Bars et bars sportifs

http://welcome2018.com/cities/rostov-on-don/bars-and-sport-bars/  Bars et bars sportifs  Esenin  Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Esenin est un endroit pour les connaisseurs. Même si la sélection de bières en bouteille est très convenable, il faut se tourner en priorité vers les pressions. Il y en a 12, la bière est servi en verre de 0,3 ou 0,5 litre. Ici, la préférence va au stout classique, à la porter, à la trippel et, bien sûr, à l’IPA. Amicaux, les barmen sont toujours prêts à aider les clients et à faire goûter les bières. Il n’y a pas de cuisine, on propose de la viande séchée, des olives marinées, des crackers et des chips en guise de hors-d’œuvre. 

L’établissement s’efforce d’étonner même les habitués : on conserve en réserve quelques bouteilles rares provenant de Catalogne ou de la banlieue de Moscou, on organise des présentations de nouvelles variétés et on tient des soirées poétiques en l’honneur d’Essénine.
Mikhaïl Mordassov/TASS
La bière de la célèbre dynastie de brasseurs bavarois est brassée depuis plusieurs générations selon la recette de son fondateur, Georg Schneider I, et est l’incarnation de ce que tout le monde apprécie dans la bière allemande. L’ouverture à Rostov du restaurant de la famille Schneider fut un véritable événement : c’est le premier et le seul de Russie, mais l’histoire ne dit pas comment le restaurateur Vadim Kalinitch a fait pour attirer les brasseurs bavarois.

On y trouve toute la gamme de Schneider Weisse. Avant tout, il faut goûter la rafraîchissante Tap 4 blonde au froment ou la Tap 6 brune au goût de caramel. La carte principale régale avec sa cuisine bavaroise copieuse et ses prix plutôt bon marché. La taille des portions ne déçoit pas non plus. En appendice, des plats de la cuisine du Don complètent les spécialités allemandes.
Mikhaïl Mordassov/TASS
Abbey Road est un pub vétéran, lieu culte pour les amateurs de musique, de bière et de bonne cuisine. Le nom de ce petit établissement animé fait référence au légendaire quatuor de Liverpool. A Abbey Road, tout est pénétré de l’esprit des Beatles : les murs sont décorés de pochettes d’albums, de portraits de John Lennon, Paul McCartney et toute la compagnie, sur le grand écran passent des extraits de concerts live et les colonnes diffusent des hits légendaires. Du reste, l’hégémonie musicale des Beatles peut être perturbée par l’enregistrement d’un concert d’Eric Clapton, d’une prestation de Led Zeppelin, ou, bien sûr, par la diffusion d’un match de football de premier plan. Des groupes de rock de Rostov y jouent parfois le week-end. 

La carte est copieuse, dense et classique pour un pub : burgers, sandwiches, pizzas, côtelettes, rôtis, fish & chips. Rendant hommage aux héros de l’établissement, on peut commander le burger à la mode de Liverpool ou le rôti de porc à la mode de Birmingham. Sur la carte des bières, la brune maison et le stout au café valent le détour.
Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
La chaîne de brasseries Frau Müller compte trois établissements. Les restaurants sont situés dans différents quartiers de la ville et se différencient les uns des autres par leur décoration, sans toutefois sortir du style tyrolien traditionnel. 

Les plats traditionnels russes et européens sont largement représentés à la carte, avec un accent allemand prononcé : profusion de diverses saucisses, escalopes et jarrets. Les plats de poisson méritent une attention particulière, notamment le sandre dans une sauce à la crème et aux épinards et le saumon en pâte feuilletée. Il vaut aussi la peine de goûter l’escalope à la viennoise : les dimensions de la portion rappelleront aux gourmands les meilleurs établissements de Vienne et Berlin. Il y a aussi des plats moins éprouvants pour l’estomac : soupe bavaroise traditionnelle aux saucisses, haricots et lentilles ou salade aux oreilles de porc et coriandre.
Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Pivnaïa biblioteka se positionne comme un club pour les fines bouches, et pas seulement en matière de bière. On y trouve une belle sélection de livres, tant des classiques que des best-sellers actuels. N’importe lequel d’entre-eux peut être, et même doit être feuilleté dans l’attente de la commande. La carte fait également référence à la littérature. Les soupes se trouvent dans la section Douze Chaises, les plats de viande dans les Contes des peuples du monde et les hors-d’œuvre chauds dans la partie Le Maître et Marguerite. Les noms des plats sont tout à fait littéraires. « La Princesse dodue au petit pois » comparaît devant son prince sous forme de longe de porc sur deux côtes avec des choux de Bruxelles accompagnés de bacon et de thym, « Le Millionnaire clandestin » s’avère être un potage au saumon sur du pain de seigle, et celui-là qui voudra goûter à « L’Empire de Poséidon » trouvera dans son assiette de la carpe du Don frite avec des oignons.

