Les bars sportifs

Ce bar est un bon exemple d’un pub « au coin » de la rue. Les gens du quartier se rendent dans ce bar avec plaisir, regardent un match de foot en dînant s’ils n’ont pas le courage de cuisiner à la maison.

Le choix du menu est très réduit : pour les groupes, il y a des mini-pizzas, pour les gens au régime, il y a des salades (entre la salade « César » avec différents ingrédients et la salade au foie de poulet), le médaillon de bœuf, la viande dans en pots et les steaks. Pour les familles avec enfants, qui préfèrent plutôt la nourriture saine, il y a le filet de dinde et le steak au saumon. Comme garniture en plus des plats principaux, vous pouvez commander le sarrasin aux cèpes, qui sont délicieux en soi. Pour les enfants, il y a la grande part de pizza et des pâtes dans le menu : la pizza au saumon et aux épinards à la pâte fine et croustillante est particulièrement bonne. 

Ce pub au nom évocateur a comme spécialité le schéma de Somerset Maugham " Tartes et la bière ".

Dans ce restaurant il y a un grand choix de bière pression pour que les clients puissent gouter les nouvelles variétés par curiosité. Vous trouverez par exemple des bières comme la Black Cat Brewery moscovite, IPA "70" américain, Le Trèfle Brasserie de Saint Petersburg et Jonkheer (de l’ale spéciale aux baies naturelles de groseille rouge).

Les lundi soirs (la plus dure journée de la semaine), la deuxième pinte est gratuite pour tous ces pauvres travailleurs. Quant aux tartes, en plus des tartes britanniques (au poulet, au poireau et cidre, la tarte de " berger ", simple, mais bien faite, au saumon et à la morue à la sauce crémeuse) il y a aussi la tarte aux champignons, aux aubergines et fromage, à l’épaule mijoté, au fenouil et haricot, et la tarte tyrolienne aux saucissons.

Alexandre Zelikov/ТАSS

"Gastropab Chelsi" est encore une déclinaison de pub britannique, mais pas celui, décoré de panneaux de chêne, plein d’habitués qui jouent de fléchettes. La situation actuelle en Angleterre oblige les pubs à se reconvertir en pubs gastronomiques qui laissent peu d’avance aux restaurants officiels. "Gastropab Chelsi" n’est pas une exception : en spécialité de la cuisine anglaise, il y a des fish&chips, les saucissons anglais à la purée et la morue à la vapeur. Les autres plats dans le menu sont un mélange de différentes nationalités : la salade « Niçoise » coexiste avec le bortsch, la chaudrée de palourdes avec le burger-curry, la côte de bœuf avec la bruschetta, le consommé avec la taliatelle aux cèpes.

Le pub est ouvert 24 h/24, et des matchs sportifs sont toujours diffusés à la télé (quel que soit l’endroit où ils sont organisés), ce qui est actuellement très important. Les petits déjeuners sont servis jusque tard le matin pendant les weekends : les croissants gonflés de garniture, les bagels, des omelettes généreuses et les kachas avec du café.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Le temple aux deux étages de la bière artisanale HopHead essaye de populariser non seulement la bière, mais aussi l’éducation sur la bière. Dans ce restaurant on peut écouter les cours sur le brassage du blé, sur les sortes d’houblon, et sur les méthodes de brassage artisanal pour qu’on puisse préparer une sorte de bière unique, ne ressemblant pas aux autres. Il va de soi que l’on peut gouter les résultats du brassage « maison » tout de suite. Il y a une variété encyclopédique des sortes de bière, à propos desquelles les barmans, enthousiastes, peuvent parler pendant des heures: les ales claires, les ales amères, les ales fortes, les ales demi-foncées, les ales houblonnées, les ales légères foncées sans amertume, les porters, les stouts, les stouts impériaux, les vins d’orge, les trappistes, les ales de monastère de double, triple et quadruple brassage, les ales rouges flamandes, les lambics, les gueuzes, les ales fruitées, la bière fumée, l’elsh, les lagers vieux et les sortes de bière américaines. Les fournisseurs se situent principalement en Angleterre, en Irlande, en Belgique, en Allemagne et en Russie. Il y a environ une dizaine de bières nationales et à peu près 5 sortes de cidres artisanaux.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Les tables élimées, les chaises lourdes en fer forgé (d’où le nom du pub « forgeron »), le métal noir d’une ancienne cheminée, les fenêtres énormes, comme dans une vraie forgerie. Ce café est spacieux et cosy à la fois. En semaine on diffuse sur des écrans de 55 pouces les enregistrements de concerts de rock, et le dimanche il y a des documentaires sur « The Beatles », « The Doors », « Rolling Stones » et d’autres groupes de rock. Lors des journées de championnat de foot, il y a que cela à la télé. Pendant les weekends il y a des concerts en live au bar et tous les clients commencent à danser.

