Leningrad Brodsky et Dovlatov

Les années 1950-1970, qu’on appelle siècle de bronze de la littérature russe, sont représentées par la jeunesse léningradoise de Joseph Brodsky, futur lauréat du prix Nobel, et de Sergueï Dovlatov, l’un des prosateurs les plus connus. L’itinéraire permettra de voir la célèbre « demi-chambre » de la maison Mourousi dans laquelle Brodsky habitait avec ses parents, l’appartement-musée d’Anna Akhmatova abritant le cabinet de travail du poète de New-York, qui a été conservé, ainsi que de suivre la route par laquelle le jeune Sergueï Dovlatov revenait de l’école.

Alexandre Demiantchouk/TASS

La promenade depuis la station de métro Chernyshevskaya le long de la rue Kirotchnaïa jusqu’à Liteïny prospekt, qu’il faudra prendre à gauche jusqu’au croisement avec la rue Pestel, durera environ 20 minutes. En 1955, le photographe-journaliste Alexandre Brodsky, sa femme et son fils reçurent une chambre dans un immeuble de la rue Pestel, deuxième entrée, premier étage. Joseph Brodsky a vécu dans cette chambre jusqu’à son émigration en 1972.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Cette enfilade de cours de passage depuis le n° 16 de la Fontanka vers le 7 de la rue Pestel sous un arc doté d’un plafond à caissons, de moulures et d’une alcôve profonde en perspective, était le lieu de promenade préféré de Joseph Brodsky.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Ici, dans la salle du Club des constructeurs, le 13 mars 1964 eut lieu l’audience du tribunal du district de Dzerjinsk qui condamna Joseph Brodsky à l’exil.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Dans ce musée est exposé le cabinet de travail de Joseph Brodsky provenant de son appartement de Morton street à New-York.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Dans cette école, Sergueï Dovlatov a fait ses études de 1948 à 1958.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Chemin de Sergueï Dovlatov de l’école à la maison.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Sergueï Dovlatov a vécu dans l’appartement n° 29 (deux chambres dans un appartement communautaire) de 1944 à 1975. En 2007, sur la façade de la maison, on a inauguré une plaque commémorative pour rendre hommage à l’écrivain.

Alexandre Demiantchouk/TASS

Dans cette cour, Sergueï Dovlatov a vécu avec sa mère Nora dans un appartement deux pièces de cet immeuble de 1976 à 1978, avant d’émigrer aux États-Unis.