Divertissements

Artur Lebedev/TASS

Le seul parc d’activités extrêmes en hauteur de Russie a ouvert à Sotchi en 2014 et est directement devenu l’une des principales curiosités de la ville. Il a été fondé par le voyageur et fan de sport extrême Alan Hackett, créateur de parcs du même genre en Australie, Allemagne, France, Singapour et Chine. Des milliers de touristes viennent ici se promener sur un pont piétonnier d’une longueur de 439 mètres suspendu au-dessus de la gorge d’Akhchtyrski.  A une altitude de 207 mètres s’ouvre une magnifique vue sur la vallée du fleuve Mzymta et les monts du Caucase. Les plus téméraires osent sauter depuis ce pont pour ce qui est l’un des plus hauts sauts à l’élastique (bungy) du monde : 69 et 207 mètres. Ceux qui ne sont pas prêts à de tels sauts pourront utiliser les balançoires les plus hautes du monde ou tester le mégatroll, d’une vitesse de 150 kilomètres par heure. Le Skypark abrite un parcours accrobranche, un complexe d’escalade, une via ferrata le long de la paroi rocheuse des gorges, un musée dédié au saut à l’élastique et un amphithéâtre.

A Sotchi, les « vendeurs d’antiquités » sont installés dans la rue Donskoï (arrêt Novaïa Zaria). Un vif commerce anime l’endroit les matinées, de jeudi à dimanche, puis s’effondre après le déjeuner. La promenade parmi les collections de toutes les babioles domestiques possibles étalées sur les trottoirs ne prendra pas plus d’une heure. En règle général, ce sont les retraités des immeubles environnants qui y vendent des objets. Mais l’on peut aussi rencontrer des vendeurs d’outils de travail et de vaisselle, par exemple. On ne trouvera pas de trésors d’antiquités parmi eux, mais l’on pourra parfois éprouver une agréable nostalgie en contemplant meubles, accessoires, vêtements et jouets de l’époque soviétique.

Artur Lebedev/TASS

Au studio du verre artistique qui se trouve sur le chemin vers Krasnaïa Poliana, près de l’usine de traitement des truites, il est possible d’assister à un spectacle époustouflant. La transformation magique du sable en chefs d’œuvre fragiles s’y produit. Les souffleurs de verre créent des productions filigranes à partir des matériaux les plus fragiles devant les visiteurs.  Travaillant avec un four de verrerie tchèque, les artisans réalisent des œuvres inimitables, racontent l’histoire de la production et de la mise en forme du verre et expliquent l’ensemble du processus de fabrication. Après le show, les spectateurs peuvent acheter les objets confectionnés sous leurs yeux ou choisir quelque chose parmi plus de deux mille souvenirs, mais aussi passer des commandes personnalisées.

Artur Lebedev/TASS

Les rives de Sotchi sont célèbres pour leurs vues imprenables. Il est possible d’en profiter depuis des plateformes d’observation telle que la tour du mont Akhoun ou à bord d’un navire de plaisance. Il y a quelques années, un autre moyen est apparu dans la station : les sorties en hélicoptère. Quelques entreprises proposent des excursions dans de petits hélicoptères touristiques. Les parcours passent au-dessus du parc Olympique (où l’on aperçoit tous les palais de glace, la mer, les nouveaux quartiers d’habitation et les côtes de l’Abkhazie) et au-dessus de Krasnaïa Poliana avec ses cimes majestueuses, ses gorges rocheuses, ses rivières tumultueuses et ses stations de montagne modernes. Un tour des sites de la Réserve de biosphère du Caucase ou du Parc national est aussi disponible. Il s’agit de lacs de haute montagne d’une grande pureté, de cascades, d’alpages et de vallées. Il est également possible de se faire déposer dans les montagnes pour des descentes de l’extrême en snowboard ou à skis. Le coût des ballades dépend de leur durée, de 15 minutes à plusieurs heures.