Le menu du bar nous motive à danser : la plupart des boissons sont whisky ou cocktails. Le choix de bière n’est pas grand, mais il y a les plus connues: le lager « Tennent's », le stout double au chocolat « Young's », « Guiness », « Bombardier », l’ale « Caffrey's » et le cidre « Magners ». Après une nuit de danses on peut commander un petit déjeuner: il y a « Superplotnyi zavtrak » à l’omelette, le rosbif nourrissant, les toastes, les frites et les petites feuilles de laitue.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Les clients, qui viennent a Lawson's pour la première fois, remarquent tout de suite qu’ici, on soutient « Chelsea », même si le bar est absolument écossais. Les cuisiniers font des plats classiques écossais et des plats pas très connus : le saumon écossais au grill, le hareng à l’avoine et à la liqueur « Drambuie », le filet de bœuf préparé selon la recette du XVIIIème siècle « Les collopes écossais ».

On ne peut pas faire sans puddings : il y a le haggis classique, le pudding noir grillé (servi avec des beignets aux betteraves et à la sauce aux airelles) et le pudding aux rognons de bœuf selon la recette de la femme au foyer numéro un de l’époque victorienne, le terrible auteur des livres culinaires, Mrs. Beeton.

La section des soupes dans le menu est particulièrement bonne : la soupe corsée avec de la viande au whiskey adorée par les Édimbourgeois, la soupe au crabe et au riz, la soupe au poisson blanc fumé. Il y a un bon choix de gibiers (le filet de chevreuil, les perdreaux au grill, les boulettes à la venaison) et des tartes écossaises villageoises au bœuf mijoté dans l’ale avec des légumes, au poisson et à la farce de viande et aux pommes de terre.

Alexandre Zelikov/ТАSS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.

Le responsable de la cuisine dans ce nouveau pub joliment décoré, avec des escaliers en fonte et des disques vinyles, achetés aux marchés aux puces à Londres, est Iliya Lomakin, l’ex chef de « Pouchkine ». Cela vous garantit à coup sûr les plats délicieux. Iliya mijote les côtes de veau selon sa propre recette, fait cuire le bar aux algues secs « nori », fait une combinaison de pâté de poulet avec du plaqueminier, prépare les burgers avec des brioches artisanales. Chaque plat correspond à une sorte de bière (il y a entre autres des bières russes artisanales), il vaut donc mieux demander aux serveurs quelle combinaison choisir. Si vous êtes venu avec un groupe d’amis, au lieu de souffrir en attendant les plateaux de la bière, vous pouvez demander à une serveuse de vous faire installer à la grande table avec les tireuses à bière et les caisses automatiques.

Au championnat d’Angleterre ou de Russie, les employés de bureaux à proximité, les gens de quartier à coté et les fans du « Zénith », qui aiment regarder des matchs de leurs équipes préférées, se rassemblent au pub pour observer les événements dramatiques de la ligue des Champions.

Le choix en bière n’est pas très varié, mais il y a deux sortes artisanales: « Molly‘s  Craft » et le lager foncé « Molly’s ». Des bières sont accompagnées par le burger « Molly’s » et des amuse-gueules de bonne qualité. Les pates de poulet, le nachos, les oreilles de porc, les ailes de poulet, les toasts à l’ail, les quesadillas mettent la barre haute pour les plats principaux.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Dans la chaine "Мolly Gwynns" tous les détails sont pris en compte. L’assortiment de la bière est bien sélectionné (c’est pour cela qu’il n’est probablement pas très intéressant): il y a les quantités pareils de la bière rouge et claire, du stout, de l’ale, de lambic et de la bière en bouteilles. Il n’y a pas de surprises, mais vous n’allez pas souffrir de la gueule de bois (mal aux cheveux?) le matin ou la difficulté de choix.

Le repas n’est pas diététique, mais correspondant au style de pubs: la côtelette de porc aux pommes de terre, les steaks, le jarret de porc avec un couteau enfoncé dedans, les saucissons au grill, une poêle énorme chuintante aux crevettes, les club-sandwiches, le bœuf aux champignons, la pâte « Carbonara » et les côtelettes d’agneau.

Toute la journée on sert « le petit déjeuner complet ». Au lieu de hash browns il y a des frites, et il n’y a pas de saucissons sanguins ou pudding noir. Cette combinaison est capable de guérir la gueule de bois même à 8h de soir.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Ce pub spacieux à deux étages est toujours plein d’étudiants car l’université technique d’état de Baumann se trouve à côté. C’est un « pub local » ou on va tout d’abord pour l’ambiance, les retransmissions, la communication et la bière pas chère, et juste en second lieu pour manger ou commander des boissons.

