Pubs et bars

Mikhaïl Mordassov/TASS

Pub irlandais classique, enfin... un peu plus criard que les établissements qu’on trouve dans les îles britanniques. Mobilier en chêne massif, papier peint rayé maison, lourdes lampes. 

Espace sur deux niveaux divisé en zones : le rez-de-chaussée est plus étroit et animé, il faut y boire rapidement en écoutant du rock live puis, une fois qu’on en a assez, monter au premier étage, plus calme, où se trouvent des canapés.

Les stouts et les ales pression y sont populaires, on vient de l’autre bout de la ville spécialement pour elles. La nourriture n’est pas ce qui pousse à venir ici, mais les travers de porc épicés vont avec tout et se laissent rapidement manger. Le O’hara diffuse les événements sportifs importants, mais il vaut mieux réserver sa place ces jours-là. 

Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.

Un endroit agréable à Krasnaïa Poliana, convenant à la fois pour des repas en famille que pour des soirées. Fenêtres panoramiques, cuisine respectant les traditions caucasiennes (même s’il y a par exemple du borchtch), personnel dévoué et nombreuses boissons alcoolisées, tant traditionnelles que faites maison, de la bière artisanale à la khrenovoukha et alcool au pain de seigle macéré, font qu’on vient ici le soir après la chaleur et la plage. Il y a également une longue carte des vins et de nombreux whiskies. Tourchavel organise chaque semaine des soirées thématiques et musicales.

Mikhaïl Mordassov/TASS

Frau Marta: le rêve des voyageurs d’affaires fatigués Une brasserie sérieuse située sur la côte : on y boit, y écoute le bruit des vagues et apprécie la mer. Une vue grandiose s’offre depuis la véranda. 

Grand choix de bières (Belgique, Tchéquie, Allemagne), les portions sont telles qu’il est difficile d’en venir à bout seul (en gros de la nourriture qui va avec la bière, comme le jarret de porc) : les repas sont lourds, par conséquent ceux qui cherchent à maigrir ou veulent seulement grignoter devraient chercher un autre endroit. 

On n’y sert pas d’alcool fort mais, en général, il est permis dans apporter avec soi - quoi qu’il en soit, mieux vaut s’en assurer à l’avance. Le restaurant a un système de bonus et d’offres spéciales.

Mikhaïl Mordassov/TASS

Intérieur typique de pub britannique, recréé à l’aide de mobilier et d’articles de bar importés de Londres, ainsi que d’écrans diffusant des matchs de football. La carte offre une sélection impressionnante de whiskies et de bières, mais aussi une cuisine britannique traditionnelle : cottage pie, soupe chowder et fish & chips, mais aussi, de façon assez inattendue au milieu de tout cela, du rouget frit, comme dans tous les restaurants de Sotchi. 

Les amateurs de bière disent qu’on ne peut pas trouver meilleur stout en ville, comme en atteste le bruit qu’il y a ici le soir : mieux vaut réserver une table.  La terrasse du Prince of Whales n’a pas de vue particulière mais elle est vaste et son ombre est très appréciable quand il fait chaud.  

Mikhaïl Mordassov/TASS

Pub gastronomique calme, situé à la périphérie de la réserve naturelle du Caucase, dans la localité de Medoveevka. En s’y rendant, il faut bien comprendre pourquoi on y va. On doit y aller pour ses burgers nourrissants dans du bon pain, son gigot d’anneaux aux herbes, son miel aux châtaignes, ses ales maisons, son thé aux herbes locales, ses divers cidres et cocktails servis dans de beaux flacons et fioles, ses surprenants alcools maison à base de cornouiller et baies locales, sa liqueur au mûrier artisanale et sa bière brassée sur place. 

Il n’y aucun plat habituel à la carte, seulement de la cuisine d’auteur, servie simplement mais non sans grâce. Après le repas, il faut se rendre sur la véranda pour apprécier la vue bucolique sur la montagne et les pâturages de vaches, ou se réchauffer dans la « cour à chansons », ainsi que sont nommés les bancs installés autour d’un drôle de brasero circulaire. Lieu idéal pour un repas à n’importe quelle saison : l’été, il n’y fait pas trop chaud et les baigneurs ne sont pas bruyants ; l’hiver, on a la sensation d’être un personnage de conte allemand qui se passerait à la montagne. 

Mikhaïl Mordassov/TASS

Pub irlandais au décor traditionnel et à la sélection de bières limitée mais bien choisie (dont de la bière irlandaise plutôt rare), plusieurs dizaines de whiskies, cidres et cocktails. La carte propose de la nourriture de pub traditionnelle, riche et copieuse : cottage pie, soupe à l’oignon, fish & chips, assortiment de saucisses et fruits de mer, burgers et salade de choux. Des téléviseurs plasma sont accrochés aux murs et diffusent les événements sportifs populaires. En règle générale, il est difficile de quitter les lieux : la bière et le football poussent les vacanciers à y passer soirée sur soirée, ce qui fait qu’il n’y a presque pas de places libres et qu’il vaut mieux réserver sa table le week-end. 

Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.

Bar semi-fermé en plein centre de Sotchi. En raison du face control, tout le monde ne peut pas entrer ici, ce qui rend cet endroit encore plus attractif pour beaucoup de gens. Ceux dont l’apparence satisfera la sécurité se retrouveront dans un établissement calme et sombre avec tables confortables et lumière tamisée. Des DJs y jouent, le week-end et les jours fériés des concerts de musiciens en tournée sont organisés. Le bar local est célèbre pour ses cocktails (environ 30 entrées) et ses alcools maison. Le menu est pensé pour rapidement satisfaire la faim et permettre d’aller danser : c’est beaucoup de hors d’œuvre, comme des tapas, des burgers et des sushis. Mais il y aussi des plats de résistance : pâtes, steaks et poissons au grill. Des sections à part sont dédiées à la cuisine japonaise et aux fruits de mer. Si le répertoire des DJs ne convient pas aux visiteurs, ils peuvent s’isoler dans des salles de karaoké et y écouter leur propre chant.