AJ Hackett Sochi

district d’Adler, localité de Kazatchii Brod, oulitsa Krasnoflotskaïa

Тél. : +7 (800) 100 42 07

Site web : ajhackett.com


Ot vinta

Vols dans le district d’Adler

Téléphone : +7 (928) 234 12 11

Site web : otvinta.ru


Edu v Sotchi

Adresse : district d’Adler, commune de Krasnaïa Poliana

Téléphone : +7 (862) 296 03 60, +7 (862) 236 03 05

Site web : eduvsochi.com 

Sergueï Bobylev/TASS

En 2014, Sotchi a accueilli le premier grand prix de Formule 1 de Russie, pour lequel un circuit a été spécialement construit dans le parc Olympique. Selon les experts, c’est l’une des meilleures pistes du monde. Désormais, des courses de la discipline reine s’y déroulent chaque année et attirent des dizaines de milliers de fans. Mais les touristes qui se détendent à Sotchi quand il n’y a pas de courses peuvent eux aussi se promener sur l’autodrome et voir le circuit s’étendant entre les palais de glace olympiques. Au cours de la visite, on voit la tribune principale et le paddock où se trouvent les coureurs et leurs équipes pendant les compétitions. On y raconte le quotidien des sportifs et le travail acharné des mécaniciens. L’endroit le plus inaccessible pendant les courses — la salle de contrôle technique avec ses dizaines de moniteurs — est ouverte aux touristes durant la visite. Les visiteurs sont également guidés le long de la pit lane (l’endroit où les bolides s’arrêtent pendant le ravitaillement) et jusqu’au podium des vainqueurs.

Au cours de l’année, l’autodrome accueille un grand nombre d’événements, notamment des courses automobiles de différents niveaux et classes. Les touristes peuvent aussi tester le circuit en montant à bord de taxis de course inédits : Porsche T3, Ferrari F430,Mercedes SLK, Renault Clio RSIII,BMW 135, ou même prendre le volant sous la supervision d’un instructeur expérimenté.

Artur Lebedev/TASS

A Sotchi, la mer est depuis longtemps une source de loisirs prenants et d’émotions fortes. Parmi eux, les promenades et excursions en mer. Sur presque chaque plage de la ville, les touristes font de la banane, de la bouée ou autre. Dans tous les districts, des embarcadères permettent de partir vers le large. Traditionnellement, les excursions longent les côtes à une distance de quelques centaines de mètres, d’où s’ouvrent des vues imprenables sur la ville. 

Le port maritime de Sotchi propose un grand choix de canots, de voiliers, de bateaux à moteur et de catamarans pour les promenades. Trouver les billetteries ne prendra pas longtemps. Aux abords du port et sur tous les embarcadères circulent des rabatteurs. On peut y acheter un billet pour un grand catamaran et sortir en mer pêcher une heure le long des côtes. 

Pour les amateurs de relaxation isolée, il y a des yachts privés que l’on peut louer pour naviguer, se baigner ou pêcher en haute mer. Il n’est pas rare que des dauphins viennent nager près des navires d’excursion et accompagnent les touristes. Les promenades sont organisées presque toute l’année tant que le temps le permet. La tendance de ces dernières années est de célébrer des événements familiaux sur des embarcations et d’assister au coucher ou au lever du soleil en mer.

Le centre socio-culturel Galaktika est rattaché au centre de tourisme de montagne Gazprom et se trouve à une altitude de 540 mètres. Jusqu’à 4000 hôtes peuvent s’y reposer en même temps. Le design inhabituel du centre crée l’atmosphère spatiale de Galaktika et emporte tantôt dans l’espace, tantôt dans les compartiments d’un vaisseau spatial. Toute l’année, un parc aquatique avec une piscine en plein air chauffée et une vue sur les sommets montagneux est ouverte. Les amateurs de sports d’hiver peuvent faire du patin à glace à la patinoire ouverte toute l’année. L’esprit de compétition règne au club de bowling et à celui de billard. Galaktika compte aussi trois salles de cinéma, un club de loisirs pour enfants et une boite de nuit, une aire de restauration et des restaurants. Il y a un parking pour 1200 voitures.

Aleksandr Demyanchuk/TASS

L’un des endroits qu’il faut obligatoirement visiter si vous êtes au district d’Adler, c’est la ferme de la truite qui se trouve en direction de la Krasnaya Polyana. L’eau dans les étangs est très propre. C’est une condition  nécessaire pour la truite. Il y en a quelque milliers d’autres espèces, y compris la truite arc-en-ciel «Adler», élevée à Sotchi, et la truite «en ambre d’Adler». 

