Lieux historiques

Gleb NagaevWelcome2018.com

La place du Soviet (Sovetskaïa plochtchad) est apparue au milieu du XVIIe siècle et se nommait place de la Cathédrale, puis place du Bazar. C’est le centre historique de Saransk, qui souffrit d’un violent incendie en 1852, détruisant la cathédrale d’où la place tirait son nom initial. C’est ici que commença la construction de la forteresse de Saransk, qui fut achevée en 1641 mais n’a pas survécu lui non plus. En 1885, à la place de l’église incendiée, une nouvelle fut construite, mais elle fut plus tard fermée et rasée par le pouvoir soviétique. Aujourd’hui, le square avec la statue de V. I. Lénine se trouve à son emplacement.

Avant la période soviétique, la vie bouillonnait sur la place de la Cathédrale/du Bazar : des galeries marchandes et un marché s’y trouvaient, et c’est à cet endroit qu’apparurent les premiers immeubles en pierre de la ville. Les ouvrages construits avant la révolution ont presque tous disparu : dans les années 1960-1970, la place, qui s’appelait déjà place du Soviet (de 1918 à 1920 elle s’appela place de la Révolution), subit une profonde rénovation et la circulation des véhicules fut interdite.

La place fut élargie et des bâtiments administratifs y apparurent. L’un des sites historiques ayant été conservés est le bâtiment de l’administration de la capitale de Mordovie, au n°30 : à l’origine, il y avait là un séminaire puis, pendant la période soviétique, le Conseil municipal des députés du peuple de Saransk. Sur la place se trouve également le bâtiment monumental, la Maison de la République, résidence du gouverneur de Mordovie. C’est un exemple d’architecture soviétique unifiée.
Sur la place se trouve aussi le principal organe législatif de la République, l’Assemblée gouvernementale de la République de Mordovie (l’ex Maison des Soviets).

Les principaux événements culturels et sportifs de masse de la ville et de la République ont lieu sur la place du Soviet. Pendant la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, c’est ici que s’étendra le site du Festival des supporters de la FIFA.



Gleb Nagaev/Welcome2018.com

Cette place fait partie du centre historique de Saransk. Jusqu’au XIXe siècle, il y avait ici une prison municipale et des galeries commerciales s’étendant depuis la place centrale du Bazar. Désormais, rien ne rappelle le Saransk de l’époque de la monarchie russe. En mai 1972, la place fut rebaptisée place de la Victoire. Son ornement principal est le monument aux combattants de Mordovie morts pendant la Seconde Guerre mondiale, près duquel brûle une Flamme éternelle dans un écrin en forme d’étoile. La partie la plus importante du monument est la sculpture d’une mère en habit traditionnel erzya tendant une épée à son fils combattant, agenouillé devant elle. A côté du monument s’élève un pylône de 18 mètres.

L’un des auteurs du monument était le célèbre sculpteur soviétique Nikolaï Tomski, qui dirigea l’équipe artistique ayant créé les figures monumentales des sept gratte-ciel de Moscou, notamment les bâtiments des hôtels Ukraine et Leningrad, et le bâtiment principal de l’Université de Moscou sur la colline des Moineaux. L’architecte était Alexeï Douchkine, célèbre notamment pour ses projets de construction à Moscou du grand magasin Dietski Mir (aujourd’hui Magasin central pour enfants sur la Loubianka) et du bâtiment de la gare ferroviaire de Sotchi, devenu le symbole de cette ville.
Sur la place se trouve le Musée commémoratif de l’exploit militaire et des travailleurs 1941-1945 ouvert en mai 1995. En 2005, la veille des 60 ans de la Victoire, le complexe de la place fut complété par une composition faite de colonnes avec des pilonnes recouverts de pierre polie noire unissant tout le complexe (architectes V. A. Brodovski, I. V. Soloviev). Sur des stèles sont inscrits les noms de plus de 9 000 morts au combat originaires de Saransk. En tout, 130 000 soldats originaires de Mordovie périrent dans les combats de la Seconde Guerre mondiale.

Sur la place se trouve : la chapelle Alexandre Nevski, le monument aux héros de la Première Guerre mondiale, le signe commémoratif « Evasion de l’enfer » et le monument aux combattants internationalistes. Chaque année, le 9 mai, des festivités dédiées au Jour de la Grande Victoire sont organisées sur la place.



