Cuisine russe

Andreï Terebilov/Welcome2018.com
Ce restaurant plonge ses clients dans l’atmosphère authentique des marchands du XIXe siècle, avec four traditionnel, rideaux épais, tables couvertes de nappes impeccablement blanches, samovar, gramophone, et menu comportant la lettre cyrillique " yat " qui n’existe plus. La musique diffusée est en parfait accord avec cette ambiance, grâce à des chansons et ballades romantiques chantées par Fiodor Chaliapine et d’autres stars d’il y a un siècle.

Les plats incontournables de la gastronomie russe d’antan sont ici servis dans de la jolie vaisselle, on se régale de soupe de poisson, de caviar de brochet, de pelmeni (genre de raviolis), de rôti de porc, d’esturgeon ou de gelée de viande. La formule du midi est appelée le Repas à la russe. Une grande carte des vins et spiritueux propose quatre variétés de vin russe, les cocktails Barine, Pesn yamchika, quatre sortes de boissons alcoolisées à base de fruits, et bien d’autres. Les propriétaires de Piatkine expliquent que leur concept est né du fait que la plupart des plats proposés, faisant jadis partie du menu d’une famille classique, ont complètement disparu des cuisines russes. Piatkine est souvent plein, beaucoup de touristes étrangers y viennent et il est conseillé de réserver sa table.

Andreï Terebilov/Welcome2018.com
Murs en briques, restes de stuc au plafond, abat-jours en dentelle, traces de plâtre, peinture ternie comme après un incendie, bibliothèque usée et statue abîmée de la Vénus de Milo, tel est le cadre de Bezoukhov. Ce restaurant a tout l’air d’une maison de notable pillée par des brigands. Or, cette atmosphère anti-utopique n’a rien de sinistre : on déguste de délicieux mets accompagnés de vins en regardant le soir des films conceptuels sur écran géant, ou en écoutant des écrivains moscovites qui viennent lire leurs œuvres.

Le choix des plats est assez surprenant, car la poitrine de bœuf à la Bezoukhov et les cèpes marinés côtoient le risotto de caille et les pâtes carbonara. On y trouve un large choix de thés et un petit-déjeuner original est proposé, avec des œufs au plat servis sur un nid avec leur coquille.

Andreï Terebilov/Welcome2018.com
Ce restaurant de cuisine russe se situe sur la principale rue piétonne de Nijni Novgorod. Les murs sont ornés de trophées de chasse et d’objets de la vieille Russie, comme des rouets ou des lampes à huile. Ils ont été mis en place par le propriétaire du restaurant, Sergei Roubane, ainsi l’établissement ressemble à un musée d’histoire locale. La cuisine reflète ce concept traditionnel, et on y commande du gibier, des légumes et fruits en conserve, de l’esturgeon, des crêpes au saumon, des cèpes à la crème fraîche ou des pelmeni à la viande de cerf. Une formule du midi est proposée en semaine.

Les fêtes traditionnelles sont à l’honneur chez Vitalytch. Par exemple, pendant la période du carême le menu inclut des plats sans viande, et on peut y commander koulitch et œufs peints.