Le choix de la bière n’est pas exceptionnel(les sortes standardes sans surprises), mais l’avantage c’est qu’on ne réfléchis pas longtemps sur le choix. Les plats irlandais sont offerts que pour le petit déjeuner, la soupe au poisson, la tarte et le canard cuit. Tout le reste c’est du repas dans le style de bar, mais assez ordinaire : les côtes du poulet, les burgers, les ailes de poulet, las calamars, le nachos, la salade « Cesar », le bortch, les produits salés et le fajitas au poulet. Il y a beaucoup de place pour regarder le football et les écrans sont énormes.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Dans cette chaine des restaurants on transmet aux écrans 40 pousses les matches de rugby, grand-prix de « Formula-1 » et des championnats de foot. Ce bar est une vraie carte mondiale. Dans les robinets de bière (tireuses) on peut trouver Peroni italien et Indian Pale Ale de Birrificio del Ducato, Anderson Valley américain, l’ale galloise « The Rev. James », le lager écossais Schiehallion, la sorte américaine artisanale « Edge », brassé a Barcelona et le lager hawaïen Long Board. Les brasages de Moscou sont représentés aussi, par exemple, Ara « Trigger ». Beaucoup de sortes sont « invités », c'est-à-dire qu’ils sont dans le menu pour peu de temps.

Le repas dans le menu est simple, nourrissant, bien adapté à la bière : on peut commander l’assiette du jambon fait maison a la place d’une assiette standard de la viande (même s’il y en a aussi), la tarte géorgienne au fromage à la place d’une pizza et la salade de Bürger aux saucissons et poulet fumé. Comme les tapas on peut choisir les gaufres vertes au pâté de canard. Les plats principaux sont faits à satisfaire le gout d’un carnivore ardent : les steaks, les médaillons de bœuf, la poitrine de porc fumée, les côtes de porc, le poulet à la sauce d’ail. Pour ceux qui ne mangent pas de viande, il y a le menu maigre : les steaks au chou rouge, les légumes grillés au tempura léger, le taboulé au couscous et la salade aux concombres.

porkys.ru

Un bar sportif drôle, an nom du film de Bob Clarke de 1981 sur les aventures extravagants des étudiants de lycée au bar de strip-tease « Porky ». «Ce bar est décoré a la façon américaine : beaucoup de néon sous les plafonds voûtés, le baby-foot, les posters de films, les canapés en cuir matelassés, les sacs à l’arachide juste à côté du comptoir de bar, et les écrans énormes qui transmettent les matches de foot au long du périmètre. Parfois, on organise les championnats de bières-pong.

On prépare le classique américain et mexicain : le nachos au guacamole, l’enchilada au poulet et fromage, le burrito au chorizo, au riz mexicain et aux haricots, la chimichanga frite à la garniture de bœuf, le taco au poisson à la californienne, les burgers au bacon et chili fait maison, les saucissons énormes piquants au chorizo. L’intensité des plats piquants est modérée, donc ce n’est pas la peine de s’inquiéter de la santé.    

Alexandre Zelikov/ТАSS

La brasserie galloise dans le style de garage de Tiny Rebel de Newport offre le stout fumé Dirty Stop Out, qui est préparé de 9 sortes du malt et houblon. Sur les étagères du bar vous trouverez dans les bouteilles rigolotes la sorte de l’ale aux baies de N.Rigas Brewery, éclatante, mousseuse et rafraîchissante. IPA Nelson Sauvin double a été brassé au houblon de la Nouvelle Zélande et lassé reposer sur l’éclisse du chêne avinée au Sauvignon Blanc. L’ale pâle californienne à l’arôme de melon et aux fruits tropicaux est arrivée à ce bar de Jaws Brewery. A « Pivbar » on n’aime pas la bière banale, mais on essaye de collectionner les sortes nouvelles artisanales et pas encore connues. N’hésitez pas à demander le conseil des barmans, ils vont surement vous offrir quelque chose extraordinaire. Pour accompagner la bière Il y a les saucisses excellentes qui sont représentés pas comme les amuse-gueules, mais comme un plat principal, et des burgers dodus. La soupe polonaise żurek au levain de pain, aux saucissons fumés et aux œufs vous aidera à se débarrasser de la gueule de bois.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Au-delà du choix riche de la bière, les transmissions sportifs et les burgers, le menu de St. Peter's & St. Anton vous propose le grand assortiment de cidres. En plus de cidre aux pommes traditionnel, il y a les sortes rares aux prunes, aux cerises, a la groseille noir, au berbéris, non-filtré aux poires, le cidre glacé et même le cidre de Noel (il est servi pas seulement en hiver). Si vous voulez gouter tout a la fois, il vaut mieux commander la collection à déguster de 8 types de cidre.

Les repas s’accorde bien : les steaks poupins et fish&chips croustillants, le ragoût irlandais juteux, les tartes au poisson et les cottage pies. Selon une bonne tradition de bars sportifs on sert les grandes assiettes pour les compagnies : les amuse-gueules de poisson et fruits de mer, les assortis aux saucissons de l’intensité différente et un plat énorme des amuse-gueules pour la bière.

Александр Зеликов/ТАСС

Le tennis, le base-ball, le football(le foot de la plage y compris), le volleyball, le golf, le vélo, « Formula-1 », le basketball : on révère le sport dans ce pub, c’est pourquoi les transmissions sont choisis par telle façon que les fans de tous les types de sport puissent regarder les jeux au grand écran. Pourtant, les transmissions ne vous empêchent pas de savourer le repas.

