré comme un gastropub qui sert du vin et de la bière accompagnés des plats copieux et originaux. Par exemple, la soupe crémeuse de topinambour, le maquereau soufflé avec des biscuits, une lame de mouton aux morilles, du poisson plat de la mer Noire avec des courgettes en pâte.

Les garnitures du menu, par exemple des beignets de courgettes, sont également considérées comme des plats principaux. Il faut sans doute visiter l’école de vin (veuillez consulter le site web pour les horaires) afin d’apprendre à distinguer Malbec et Sangiovese, déguster des vins rares, comme Viognier et améliorer vos compétences vinicoles, par exemple, d’apprendre comment il faut boire du vin.