Gleb Naguaïev/Welcome2018.com

En 2012, au centre de Saransk, à la place de l’ancien stade Svetotekhnika apparut la place du Millénaire (plochtchad Tyssiatcheletiïa) : elle fut inaugurée en l’honneur de l’union du peuple mordve aux peuples de l’Etat russe. L’élément dominant de la nouvelle zone piétonne est la fontaine son et lumière Etoile de Mordovie de 60 mètres de diamètre. Au centre de la fontaine se trouve un ornement en forme d’étoile à huit branches : pour les peuples finno-ougriens, auxquels se rattachent les Mordves, ce symbole représente le soleil. L’une de ses particularités est la « zone pieds nus », où le niveau de l’eau atteint 5 à 10 cm et où tout le monde peut se promener après s’être déchaussé. A la nuit tombée, il est possible de projeter sur les jets d’eau des images en trois dimensions.

Il est intéressant de regarder la fontaine de haut : depuis la plateforme d’observation du bâtiment principal de l’Université d’Etat de Mordovie N. P. Ogarev, qui s’inscrit dans l’ensemble architectural de la place du Millénaire. Autre monument sur la place : le rocher commémoratif « Millénaire de la Mordovie », sur lequel est représentée une carte ancienne de l’implantation des peuples de l’Etat russe avec l’indication des lieux de peuplement des vieux Mordves et une attache avec le symbole des Riourikides découverte sur le territoire de la Mordovie moderne. Le bâtiment de la Salle universelle et de la Bibliothèque nationale A. S. Pouchkine se trouve lui aussi sur la place.



Gleb Nagaev/Welcome2018.com

La bibliothèque a une signification historique pour Saransk. Elle fut la première bibliothèque publique ouverte dans la ville, en septembre 1899, dans le cadre de la célébration des 100 ans de la naissance du poète russe Alexandre Pouchkine. Les premières années, la bibliothèque se trouvait dans le bâtiment du crédit municipal, puis les autorités lui attribuèrent des locaux dans la mairie. Désormais, la bibliothèque occupe un immense bâtiment, devenu l’un des principaux ouvrages architecturaux de la capitale de Mordovie.

Depuis 1980, les employés de la bibliothèque rassemblent des documents du monde entier évoquant l’histoire, la culture et les coutumes du peuple mordve. La bibliothèque nationale A. S. Pouchkine coopère étroitement avec les archives de Finlande, d’Estonie et de Hongrie, où l’on parle aussi des langues finno-ougriennes. Aujourd’hui, la bibliothèque dispose de vastes archives sur la culture mordve et une immense collection de livres en langue locale.



Gleb Nagaev/Welcome2018.com
En 2012, le groupe de fontaines « Pour toujours avec la Russie » fut inauguré à Saransk, orné du monument éponyme. Le monument, d’une hauteur de 20 mètres, créé par le sculpteur Isaac Brodski, fut installé en 1986 et fait figure d’exemple de l’art monumental soviétique tardif. La sculpture représente deux femmes en costume national mordve avec un épi de blé dans les mains. Ce monument, selon l’idée de l’auteur, doit symboliser la fertilité de la terre mordve. Le groupe de fontaines, occupant une surface de vingt mille mètres carrés, se marie bien avec le monument. C’est particulièrement spectaculaire le soir, quand les illuminations se déclenchent. A partir d’ici, on peut aller à pied jusqu’aux berges pittoresques de la rivière Saranka.
Gleb Nagaev/Welcome2018.com
Saransk est une ville comptant de très nombreuses fontaines. L’endroit préféré des habitants pour la promenade est la descente aux fontaines. Le relief de la rue Moskovskaïa, où elle se situe, permit dans les années 1970 d’y construire une cascade de fontaines. Au XVIIIe siècle déjà, les habitants appelaient cet endroit « la descente de Moscou ». Au centre de la descente se dresse le monument à Pouchkine, qui est l’un des symboles de la ville, tandis que la descente en elle-même mène au parc de la culture et des loisirs Pouchkine. Dans la descente se trouve le groupe sculpté aux fondateurs de Saransk, installé là en 1982, à l’endroit où, au XVIIe siècle, se trouvait une des tours de la forteresse de Saransk, comme l’attestent les historiens locaux.