La carte des bières propose une sélection appréciable de bières allemandes, anglaises, tchèques et irlandaises. La légendaire Kwak belge est au centre de l’attention, servie dans son verre traditionnel en forme de sablier.
Le soir, Biblioteka propose de la musique live, du jazz et du blues principalement. Mieux vaut réserver sa table.
Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
Bar sportif bruyant et vivant dans la zone de restaurants Tabatchka. La principale caractéristique de Tchechka est sa propre brasserie, offrant aux visiteurs trois variétés de bière maison : blonde classique, brune et blanche.

Un ensemble de hors-d’œuvre pour gentlemen sont proposés : ailes de poulet, saucisses, oreilles de porc épicées, crevettes, bâtonnets de fromage, grenki, écrevisses. Il y a aussi des plats plus copieux : jarret de porc traditionnel avec pommes de terre et choucroute, salade pragoise au bœuf, porc et cornichons ou poulet épicé à la mexicaine. 
Les principaux événements sportifs sont retransmis sur écrans plasma. Le week-end, des groupes de rock locaux s’y produisent.
Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.
La chaîne de bars sportifs bon marché Pinta est devenu l’endroit privilégié de nombreux habitants de Rostov pour le visionnage d’événements sportifs. Salles spacieuses, tables massives, grands écrans : tout ce qu’il faut pour supporter n’importe quelle équipe à plusieurs. La bière maison préparée dans la brasserie locale et les alcools macérés artisanaux (gin à la framboise, rhum aux fruits secs et aux épices, bourbon à la cerise et, bien sûr, les traditionnels khrenovoukha et oxotnitchia à l’aneth, au poivre et à l’ail donnent un supplément de courage.

La carte est longue et variée. N’hésitez pas à commander la salade de pommes de terre avec des saucisses et de la moutarde, n’importe quel plat chaud et la solianka corsée. A plusieurs, on peut prendre le « Boom de la viande », un assortiment d’ailes de poulet, de saucisses, de blancs de poulet et de bacon au grill. Pour une collation rapide, les nuggets de poulet à la sauce au miel, le burger au poulet et au fromage ou le sandwich au poulet fumé et aux œufs feront l’affaire.
Mikhaïl Mordassov/TASS
La chaîne de pubs Harat’s est présente dans une cinquantaine de villes russes. Les expatriés ont élu domicile au Harat’s de Rostov dès les premiers jours. Les vendredis et samedis soirs il est facile d’oublier que l’on se trouve en Russie tant la foule d’habitués parle des langues différentes.

Commande au comptoir, courte carte mais tout à fait copieuse et savoureuse, babyfoot et deux énormes écrans retransmettant des concerts, ainsi que des matches de football certains jours. On y sert tant les bonnes vieilles Guiness et Kilkenny que la gamme artisanale branchée Jaws originaire d’Oural. En plus de la bière, on propose ici près de 60 sortes de bourbons et de whiskies.

Tous les soirs, Harat’s organise des concerts de musique live où jouent des dinosaures de la scène rock locale comme de jeunes musiciens. Les stand-up et championnats de baby-foot ne sont pas rares.
Mikhaïl Mordassov/TASS
La brasserie BierHof réunit sous son toit un restaurant de bières classique, un bar sportif animé et une brasserie privée, ouverte en 1995. On y sert une bière maison. Depuis plusieurs générations, les habitants de Rostov apprécient la Temernitskoïe, tant la blonde amère que la brune caramélisée. Elle est servie ici en pinte de 50 cl et en girafe de trois litres. La solianka, la salade aux saucisses du chasseur et la poêlée de viande à la russe font d’excellents plats de résistance.

Les samedis, BirHof, des groupes de rock de Rostov se produisent en concerts live.
Mikhaïl Mordassov/TASS
Un lieu culte, sans exagération. Le décor de ce petit bar, bien entretenu et spécialisé dans la bière artisanale, est sobre et ascétique, il n’y a pas de cuisine, ce qui est somme toute classique pour un établissement dédié à la bière et seulement à la bière.

Des deux côtés du comptoir trônent des vétérans de la bière, capables de différencier les yeux fermés l’IPA de l’APA et de débattre avec passion autour de la question de savoir s’il y a une différence entre la saison belge et la farmhouse ale américaine. 
Le comptoir du Golodraniets et ses 14 tireuses est l’un des meilleurs et des plus équilibrés, et pas seulement à Rostov-sur-le-Don. Stouts, ales, saisons et autres délices sont servis principalement en verre de 0,3 L car la plupart des variétés proposées au Golodraniets sont plutôt fortes. On trouve tant des nouveautés russes des maîtres de l’artisanat Saldens, Victory Art Brew, Jaws et Bakounina, qu’italiennes, américaines, belges et danoises. Il y a également 500 références en bouteille pour tous les goûts et toutes les bourses. Les barmen sont sympathiques et connaissent leur métier : ils vous raconteront tout ce qu’il faut savoir sur n’importe quelle bière, vous poseront des questions sur vos préférences et choisiront exactement la boisson qui convient à votre goût.

Bar à deux niveaux avec de la musique de tous styles, des spectacles et des soirées endiablées. John Do est considéré comme l’un des endroits plus branchés de la ville. Deux bars de 12 et 14 mètres de long, de vrais burgers américains, plus de 60 sortes de whiskies et des cocktails pour tous les goûts.