A "Tipsi pub" les plats sont bons et nourrissants : il y a les business lunches au paprikash, la sandre enrobé d’une pâte à beignet, la salade « Niçoise » et le mors a l’airelle rouge. Les soupes du pub sont aussi délicieuses : le brouet de mer, la soupe a l’oignon, le bouillon fait maison, le goulasch. Mais ce sont les bergers qui digne vraiment l’épithète « légendaire » : les cheeseburgers(le double et le triple), les burgers a l’agneau, a la boulette de poulet, au bœuf persillé marbré?, et le burger mexicain. Les avantages c’est que vous pouvez demander à mettre les additifs à votre goût : le cheddar, le piment jalapeño, les champignons frits, le jambon iberiko, etc. En été, quand on veut quelque chose plus léger, le menu devient saisonnier et plus léger : on sert le burger au chevreuil, l’okroshka fraiche au kvas ou ayran et la salade au rosbif et les baies acides de la forêt.

"Brugge" surpasse les autres pubs par le fait qu’il n’est pas un pub au sens strict, mais une brasserie belge. On sert uniquement de l’ale Belgique et du lambick (il y en a presque centaine de sortes) et de la bière artisanale qui viens de Danemark, Norvège et Pays-Bas.

Dans le menu, en plus de plats standards du pub, on peut trouver les sandwiches a la gaufre belge aux légumes frais, la côte et fromage, la variante Belgique de la pizza flamquesh au jambon de Parme et aux cèpes, le goulasch belge traditionnel aux chips de panais et le grand plat d’amuse-gueules belges: le porc frit et le filet du poulet au chou-fleur, aux petits pois, aux pommes de terre, au carotte, aux asperges, aux haricots verts aux œufs sur le plat et à la sauce de fromage. Pour le dessert on peut commander le sorbet « Kriek et lambick » ou les mêmes gaufres : bien gonflés, à la crème fromageuse et les baies fraîches. 

Aleksandr Zelikov/TASS

La base de ce menu laconique est composée de la bière est les amuse-gueules pour la bière. Les ailles cuits « Jack Daniel’s », les saucissons chorizo, le club-sandwiche au poulet et bacon, les anneaux de calamar, fish&chips, la pinte de crevettes frites à la galloise mijotée a la bière rouge.

Dans la section de plats chauds il y a le steak « Black Patrick » au filet de bœuf à l’avocat au grill, le mulet frit, le steak de bœuf à l’œuf et au bacon, les médaillons de bœuf aux pommes de terre et pleurotes, le rosbif fumé qui sont nourrissants et capables de satisfaire les plus ardents fans de foot.

Au-delà de la section avec la bière « standarde » il y a la longue liste des sortes artisanales: Kona, Redhook, Widmer Brothers, Rogue, Braufactum, Nøgne Ø, Punk IPA, Brouwerij De Molen et la bière belge en bouteilles. Le whisky fait à base des boissons fortes: le whisky irlandais, écossais et américain, y compris le whisky de pur malt.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Dans ce bar on regarde le football et les autres transmissions sportifs sur le seul grand écran. Devant cet écran il y a la vrai tribune pour les fans, le pub est content quand on l’appelle « le stade au centre-ville ». Pendant les grands matches comme, par exemple, « Euro-2016 », les reporteurs sportifs Yuri Dud et Alexey Andronov comment les jeux.

A "Liga Pap" les matches de foot sont accompagnés par les plats « sportifs » : la bière, les homards d’Astrakhan, les crevettes, l’éperlan, les ailles de poulet, le pain grillé à l’ail, les pirochkis (aux œufs et à l’oignon, au chou et a la viande), les smeurebreuds scandinaves comme amuse-gueules, la viande sur les braises, les boulettes de brochet au coussin de la purée de pommes de terre, le poulet grillé et le kisutch de Kamchatka. Pour adoucir un peu l’abondance coupable de la viande on sert aussi les salades : la salade russe, villageoise, au saumon et les épinards, la salade « Olimpiiski » grecque. 

Alexandre Zelikov/ТАSS

Hardy est un de pubs les plus rares ou on fait l’accent sur la partie gastronomique et ose à faire les expérimentes : à la place des chips ordinaires on sert les chips aux betteraves et du samoussa-mini à la place de la tortilla. Au lieu de shots monotones on sert les liqueurs et les infusions artisanales (l’infusion a l’argousier est surtout délicieuse), a la place des rondelles à l’oignon il y a l’omelette au saumon, et a la place de nachos on peut commander les chips faites maison, pas au maïs, mais aux légumes.

A Hardy Pub on sert et du bon vin, et les cocktails artisanaux, et de la bière artisanale, et, c’est qui est le plus important, les sortes rares du cidre suédois : aux baies, a la pèche, au gingembre, a la fraise des bois. Pour le dessert on peut commander la glace artisanale.

