Théâtres

Mikhail Mordasov/TASS

Le bâtiment du théâtre dramatique au nom de Maxime Gorki a été construit en 1935 par les architectes Vladimir Chtchouko et Vladimir Helfreich. En apparence, ce monument du constructivisme rappelle le tracteur - et ce bien le nom qui lui a été donné par les habitants de Rostov.

Depuis 1936, c'est la troupe de Iouri Zavadski, célèbre metteur en scène soviétique, l'adepte de l'école "d'analyse psychologique" a travaillé ici. Le réalisateur a mis en scène du "Tracteur" environ deux dizaines de spectacles. Les jeunes célèbres acteurs soviétiques tels que Rostislav Pliatt, Nikolaï Mordvinov, Vera Maretskaia et les autres brillaient sur la scène.

Lors de la deuxième guerre mondiale, le théâtre avait été détruit, il a été restauré en 1963.

L'histoire moderne de "Tracteur" est associée aux noms des metteurs en scène Iouriï Eremin et Nikolaï Sorokin. Les performances du théâtre ont remporté des prix des festivals nationaux et internationaux. En 2010, la pièce « La Cerisaie » d'Anton Tchekhov en mise en scène de Nikolaï Sorokin est reconnu comme la meilleure performance au IV Festival de théâtre à Nikolaev (Ukraine), et a reçu le prix pour l'originalité de la mise en scène au IV festival de théâtre de Russie "Comédie russe". En 2011, le triomphe du festival "Comédie russe" a été remporté par le spectacle "Les larmes invisibles au monde". Tatiana Chkrabak et Sergeï Vlasov, acteur du théâtre de Rostov, ont mérité le prix pour la meilleure actrice et le meilleur acteur.

Les metteurs en scène invités y travaillent aussi, par exemple, en 1995, Kirill Serebrennikov a mis en scène les "Petits tragedies" d'Alexandre Pouchkine.

Il y a trois scènes actuellement : la grande et la petite pour 1165 et 300 spectateurs et aussi la scène expérimentale pour 70 spectateurs. Dans le répertoire dominent les pièces classiques de Mikhaïl Cholokhov, Anton Tchekhov, Fiodor Dostoïevski, Aleksandr Volodin, Francis Veber, etc.

Mikhail Mordasov/TASS

Le théâtre expérimental "Homme en cube" est apparu en 2005 comme l'École d'art théâtrale sous la direction de Katerina Ryndina, jeune metteur en scène. Trois ans plus tard, l'école est devenue une véritable unité de création et en 2015 elle a reçu une résidence permanente dans le bâtiment sur la rue Bolshaya Sadovaya.

"L'homme en cube" se définit comme un théâtre ou se marient les arts dramatiques et plastiques, la poésie et le chant, qui offre son propre point de vue sur ce qui devrait être le théâtre au XXIe siècle.

Les recherches d'un jeune metteur en scène sont incarnées dans une grande variété de spectacles. Dans le répertoire du théâtre se trouvent côte à côte les œuvres de Mikhail Bulgakov et Antoniï Pogorelskiï, des solos poétiques et des esquisses artistiques "Spectacle Sur" qui sont très populaires parmi les habitants de Rostov, la performance dédiée à la vie et aux œuvres des plus grands écrivains et des dramaturges du monde.

Mikhail Mordasov/TASS
Lors de son histoire plus d'un siècle, le bâtiment du théâtre sur la place Svobody a été occupé par les troupes de différents théâtres - le théâtre de Novo-Nakhitchevan, le théâtre de la jeunesse ouvrière, le théâtre des jeunes spectateurs. Le théâtre a reçu le nom actuel et le rôle en 2001.

Depuis les années 1980, le théâtre de jeunesse expérimente beaucoup avec la forme. Dans certains spectacles, les spectateurs deviennent les participants à part entière, l'action se déplace de la salle dans le vestibule et le hall.
Dans les années 1980 et 1990, tels metteurs en scène comme Vladimir Tchigichev, Viatcheslav Gvozdkov et Kirill Serebrennikov ont travaillée dans le théâtre. C'est dans le théâtre de la jeunesse (qui était le théâtre des jeunes spectateurs à l'époque) où en 1987 a eu lieu la première de la drame-rock "Chiens" d'après la nouvelle "Au revoir, ravin" de Konstantin Sergienko qui est devenue le spectacle de culte. Le spectacle a eu de l'agrément non seulement à Rostov-sut-le-Don, mais aussi sur les scènes de grandes villes russes et européennes. La tournée de la drame-rock a eu lieu en France, au Japon et au Mexique.

Aujourd'hui, dans le répertoire du théâtre il y a plus que vingt représentations des œuvres d'Aleksandre Pushkine, Nicolas Gogol, Alexandre Kouprine, Éric-Emmanuel Schmitt, William Saroyan. Le Théâtre de la jeunesse reçoit des festivals internationaux, il y a une espace expérimentale où les dramaturges novices présentent leurs spectacles, ainsi qu'il a les ateliers de création du théâtre moderne et de jeunes metteurs en scène. 
Mikhail Mordasov/TASS

Le théâtre musical de Rostov-sur-le-Dom est le successeur du Théâtre de la Comédie Musicale qui est apparu à Rostov en 1919. Considéré comme l'un des meilleurs théâtres d'opérette en URSS, il est devenu célèbre grâce à la mise en scène des œuvres classiques de Jacques Offenbach, Alekseï Riabov, Alekseï Rybnikov. Il a été décidé de ne pas restaurer le bâtiment délabré au fil des ans, mais construire un nouveau bâtiment moderne. En 1999, Rostov est devenu riche d'une nouvelle curiosité - un nouveau théâtre sous la forme d'un piano blanc avec un couvercle soulevé qui a ouvert ses portes au public.

