Loisirs pour enfants

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com
Le théâtre de marionnettes de Samara a été fondé en 1932 par cinq marionnettistes amateurs dirigés par l’acteur de théâtre pour enfants Akim Lotsmanov. Les spectacles étaient organisés dans des clubs, des ateliers ou dans la rue. Aujourd’hui, le théâtre de marionnettes regroupe plusieurs professionnels qui participent à divers concours et festivals en Russie et à l’étranger. Acteurs chevronnés, comme Irina Pachkevitch et Anatoly Jernoklev, et débutants travaillent ensemble. Ici, les enfants plongent dans l’atmosphère enchantée de contes traditionnels qui finissent toujours bien.Les Oies et les cygnes (à partir de 3 ans), Les Trois petits cochons (à partir de 3 ans), Le Loup et les sept chevreaux (à partir de 4 ans), Teremok (à partir de 3 ans) sont sans doute les œuvres les plus vues. Aujourd’hui, ces spectacles ont également lieu sur la Petite scène du Théâtre académique d’opéra et de ballet de Samara. Il est prévu que le théâtre de marionnettes ait bientôt un nouveau toit, au 95 rue Samarskaïa, quand les travaux de rénovation seront finis.
Le Musée zoologique fait partie de l’Université nationale pédagogique et des sciences humaines de Samara (anciennement l’Académie nationale des sciences sociales et humaines de Povoljié). En 1955, la chaire de zoologie était dirigée par le professeur Dmitri Florov, docteur en sciences biologiques. Il eut l’idée de créer ce musée qui porte aujourd’hui son nom. Le musée zoologique de Samara est un des plus grands de la région de Povoljié, et sa collection compte plus de 20 000 pièces répartis dans quatre salles d’exposition. Du sol au plafond s’élèvent des vitrines regroupant des animaux empaillés ainsi que des stands avec poissons et insectes.

Les visiteurs peuvent voir plus de cent espèces de mammifères grandeur nature qui se trouvent dans la grande salle, de la minuscule musaraigne jusqu’à la girafe de quatre mètres de haut. Une autre salle est dédiée aux oiseaux (plus de deux cents variétés), du colibri à l’autruche. La troisième salle abrite des poissons, des amphibiens et des reptiles, et dans la salle des invertébrés on peut voir des palourdes, du corail et des papillons. Le musée invite les petits comme les grands à découvrir la faune locale, mais également des espèces d’autres continents, dont certaines sont inscrites au Livre rouge de Russie.

Si vous voyagez à Samara avec des enfants, ne manquez pas de les emmener dans le pays des grenouilles qui se trouve dans ce musée. Unique en son genre (il n’existe que trois musées dans le monde consacrés à cet animal : en Croatie, en Suisse et à Samara), il représente l’amphibien sous forme de personnages de contes de fées, figurines et objets de toutes sortes. Films, dessins et photos sont autant de narrateurs. Le musée propose également un atelier de travail manuel où les petits apprennent à faire des bracelets de perles, des doudous en laine ou encore du patchwork. De plus, le musée organise des anniversaires pour enfants.
Inna Mendelsohn/Welcome2018.com
La galerie se situe dans l’ancien manoir d’un négociant de Samara, Ivan Klodt. Pendant les années soviétiques, s’y trouvèrent une école maternelle, puis l’école des beaux-arts. Les fondateurs expliquent que cette galerie d’art vise l’enfant spectateur et l’enfant créateur, même si les adultes eux aussi la trouvent passionnante.

Aujourd’hui, le musée expose des dizaines de milliers de dessins de jeunes auteurs du monde entier : États-Unis, Canada, Asie, Chine, Japon, Turquie... On peut y voir également les œuvres d’étudiants aux beaux-arts. La galerie organise des expositions, des conférences et des ateliers créatifs pour enfants et adultes sur le design, la peinture ou sur la création de poupées.

Sergey Savostiyanov/TASS
Le bâtiment actuel du cirque de Samara, qui ressemble au détail près à tous les cirques de l’époque soviétique, a été construit en 1969. Il offre une vue imprenable sur les quais de la Volga. Aujourd’hui, plusieurs troupes célèbres en Russie viennent donner des représentations sur sa piste, comme par exemple les cirques des Filatov ou des Zapachny.
 Kiril Kuhmar/Welcome2018.com
Ce jeune zoo a été ouvert en janvier 1992. À l’époque, il regroupait quelque 80 animaux de 46 espèces appartenant à la coopérative Teremok, et ne disposait pas de son propre terrain. En été, les animaux vivaient dans le parc Gagarine et passaient l’hiver dans les serres des Jardins de Jigouli. Le zoo acquit sa propre demeure en 1997, elle est située sur le territoire du ravin Podpoltchikov (aujourd’hui appelé ravin Postnikov).