Alexandre Zelikov/ТАSS

Vieux et honorable, le vétéran des bars sportifs a Moscou, " Sally O’Briens " n’a presque pas changé depuis 1995. C’est un bon pub " local " pour les habitués, ou les gens viennent malgré le boom de la bière artisanale et la révolution gastronomique te les autres changements dans la ville.

Au comptoir du bar avec les panneaux ciselés et les volets apportés de m’Irlande au début des années 90 on sert une dizaine de sortes de la bière (tout d’abord, " Guinness ", " Kilkenny " et "  Heineken”), les cocktails au «Jameson» chaud: " Hot Toddy " pour les soirées frileuses et « Irish coffee » pour le déjeuner en hiver, un peu de whisky et la collection standard de cocktails de bar, voici toute la carte de boissons.

On cuisine les plats favoris simples dans ce bar: les pommes de terre a l’herring, le spaghetti " Carbonara ", les boulettes au poulet, le bœuf- stroganov, les nouilles de wok, le burrito, la quesadilla et le sandwich-roll à la sauce " Cole slaw ". 

Alexandre Zelikov/ТАSS

Hooters c’est un mouton noir parmi les pubs sportifs britanniques de Moscou. C’est un bar sportif américain, ou les filles charmantes en shorts collants et en t-shirts aux échancrures séduisantes, servent les burgers.

Quant au repas, il n’y a que les ailles du poulet de types différents aux sauces très diverses. Il y a aussi les burgers, les sandwiches, les côtes barbecue, les steaks ribai, le chili-con-carné, "Cole slaw ", le banana split aux chapeaux de la glace et la crème, les verres hautes de milk-shakes (à la banane, à la vanille, au chocolat et a la fraise (uniquement le classique !).

On transmet le football et le hockey a la télé, mais quand il n’y a pas de transmissions, on peut jouer au PlayStation 4. Chaque dimanche les enfants mangent gratuitement. 

Alexandre Zelikov/ТАSS

Ce pub est un endroit officiel ou on regarde les matches de " Real Madrid " avec le fan-club Fondo Ruso et les matches de " Manchester United " avec le fan-club Moscow Reds, donc si vous chercher de l’ambiance il vaut mieux y venir pour le jeu de ces équipes-là : les fans sont très amicaux et coopératives pendant ces soirées. La cuisine est divisée en deux pour ces deux clubs: la cuisine espagnole et britannique.

Pour les fans de " Real Madrid " il y a paella dans le menu : au lapin, la paella noire aux fruits de mer et aux légumes, le jamon, la tortilla et le gaspacho si nécessaire pendant la canicule. Pour les fans de "Manchester United" il y a des sandwiches : à la dinde et au concombre, au rosbif et a la confiture à l’oignon, au bœuf fumé ; le fish&chips et le burger grandiose "Manchester" au piment jalapeño, au poivron cuit et à l’œuf. Les deux clubs (ou pour ceux ont du mal à choisir,) il y a les steaks : " Denver ", " Striploin ", " Top Blade " et les assortis aux saucissons. Il y a de la bière, évidemment, qui fait unir tout le monde : Fuller's, Punk IPA, Smugglers Vintage Ale.

Alexandre Zélikov/TASS

Le menu de Chlyouz est extrêmement clair, sans vignettes supplémentaires. Le menu tourne autour de la bière : le cou de porc, la tige, les côtes, le steak, le Rôti viennois, trois hamburgers avec des sauces à sélectionner, cinq sortes de saucisses, des plats chauds et trois sortes de pommes de terre comme plat. Le menu propose des entrées froides, des soupes et du poisson comme plat principal. La bière est sans prétention, mais il existe deux variétés propres - sombres et blondes.

Alexandre Zélikov/TASS

Les promoteurs de bières artisanales, les créateurs de ce lieu, ont apporté une modeste sélection de vingt bières au bar. Souvent - IPA-2 par la brasserie Volkovskaya, Amager Bryghus des magiciens danois, Black Currane de AF Brew avec un label sinistre, Flugegeheimen de la brasserie de Saint-Pétersbourg Bakounine et quelques autres bières. La bière change tout le temps - quelqu'un apporte une nouvelle "cuisson", certaines bières finissent pour la saison. Si vous êtes confus sur ce choix de bière, prenez le jeu de dégustation. Les collations de bière vont des hamburgers (Crafter est particulièrement bon) aux quesadillas et aux sandwichs de club, ou même aux brunchs avec des tartes - les tartes au fromage et aux épinards sont arrachées presque immédiatement. Le football est, bien sûr, sur les écrans.

Alexandre Zélikov / TASS

Ce vieux pub respectueux reste la résidence non officielle des supporters de Manchester United à Moscou. Pendant les matches il est trop bondé, même les visiteurs sans table ne cessent pas de crier et lever les verres. Afin de permettre de regarder le match de tout coin de la salle il y a deux grands écrans et huit écrans plus petits.