D'après ses paramètres techniques le théâtre musical de Rostov est l'un des meilleurs dans le pays. Après le changement du statut, le répertoire du théâtre a considérablement augmenté. Les opéras "La Traviata" et "Jeanne d'Arc" de Giuseppe Verdi, "La Dame de pique" de Piotr Tchaïkovski, les mis en scène du ballet "Roméo et Juliette" à la musique de Sergueï Prokofiev, "La Belle au bois dormant" à la musique de Tchaïkovski, ainsi que les opérettes, les comédies musicales, les opéras rock et des concerts symphoniques sont présentés ici avec le même succès.

Parmi les artistes de la troupe sont les gagnants multiples des prix de théâtre russes et internationaux, y compris les artistes émérites de la Russie tels que Petr Makarov, baryton, Aleksandr Mousienko, basse, Elizaveta Misler, ballerine, et Viatcheslav Kapoustin, vainqueur de la compétition de la Russie au nom de Galina Oulanova.

Le théâtre musical a un grand cercle de fans fidèles, donc il est recommandé de commander des billets pour les spectacles à l'avance.

Mikhail Mordasov/TASS

Les spectateurs visitent la Philharmonie pour, tout d'abord, écouter l'orchestre académique symphonique de Rostov. Il a été créé en 1935 et aujourd'hui il est l'un des plus célèbres groupes de musique en Russie du Sud. Dans le répertoire d'orchestre il y a les œuvres de Piotr Tchaïkovski, Alfred Schnittke, Sergueï Prokofiev, Dmitri Chostakovitch. Ses musiciens ont joué à plusieurs reprises sur la même scène avec Mstislav Rostropovitch, Iouri Bachmet, Denis Matsouïev, Elena Obraztsova, ont donné des concerts aux meilleurs sites en Espagne, en Italie, le Japon, la Chine et la Corée du Sud.

Une autre équipe importante basée dans le bâtiment de la philharmonie de Rostov est l'Orchestre d'État des instruments à vent au nom de Vladimir Ejdik. L'orchestre a été fondé récemment, en 1990, devenant ainsi le premier orchestre philharmonique des instruments à vent en Russie. Les musiciens jouent des œuvres d'Igor Stravinsky, Nikolaï Rimski-Korsakov, Piotr Tchaïkovski, sans oublier, cependant, le répertoire d'estrade plus traditionnel.

Mikhail Mordasov/TASS

Le jeune théâtre indépendant est en cours de la recherche d'un nouveau langage scénique et mis sur le concept d' "ici et maintenant" - une nouvelle dramaturgie actuelle. Le "18+" se positionne comme un espace ouvert où les habitants de Rostov peuvent se familiariser avec l'art théâtral moderne et vivant. Son répertoire comprend le spectacle "Les aventures incroyables de Ioulia et Natacha" dans le genre de conte pour adultes, la tragicomédie d'Olga Kalachnikova "A propos des femmes, ou l'histoire d'une soirée" dans le genre populaire de "de quoi parlent les hommes", la comédie de la vie "Pelménis", les mises en scène d'Iouriï Mouravitskiï, directeur artistique du théâtre, de SergeïMedvedev, de German Grekov, et d'autres.

Le théâtre n'a pas de troupe permanente, les acteurs sont invités pour chaque projet. Le « 18+ » accueillit les tournées des principaux théâtres expérimentaux russes, dont Teatr.doc de Moscou, le Centre théâtral au nom de Vsevolod Meyerhold et le Théâtre Post de Saint-Pétersbourg.

Dans la salle il n'y a que 80 places, c'est pourquoi il est mieux d'acheter les billets à l'avance, surtout dans les jours des premières.

Fondé en 1825, le théâtre dramatique du Don au nom de V.F. Komissarjevskaia (Le théâtre dramatique de cosaques) est l'un de peu des théâtres qui était le théâtre d'État.

À des moments différents les spectateurs ont pu voir V.Panov, artiste émérite de RSFSR, P.Veliaminov, lauréat du prix d'État URSS, artiste du peuple RSFSR.

L'une des tâches principales du théâtre est la renaissance de la culture cosaque. Pour ce faire, un laboratoire de création de la mise en scène des spectacles sur les Cosaques y a été créé. Depuis 2004, le théâtre a été inclus dans le programme du président de soutien des théâtres russophones.

Dans le répertoire du théâtre il y a "Foret" d'A. Ostrovski, "Qui court deux lièvres" d'A. Staritskiï, "La révolte des femmes" de M. Cholokhov, "Le conducteur de taxi trop marié" de R. Cooney, "Allez, les hussards !" de A. Gladkov, "Fille sans dot" de A.Ostrovski, "Les manèges de Khanouma" de A. Tsagareli et d'autres.