Restaurants de cuisine nationale

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Un café de ville sympathique au décor agréable, avec des baies vitrées et une cuisine internationale mixte à dominante américaine. Nommé en l’honneur du président américain Benjamin Franklin, le restaurant propose salade coleslaw, beaucoup de plats à base de poulet, soupe au fromage, burgers et cocktails à base de lait.  La carte est décorée dans le style pin-up, et de jolies femmes souples sont dessinées sur les murs.  Les propriétaires du café aiment rappeler qu’à une époque le cabinet dentaire du docteur Kantselson se  situait dans ce bâtiment, et c’est ici que venait se faire soigner le leader des bolcheviks, Vladimir Lénine.  Régulièrement, le café met en place des promotions et organise des diners caritatifs, dont les fonds collectés  sont envoyés à l’organisation publique des enfants invalides et de leurs parents de Samara appelée « Enfants Anges ». 

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com
НUn restaurant de cuisine orientale, qui a tout de même pris quelques couleurs russes, pour que les personnes russes n’étant pas trop habitués aux poivre et épices, puissent apprécier cette cuisine nationale. Le nom du restaurant, Tchoutchvara, désigne un plat ouzbek (petits raviolis) dont on trouve ici plusieurs variétés. De plus, la carte propose aubergines en sauce, brochettes de viande, tchachouchouli, koutaby et autres mets incontournables de la cuisine orientale et caucasienne. L’endroit est spacieux, le personnel est très accueillant et les enfants sont vraiment les bienvenus. Tchoutchvara organise sans cesse des ateliers culinaires pour les petits. Le résultat de ces ateliers est mangé immédiatement et avec grand appétit. Les pâtissiers méritent une mention spéciale, les gens y viennent exprès pour goûter leurs gâteaux.  

Un restaurant respectable où les habitants de Samara aiment amener des invités de marque et célébrer des fêtes importantes.  Décor riche, vaisselle solide au logo du restaurant, serveurs professionnels et excellente cuisine.  Les gens viennent ici pour fêter l’anniversaire de leur grand-mère adorée, le nouveau poste de leur camarade fonctionnaire, demander en mariage leur amoureuse, et aussi pour admirer la Volga, le coucher du soleil et manger la meilleure viande de la ville ainsi que des sushis. Ces derniers ont beaucoup de succès, bien que Hudson ne soit pas un restaurant japonais. Installée au rez-de-chaussée, la scène, quasi-professionnelle, accueille des musiciens et des artistes le week-end et les jours fériés.  De temps en temps, des réceptions, des soirées de charité et d’autres événements sympathiques y ont lieu.   Tout est annoncé sur le site web de l’établissement.  

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Restaurant appartenant à une chaîne proposant de la cuisine japonaise très adaptée aux goûts des Russes. Les ingrédients sont fortement russifiés et bien différents des produits japonais. Sushis, rolls, sashimis, salades, soupes, plats chauds et desserts, ainsi que des assiettes composées à partager.  Bien que le restaurant se positionne comme un établissement japonais, il propose aussi des mets indiens, une dizaine de pizzas italiennes classiques et des burgers. Oki-toki cherche à satisfaire tous les clients, et personne ne part d’ici le ventre vide.  Si vous ne voulez pas sortir de chez vous, vous pouvez passer commande via le site web. 

vk.com/marrakesh63

Restaurant oriental au décor tarabiscoté créé il y a une dizaine d’années lorsqu’on associait le style oriental avec l’orgenza, l’or et le brocart. Les chefs cuisiniers changent souvent, mais le ton de la carte reste le même, à dominante orientale. Il y a des tartes maghrébines, des fruits de mer, des kebabs, de l’houmous et bien d’autres mets. Il est conseillé de venir ici en été, car le restaurant possède une grande véranda où il est très agréable de s’asseoir en quête de fraîcheur. La proximité de la rivière fait de cet établissement un endroit d’autant plus agréable. Le restaurant a un système de bonus et réductions très développé. Consultez le site web pour les connaître. Ici, les enfants sont les bienvenus, on organise pour eux des soirées amusantes en plein air.  