Depuis l’arrivée de la bière artisanale le choix " industriel " offert par Bobby Dazzler Pub est devenu un peu vieillot, ce qui ne déçoit guère les fidèles. Il y en a près de 20 variétés de bières et de cidres, y compris le poiré magnifique, des aies du Royaume-Uni, des stouts écossais, des lagers de l'Allemagne, et du Lambic de la Belgique.

Le menu est assez ascétique, avec un ou deux plats dans chaque section. Quand-même, tous les plats sont parfaitement adaptés à la bière : millefeuille avec de pommes et du hareng, cuisse de canard au miel, Torridon (roast-beef aux légumes), Fiori Notte (fleur de chocolat chaud), dinde sèche, oreilles de porc à l’écossais, mini salami, ail des ours.

Alexandre Zélikov/TASS

Un pub vraiment britannique. Le menu, ainsi que dans le pays qui a donné au monde fish and chips, il ya beaucoup de poisson – hareng de Mourmansk avec des crêpes de pommes de terre, patate de saumon fumé avec aneth, riet fabriqué à partir de la morue blanche, du corégone fumé. La gastronomie britannique classique est également présentée dans toute sa splendeur: le rôti, l'oeuf écossais, les haggis, le boeuf Wellington et, bien sûr, les tartes. La tarte au bœuf et à la bière anglaise, tarte aux poissons traditionnelle avec canard sauvage ou du poulet et champignons – tous sont bons.

En ce qui concerne l'alcool, il y a des dizaines sortes de bière, principalement British-IPA avec du caramel brûlé de Greene King, de la bière noire avec des fruits secs et des épices de Old Speckled Hen, Belhaven McCallum's Scottish Stout, Belhaven Craft cider. Les matchs de football, de hockey, de boxe, de tennis, de rugby et de Formule 1 sont diffusés presque constamment sur de grands écrans : il existe une chaîne pour les amateurs de tout type de sport.


Katie O'Shea's, à un pâté de maisons de l'ambassade d'Irlande, a été créé et est dirigé par les Irlandais, et la moitié des clients de cette chaîne de pub sont également Irlandais. Ils ne seraient pas trompés ou attirés ici si quelque chose offert était moins authentique. C'est pourquoi vous pouvez faire confiance à leur "petit-déjeuner irlandais complet" : 2 œufs frits, bacon, saucisses, pudding noir au pain de pommes de terre, champignons frits et tomates et toasts avec marmelade. Le mélange de nibbles de bière comprend des pirozhki maison, des Rollers Bangers, des anneaux d'oignons et des doigts de poulet, Guinness coule comme une rivière des robinets.

Il existe un endroit spécial pour les tartes dans le panthéon culinaire irlandais et aussi sur le menu de Katie O’Shea : la tarte au poisson de Katie (avec des fruits de mer et des poissons dans la sauce au vin), Guinness Pie, Tarte au berger, tartes à la dinde et au jambon, au steak, aux reins de boeuf et aux champignons. Toutes sont correctement garnies de purée de pommes de terre et de pois verts. Le pub diffuse non seulement le football, mais aussi les matchs de rugby, et organise des soirées avec Deejays. La fête la plus bruyante, fréquentée et amusante est, bien sûr, le jour de Saint-Patrick, lorsque le bar entière devient uniformément vert.


Alexandre Zélikov/TASS

Le Haggis Pub & Kitchen de deux niveaux ressemblant à une datcha, dispose d'une grande véranda et d'un balcon au deuxième niveau. Cela vous permet de voir les écrans avec des émissions de sport pratiquement n'importe où dans le pub, sans interrompre votre dîner ou votre déjeuner.

La nourriture ici est tout aussi importante que les téléviseurs, et les chefs de cuisine sont très bons dans les spécialités britanniques. Tout d'abord, les haggis réels, cuits spécifiquement la nuit pour ne pas effrayer les clients et les voisins avec une odeur intense. Deuxièmement, un autre plat britannique célèbre - les tartes à la viande avec des patates de pommes de terre et de moelleux, des cheeseburgers au bœuf écossais, des rouleaux de popover au fromage. Quelques plats ont été réinterprétés par son chef de cuisine Dmitry Zotov. Par exemple, le gâteau de pommes de terre est cuit ici avec du crabe et de l'avocat, une salade de pub - avec du fromage de brebis, de la pomme et de la vinaigrette maison.

L'Ecosse a également contribué au menu : les tartes (avec la morue de l'Atlantique, les canards sauvages ou les champignons forestiers) et la soupe au poisson avec une tarte au poisson. A cette magnificence gastronomique, on ramène de la bière et du cidre, il y a même des El Haggis propres et des jeux de dégustation pour ceux qui ne savent pas quoi choisir et souhaitent tout essayer.


Les tonneaux à Guinness sont devant les portes, dans la rue, beaucoup de fleurs dans les planteurs, la verdure, les panneaux de murs en bois vitreux foncés et les linteaux, les voûtes en briques dans les pièces principales, les cornes sur les murs. Ils savent vraiment comment faire l'intérieur et l'extérieur de décoration à Punch & Judy Pub. Il y a beaucoup de bières et de cidres au robinet, mais les habitués préfèrent commander un set ascétique: Guinness frais, frites et hamburger de maison. C'est tout ce dont ils ont besoin pour profiter du jeu à la télé.