Visitez le zoo de Samara et vous verrez plus de 1500 animaux dont une centaine est inscrite au Livre rouge de Russie. Tigres, jaguars, lynx, pumas, renards, ratons, singes et ours bruns cohabitent en paix. On se passionne ici pour les reptiles, poisons et oiseaux. Le zoo propose onze visites thématiques ainsi que des fêtes pour les familles, des jeux et des concours. L’occasion d’organiser un événement se présente lorsqu’un animal fête son anniversaire. Le jour de la Saint-Valentin, les visiteurs élisent le plus beau couple d’animaux amoureux. En février, le zoo célèbre le Jour de la marmotte. Les marmottes Ivan et Eva donnent leur pronostic concernant l’arrivée du beau temps depuis cinq ans. S’ils sortent de leur terrier, c’est que le printemps ne va pas tarder.

Maxim Grigoriev/TASS
Situé dans le centre commercial Parc House, ce zoo conquiert les cœurs des petits comme des grands, car ils ont la possibilité de caresser ses habitants. Les hérissons d’Afrique, les tortues, les poussins, les ratons, les cailles, les écureuils, les mini-cochons, les suricates, les chevreuils du Cameroun, les nasuas, les porcs-épics, les petits singes, la belette et la brebis attendent vos câlins ! Vous pouvez les prendre en photo à condition de ne pas utiliser de flash, ou leur donner de la nourriture vendue sur place. Les animaux, doux et mignons, aiment le contact et donnent le sourire aux enfants et à leurs parents.
Alexandr Demianchuk/TASS
Vous rêvez de faire ami-ami avec des autruches, des perroquets ara, une chouette ou un hibou ? Hé bien, ce zoo est fait pour vous ! Des chèvres, des cochonnets du Vietnam, des lapins, des dindons, des canards, des poules et des poussins vivent dans la cour que possède le zoo. Des animaux plus exotiques, comme les lémuriens, porcs-épics, suricates ou encore cochons d’Inde, hérissons, ratons et un furet seront heureux de faire votre connaissance. Une jolie fontaine contient des carpes. Au total, 25 espèces d’animaux et d’oiseaux sont regroupées sur 350 mètres carrés, et de nouveaux habitants les rejoignent régulièrement. Vous pouvez acheter de la nourriture sur place pour les nourrir ou les photographier gratuitement à condition de ne pas utiliser de flash.
Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Ce centre dédié aux découvertes a été créé par des scientifiques, des ingénieurs et des magiciens. Le principe de Galileo repose sur un casse-tête géant pour les enfants et leurs parents, qui leur permet de tout apprendre sur les mécanismes et événements installés. On peut diviser le centre en deux zones. La première expose plusieurs pièces d’expositions grâce auxquelles différentes théories scientifiques peuvent être testées. Par exemple, celle de Léonard de Vinci selon laquelle la longueur des bras étendus d’un homme était égale à sa hauteur. On peut, et c’est vivement conseillé, toucher les objets pour voir comment ils marchent. Galileo offre un voyage magique dans un univers scientifique et ludique, où l’on apprend en s’amusant. On peut s’imaginer nain ou géant, créer son portrait à partir des traits du visage d’une autre personne, avoir les pieds au plafond dans une chambre à gravitation modifiée, passer devant un miroir dans lequel on ne se reflète pas, s’enfuir en vélo pour échapper à un dinosaure ou devenir le maître des éclairs. Ici les objets ne restent pas immobiles, tout bouge, clignote, tourne…

La deuxième zone du parc est un labyrinthe de miroirs. Pour en sortir, il va falloir être très attentif et rusé, car des dizaines de reflets et de fausses portes jouent des tours. Les enfants adorent également les ateliers ludiques et scientifiques où l’on peut transformer l’eau en huile ou bien créer une vraie tornade.

Ce parc acrobatique en hauteur fait partie du parc Zagorodny. Il propose cinq parcours en fonction de l’âge et du niveau des visiteurs. Les plus petits (de 2 à 6 ans), accompagnés d’un adulte, pourront faire leur premier itinéraire appelé l’Ourson brun, où le chemin s’élève à 50 cm du sol. Pour les enfants de 7 ans et plus le parc propose les itinéraires Les ours en hauteur et le Nid du coucou où ils seront à une hauteur de 3 à 4 mètres. Le parcours Vjik se passe à la même hauteur mais il est plus compliqué. Les plus expérimentés testeront leurs forces et leur habilité sur une hauteur de 4 à 7 mètres. Ce parcours, appelé le Septième ciel, est réservé aux visiteurs dont la taille dépasse les 140 cm. Les itinéraires incluent des éléments du parcours de combattant, mais les adultes n'ont pas à s'inquiéter pour leurs enfants : tous les parcours ont une ligne de vie continue, et les moniteurs sont là pour aider et guider. Tarzania a également un mur d’escalade et un petit zoo. Dans ce havre de paix vous pouvez caresser ou donner à manger aux cochons d’Inde, hamsters, chinchillas, écureuils, perroquets et bien d’autres. Le zoo est ouvert toute l’année.