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Restaurant appartenant à une chaîne proposant de la cuisine italienne et situé en centre ville.  On y vient pour manger des plats italiens de qualité, le plus souvent on commande des pizzas, peut-être les meilleures de la ville.  Les pâtes sont également faites sur place selon des recettes suivies à la lettre.  Le reste de la carte ne respecte pas les canons italiens mais il n’en est pas moins bon. En semaine, le restaurant propose des petits-déjeuners et une formule du midi. Les baies vitrées du restaurant offrent une magnifique vue sur la ville, alors n’hésitez pas à réserver une table près de la fenêtre.  

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Restaurant italien familial situé en centre-ville.  Le décor, bien pensé, plaira aux clients qui viennent ici pour des réunions d’affaires, ainsi qu’aux familles venant le week-end pour déjeuner avec les enfants. Un four à bois se trouve dans la cuisine ouverte où l’on cuit des jolies pizzas, et une serre se situe sur le toit, avec des herbes fraîches qui poussent durant les mois chauds. La carte est supervisée par le chef de la marque, Andrea Galli, que les propriétaires ont fait venir du restaurant moscovite Piccolino. Ce chef, qui s’occupe du concept du restaurant, a travaillé précédemment dans différents établissements Michelin. Les prix sont plus raisonnables par rapport à d’autres établissements de cuisine italienne.  

Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Restaurant géorgien et l’un des meilleurs restaurants de la ville tout court.  Le patron, les cuisiniers et les serveurs sont Géorgiens, ils savent tout de leur cuisine nationale et garantissent la qualité comme s’ils étaient en Géorgie. Lioulia-kebab, koutchmatchi, khinkali, bref, la carte propose des mets classiques connus depuis des siècles. Et c’est ça qui attire les clients. L’établissement n’est pas bien grand, donc si vous arrivez sans avoir réservé, vous risquez de repartir bredouille. Le soir et le week-end, surtout si vous êtes plus de deux personnes, la réservation est obligatoire. Si vous venez avec votre enfant, commandez-lui de la confiture de pommes de pin pour accompagner son thé. Le petit en sera ravi, car on mange plutôt rarement des pommes de pin dans la vie!

Petit restaurant géorgien qui ressemble plus à une maison chaleureuse de Géorgie qu’à un établissement de restauration. Canapés profonds en cuir, murs peints, cruches en céramique sur les étagères, superbe cour intérieure où il fait chaud lorsqu’il fait froid dehors ou bien frais pendant la canicule. Très vaste, la carte contient près de deux dizaines d’entrées froides traditionnelles. Les prix des plats chauds ne dépassent pas 620 RUB (c’est par exemple le tarif de l’odjakhouri de mouton). Le restaurant a mis en place un système de bonus, selon lequel la personne qui fête son anniversaire a droit à une réduction de 10%, et les jeunes mariés reçoivent un cadeau. Une formule du midi est proposée en semaine entre 12h et 16h. Il existe aussi un menu spécial carême et un service de livraison.




Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Café faisant partie d’une chaîne proposant de la cuisine géorgienne et dont la carte, comme l’indique le nom du restaurant, tourne autour de deux plats incontournables de cette cuisine, les khinkali et les khatchapouri. La qualité de la nourriture est excellente,  les prix sont élevés : les khinkali exotiques, avec du saumon coûtent 110 RUB / pièce, les khinkali traditionnels au porc et bœuf 65 RUB / pièce. Le restaurant propose une dizaine de variétés de khatchapouri, et il est possible de commander de grandes ou de petites portions. Le plat le plus cher, les khatchapouri à la Tsar, coûte 520 RUB. Le reste de la carte est aussi très varié, alors on ne s’y ennuie pas. Si aucune adresse de ces cafés de chaîne ne vous convient, vous pouvez commander en ligne la livraison à domicile. 


Inna Mendelsohn/Welcome2018.com

Un café géorgien pas cher et incroyablement accueillant, avec son décor clair et aérien, panneaux en bois, lumière douce et four où l’on prépare des khatchapouri. Il ressemble à un chalet de montagne. Les clients viennent souvent avec leurs enfants, ainsi il faut savoir que c’est un café géorgien de ville plutôt qu’un établissement traditionnel avec des repas bruyants.