Le tennis, le basket-ball, les championnats d'athlétisme et de hockey sur piste, et bien sûr, le football est représenté ici sur d'énormes écrans : ils ont été spécialement mis à jour pour l'Euro-2016. En plus de ceux qui le souhaitent, surtout pendant les compétitions majeures, non, il est préférable de réserver des tableaux à l'avance.


Alexandre Zélikov/TASS

Le menu est typique pour les bars - hamburger d'agneau au fromage et pommes de terre, hamburger de boeuf juteux au bacon et aux tomates, et un petit-déjeuner anglais complet, servi toute la journée. Une section distincte sur le menu est consacrée aux tartes de toute la Grande-Bretagne - Tarte au berger écossais avec de la viande d'agneau et des pommes de terre ou de la morue et de l’oignon ; Pâtés de Cornouailles, tarte Kentish avec poulet et champignons ; Tarte anglaise aux coeurs de poulet ; Perch, salmon et tarte aux crevettes - vous pouvez enseigner la géographie avec cette sélection qui se lave facilement avec de la bière. Le menu du bar est celui du pub anglais classique, sans fioritures inutiles : Stout Belhaven écossais, Kilkenny, Poule el Old mouchetée, Newcastle Brown Ale. Sur le grand écran démontrant des championnats de football en direct, les matchs de la Ligue de hockey continentale et d'autres événements majeurs dans le monde du sport.

Alexandre Zélikov / TASS

Le Tap & Barrel Pub se conforme à la règle " offrir le meilleur et le plus aimé " : ceviche de saumon, okrochka au kvas ou kéfir, gaspacho de fraises et framboises, sandwich à pastrami, soupe à l'oignon, salade César, salade grecque, pâté maison, jarret de porc, pâtes Carbonara – tous les plats sont bien connus, mais toujours savoureux. Il y a une vaste section de bières et des hors-d'œuvres dans le menu : des saucisses, des paniers de pain grillé, des chariots à fromage pané et un plateau spécial à la bière. Ce dernier comporte tout le nécessaire pour une grande compagnie de férus lors d'un match : des ailes de buffle, crevettes, boules de fromage avec jalapeño, soulougouni, anneaux de calmar, rondelles d'oignon et cales de pommes de terre. Le menu est complémenté par une vaste sélection de bières. A côté des émissions sportives, le pub organise des concerts, par exemple ceux du célèbre saxophoniste de jazz Igor Boutman et le projet solo de Pavel Artemiev, membre du groupe pop " Korni ".

Alexandre Zélikov/TASS

Soulignant son appartenance nationale (irlandaise !), le pub Silver’s blague même à l’irlandaise. Si vous demandez à votre garçon de la soupe du jour, la réponse sera "whisky". En effet, les whiskies irlandais et les Bourbons abondent. Il y a probablement plus d'entre eux que les cocktails de fête réguliers, comme Mojito, B-52, Long Island Ice Tea, etc. Ils ont du café irlandais, bien sur.

Le menu est à peu près le meilleur des spécialités britanniques et irlandaises: Bangers et purée, fish'n'chips, Guinness Pie, steaks, filet de morue à la croûte de romarin, steak de saumon, parfois intercalé avec des insertions extravagantes, comme spaghetti al frutti di Mare, côtes de barbecue avec des clous de girofle, soupe Tom Yum, curry au poulet et chili con carne. Sur les grands écrans, ils montrent non seulement le football, mais aussi le rugby, le golf, le hockey et le cricket dans Silver's, ce qui devient évident car on regarde le plafond recouvert des drapeaux des équipes favorites, représentant ces sports.


Alexandre Zélikov/TASS

Étant un pub aspirant à sembler britannique (bois sombre, nourriture sans fioritures, football, bar bondé un vendredi soir et petites tables à l'extérieur), la chaîne John Donne configure son menu en conséquence. Il n'y a pas beaucoup d'artisans de bière à la mode offerts (seulement deux, en fait), mais il y a du cidre artisanal plus rare (avec des pommes écossaises), beaucoup de vin et des cocktails de bière comme Liverpool Kiss, Watson et Cherry Velvet.

Certains points forts du menu sont les copeaux de racines, les poissons, les joues, les côtes, la tarte anglaise aux joues ou le poulet, la soupe de tomate et la salade de thon. Pour de grands groupes vont bien le très généreux plat de viande grillée ou un plat de snacks chauds pour la nourriture de fête. Les hamburgers et les sandwichs sont disponibles en sept options : du cheeseburger classique au sandwich pastrami.

Les choses sont également bonnes avec ce qu'il faut regarder. La diffusion de l'UEFA Euro 2016 a été fournie avec des commentaires en direct : des téléspeakers Vassily Outkine, Kirill Déméntyev, Karen Adamyan et Alexandre Nétsenko.

