Galeries et salles d'exposition

Anatoli Medved'/TASS

Le ROSPHOTO s'occupe non seulement des expositions, mais aussi de la numérisation, restauration, publication, conservation et de la présentation d’œuvres d'art, tout en menant des recherches. La librairie près du centre représente une collection magnifique de littérature sur l'art, rarissime à Saint-Pétersbourg. En passant par le centre de la photographie, on peut visiter plusieurs expositions temporaires à la fois. Certainement, il y en aura une avec des chefs-d’œuvres ou, au moins, consacrée aux travaux de photographes classiques russes. Le reste comprendra les photographies d’artistes des quatre coins du monde.

Anatoli Medved'/TASS

C'est un musée avec sa propre collection, une maison d'édition, une librairie et un espace d'exposition. Chacun est le bienvenu dans les sous-sols à l’angle des perspectives Ligovski et Nevski : photographes amateurs, artistes professionnels, sculpteurs et graphistes. L'objectif que les fondateurs du centre visent a été formulé il y a un quart de siècle. Ils dessinent un tableau diversifié de la vie artistique de la ville en contribuant ainsi à la culture pétersbourgeoise.

Anatoli Medved'/TASS

En 1989, quand ce grand immeuble de rapport sur la Oulitsa (rue) Pouchinskaïa, 10 a été évacué en raison des travaux, les anciens appartements communautaires ont été transformés en ateliers, galeries, clubs et studios d'enregistrement. En 1998 l'immeuble a été rénové. Depuis ce temps-là, les artistes ont obtenu un espace pour pratiquer les arts à leur guise. On peut visiter le musée de Nouvelle Académie des Beaux-Arts et suivre le parcours des adeptes spirituels de Timour Novikov qui ont prolongé son idée de conserver l'esthétique classique dans le milieu contemporain. Les galeries Dver' ( La Porte ), Most tcherez Styx ( Le Pont enjambant le Styx ), Navicula Artis, 2.04 fonctionnent jusqu'à présent. Sont également ouverts le théâtre Vampouka, le studio Debochir film et le bureau du Temple de la musique, de l'amour et de la paix John Lennon. 

Anatoli Medved'/TASS

Espace d'exposition ; cours pour les photographes et institut pour les curateurs et pour tous ceux qui veulent s'y connaître dans l'organisation d’expositions ; galerie ; librairie ; agences de photo et de presse.

Anatoli Medved'/TASS

L'éclectisme concerne une grande partie des galeries pétersbourgoises, y compris Anna Nova. On s'y intéresse à un peu tout ce qui se passe dans la vie artistique de la ville. On y expose des artistes appartenant à des générations et à des milieux différents : mitkis, nouveaux académiciens, jeunes adeptes du pop art, avant-gardistes émérites. L'intérêt des visiteurs de la galerie porte sur les photographies, les sculptures, la peinture et les installations.

Anatoli Medved'/TASS

La galerie propose des installations, du new media art, de la peinture, de l'art graphique, des discussions sur la place du curateur dans la création artistique, des concerts, des conférences, des démonstrations et des programmes d'enseignement. Namegallery, une galerie assez jeune, forme un nouveau courant intellectuel pétersbourgeois et on y trouve de nouvelles valeurs. Les curateurs qui travaillent dans ce centre d'art sont parfois invités à travailler sur des expositions du Musée Russe et de l'Ermitage.

Anatoli Medved'/TASS

Chaque peintre émérite de Pétersbourg a déjà exposé ses tableaux chez Guissitch, ou bien son exposition est planifiée dans un futur immédiat. On ne traque pas les jeunes peintres de talent mais on préfère les artistes reconnus. La galerie participe régulièrement à des foires russes et étrangères. Elle aide ses collègues régionaux à élaborer des conceptions.

Alexandre Demyanchuk/TASS

Ce bâtiment d’une ancienne usine rappellent une fourmilière, comme chaque loft de Saint-Pétersbourg. Il contient des boutiques, des ateliers, des pop-up cafés et des coworkings.  La curiosité la plus importante du centre d'art est une salle énorme (1300 m2) traversante située au dernier étage. Elle est entourée par des murs de briques et donne sur le canal Obvodny. Des expositions d'architecture, de design et de multimédia à grande échelle ont lieu ici.

Anatoli Medved'/TASS

Les frères Arkhipenko, architectes qui ont conçu le Loft Project Etagi, ont été des pionniers de la réaffectation d’anciens sites industriels. Leurs actions étaient de grande envergure dès le début. Etagi occupe le bâtiment de l'ancienne usine de panification Smolninski. C'est la raison pour laquelle les escaliers qui percent tous les cinq étages du Loft sont étroits, les locaux sont de forme étrange, les sols ont des fenêtres, les murs sont revêtus de carreaux. Les trois premiers niveaux sont occupés par des magasins de designers locaux, divers bricoleurs et collectionneurs, par des coworkings, des bars, des cafés et des ateliers. Il y a même une auberge de jeunesse. Au troisième et au quatrième étages, on trouve des galeries et des espaces destinés à de grandes expositions internationales de l'art contemporain et du design. Le toit de l'ancienne usine offre une vue sur la ville. L'entrée est payante. En revanche, on peut y faire un pique-nique, ou bien se promener et rester étendu sur l'herbe jusqu'au soir.

Anatoli Medved'/TASS

C'est la galerie la plus mondaine de la ville. Elle se spécialise sur la porcelaine ancienne et sur l'art russe de milieu XIXe – fin XXe siècles. La collection permanente comprend des œuvres de Vassili Rojdestvenski, de Vladimir Konachevitch, d'Alexandre Samokhvalov et des artistes de l'avant-garde de Léningrad. On y a organisé des expositions d’envergures de tableaux de Kouzma Petrov-Vodkine, de Boris Koustodiev et de Boris Grigoriev empruntés à des collections privées. L'exposition Le Monde de Chemiakine, par exemple, s’enchaine bien avec celle des Apprentis de Répine. En outre, la galerie propose des cours de peinture pour les adultes et de dessin pour les enfants. Des conférences et des séminaires sont organisés ici assez souvent. Ce centre d'art possède une petite librairie.

Anatoli Medved'/TASS

C'est l'un des rares espaces à Saint-Pétersbourg, si ce n’est le seul, où l’on peut admirer les créations des verriers d’art locaux. Cela va des souvenirs aux œuvres d’art. A part cela, nombreux sont les objets d'art appliqué, notamment du textile. Dans les salles qui occupent les 4 niveaux de la galerie, on peut tomber sur des noms sérieux et aussi sur des artistes d'avenir. Tout ce qu'on voit est mis en vente.