Actuellement, c’est la seule usine russe qui fournit des embryons du caviar et du matériau d’élevage aux autres fermes de poissons du pays. L’usine accueille aussi les touristes, leur propose des visites guidées, pendant lesquelles on raconte de la production du «poisson impérial». Le spectacle le plus impressionnant c’est l’alimentation des poissons énormes venus du stok de géniteurs dans les étangs ouverts. 

La visite dans la salle de dégustation constitue une partie indispensable du programme. Dans le magasin d’usine vous pouvez acheter des poissons vivants, ainsi que des semi-produits et du caviar.

Le parc Olympique dispose de nombreux divertissements pour les touristes. Parmi eux, les parties de curling au centre de curling Cube glacé, où l’on propose d’aller sur la glace seul ou en équipes. La fête sur glace « Ton équipe » jouit d’une grande popularité. Au Cube glacé, il est également possible de réserver une visite de l’arène olympique. Les excursions commencent près de l’entrée principale du stade d’où s’ouvre une vue imprenable sur le panorama du parc Olympique. La visite dure une heure.

Sergueï Bobylev/TASS

A Sotchi, on peut aller pêcher en mer ou s’asseoir avec une canne à pêche au bord d’un lac.

Le long des côtes de Sotchi, la mer est riche en poissons, qui y vivent en permanence ou migrent en fonction de la saison. Les pêcheurs locaux attrapent mugil et rouget, chinchard et maquereau, mulet et mendole, sparillon et rascasse brune, ombrine et orphie. Les touristes peuvent eux aussi s’adonner aux plaisirs de la pêche et sortir en mer sur des bateaux à moteur armés de cannes à pêche. Dans les différents districts de la station, de nombreuses entreprises sont prêtes à organiser ce type de loisir avec un programme de n’importe quelle durée.

Pour ceux qui préfèrent la méditation avec une canne à pêche au bord d’un lac, il y aura aussi de quoi faire. De petites entreprises et l’usine de traitement des truites organisent des pêches dans des bassins d’eau douce. L’un des endroits aménagés les plus populaires est le lac d’Atchigvarskoïe. Dans deux étangs, on y élève des carpes, des carpes de roseau, des silures d’Afrique et du Canada, des truites, des esturgeons et des tilapias.


Pêche en mer Fordewind

Adresse : district Central, oulitsa Tchernomorskaïa, 15

Téléphone : +7 (862) 236 61 61

Site web : seasail.ru

 

Base de loisirs Atchigvarskoïe ozero

Adresse : district d’Adler, oulitsa Bananovaïa, 144

Téléphone : +7 (918) 918 41 46, +7 (918) 405 96 98

Site web : achigvarskoe-ozero.ru

Serguéï Bobylev/TASS

Non loin de la gare ferroviaire, au bord du fleuve Sotchi, s’élève le bâtiment moderne du Marché central. Il s’étale sur plusieurs étages. Ses pavillons spacieux climatisés et ses escaliers roulants font penser à un véritable centre commercial. Toutefois, le marché a réussi à conserver sa touche caucasienne. A chaque étage est vendu un produit spécifique : à un étage, on fait le commerce de viande et de poisson, à un autre, de produits laitiers, et, au troisième, de fruits et de légumes. Comme autrefois, les clients sont invités à goûter les produits gratuitement et les commerçants ne peuvent se retenir de présenter leur marchandise et de donner des conseils avec émotion. 

Sur le marché, en plus des légumes, il est possible d’acheter de superbes assortiments d’épices du Caucase ou des mélanges d’herbes, ainsi que du thé de Sotchi, produits par les fermiers locaux. On peut aussi goûter aux douceurs du Caucase que sont le tchourtchkhela et la pastila (pâte de fruits). Les amateurs de boissons faites maison se réjouiront du grand choix de jus et de vins. Les prix du Marché central sont supérieurs à ceux d’autres marchés plus petits et éloignés. Par conséquent, n’oubliez pas de négocier.