Alexandre Zélikov/TASS

La chaîne ZOLOTAYA VOBLA détient le titre de "bar populaire". La foule animée comprend des retraités excentrés, des étudiants et des dirigeants épuisés, prêts à redresser maintenant que les rapports trimestriels sont dépassés. Ils avaient des articles de menu spéciaux pour l'Euro 2016: Football Squad Pizza (la pâte était le champ et les boulettes de viande des joueurs), et le trio de burger Hat Trick.

La chaîne exploite son propre fumoir, d’où arrivent sur les tables de ZOLOTAYA VOBLA, de délicieux poissons fumés: le hareng, le capelan, le maquereau et encore les non-poisson: oreilles de porc, croustilles de poulet, côtes de porc et d'autres nibbles de bière pertinents. Ils ont les artisans populaires (y compris un genre semi-sombre "rajeunissant"), et régulièrement non filtré, comme Paulaner Dark, au robinet. Pour les joueurs, il y a deux boissons Yorsh au menu : classique et marque déposée (avec grenadine et 7UP). Ceux qui prédisent les gagnants de la moitié ou du match obtiennent un verre de bière en cadeau. Les chanceux qui ont deviné le compte ont leur double réduction.

Alexandre Zélikov/TASS

Une brasserie de Moscou, célèbre pour sa bière légère Jigouli et ses écrevisses, était autrefois située à l'endroit actuel de Jigouli. Depuis lors, pratiquement rien n'a changé - les créateurs du bar exploitent pleinement le passé soviétique. Le menu propose toujours le meilleur boche à la bière : les écrevisses, les pinces de crabe du Kamchatka, les marées séchées, les barbues et autres poissons, les sardines, les sprats, les cornichons, les poissons sibériens (Coregonus muksun et Coregonus migratorius), les champignons salés, les oeufs fumés et la brème de la Volga. Tout cela est servi avec de la bière produite localement - Jigouli sous toutes ses formes. Il y a de la bière blonde, sombre, de velours, exportée, blanche, rouge artisanal, originale et même al. En soirée, les musiciens jouent, et en leur absence, des hits soviétiques sonnent dans les salles.


Alexandre Zélikov/TASS

Un fort "Proost!" (À votre santé !) est entendu ici tous les soirs. La vraie brasserie belge propose des sets de repas, avec la blonde belge de Stamm-beer qui se mêle au hareng, aux boulettes et à la salade de citrouille aux abats de lièvre. La cuisine flamande a également : Brawn, salade de Liège, boulettes de viande, waterzooi, flétan sur un lit de poireaux. La bière est seulement belge. Le 0,33 a plus de 200 sortes de bière, donc vous aurez besoin d'un sommelier. Il vaut la peine de savoir : en Belgique, on préfère la bière en bouteille, en croyant que le goût de bière en bouteille est beaucoup plus intense. Une astuce similaire avec la comparaison de l'embouteillage trappiste et des bières en bouteille et offre de mettre en marche le sommelier - et dans la plupart des cas, le verre gagne. À chaque type de bière, on vous proposera des collations, adaptées à une boisson par tempérament - et elles ne se tromperont pas.


Alexandre Zélikov/TASS

Pub confiné, où, pour accéder au comptoir, vous devez traverser une boutique de cadeaux, n'est pas facile à trouver dans le froid, mais très simple - dans la chaleur : toute la rue est inondée de gars difficiles avec une pinte main. Le pub lui-même est petit, mais très confortable, surtout lors des émissions de football. Même les musiciens en tournée, par exemple, le guitariste Iron Maiden, viennent ici pour célébrer les victoires et pleurer les défaites de leurs équipes favorites.

Bayreuther Hell est servi ici, une bière bavaroise légère et rafraîchissante avec une saveur riche, un cidre de cassis noir, du chocolat Young's Double Chocolate Stout, beaucoup de bières artisanales fréquentes et même kvass parfaitement rafraîchissante lors d'une journée chaude.

Les dégustations sont régulièrement organisées ici, il est préférable de les suivre sur la page "Tous vos amis" sur Facebook, où ils versent quelques barils de bière gratuitement et écoute attentivement l'opinion des dégustateurs : seule la plus délicieuse prise sur les grues. Pourtant, il existe des courses pour tous ceux qui aiment la bière, mais n'oublie pas la santé.

Alexandre Zélikov/TASS

Un pub à son meilleur aspect - tournois hebdomadaires de kicker, de fléchettes et de billard (vous pouvez obtenir une véritable médaille) combinés ici avec des cocktails puissants et des émissions de télévision. La Copa del Rey, la Premier League est diffusée 24h / 24 et 7j / 7. Vous pouvez le fouetter avec, par exemple, British Spitfire Stout, puis passer à un menu de gueule de bois spécial, qui comprend du sandwich à la saucisse, à la sauce moutarde et aux oeufs frits, au brassard irlandais, au bouillon de poulet fort et, bien sûr, à Bloody Mary.