Restaurants au bord de l’eau

Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.

Restaurant français au vieux port de Sotchi. On y vient pour les poissons et les fruits de mers, locaux et importés.  Huîtres, escargots, moules, crabes, pétoncles, palourdes, crevettes et toute une flopée de poissons de la mer Noire : chinchard, rouget, etc. On y cuisine aussi des pizzas qu’il est possible d’emporter avec soi. D’ici s’ouvre une vue fantastique sur la mer et le port, on peut s’asseoir sur la terrasse, déguster des vins français et italiens, regarder le coucher de soleil, les marins virils et les gros bateaux dont les silhouettes se dessinent au loin dans la rade.

Mikhaïl Mordassov/TASS

Café sur le front de mer, à la carte duquel se trouve une majorité de poissons et de fruits de mer : soupe DelMar di mare, tartare de thon, moules poêlées à la crème, crevettes à la tempura et salade génoise. La cuisine de la mer se marie parfaitement à l’italienne : il y a de fines et délicieuses pizzas, des pâtes au jambon de parme, et on y sert même de la cuisine japonaise à l’italienne. Les rolls sont nommés Ligurie ou Valenta. Tout cela s’arrose de vin, dont un grand nombre de bouteilles françaises, argentines et chiliennes sont proposées. 

Aux beaux jours, il est agréable de s’asseoir sur la véranda ou aux tables installées presque au bord de l’eau. Plaisir particulier : venir à Del Mar le matin quand on y prépare l’omelette à l’italienne, les syrniki et le petit-déjeuner maison. Il existe un menu enfants comportant une soupe au poulet ABC, un mini-burger et une purée de pommes de terre avec des saucisses de Francfort.

Mikhaïl Mordassov/TASS
Commander L'ANO Orgkomitet Russie-2018 n'est pas responsable des services fournis par des tiers pour la réservation de places dans des établissements de restauration.

Cuisine méditerranéenne, profusion de poissons frais et de crustacés marins, ainsi qu’une vue d’une rare beauté sur le ciel et la mer. Ici, on ne prend pas le poisson à la légère, la carte comporte beaucoup de plats rares, comme le carpaccio de sciaenidé de la mer Noire, la plie au grill ou le filet de mulet gris et son risotto de boulghour. Les plats de poisson s’accompagnent de bon vin. On peut ignorer les vins européens et se concentrer sur les variétés locales de la région du Kouban. La véranda du restaurant comporte une piscine où se baignent parfois des clients survoltés. Le Sanremo organise régulièrement des concerts et des soirées, annoncés à l’avance sur le site Internet du restaurant. Le matin, de 6h30 à 8h, sur cette même terrasse se tiennent des cours de yoga. Plus de détails sur simple coup de téléphone au restaurant. 

Mikhaïl Mordassov/TASS

Restaurant estival du bord de mer de la trempe de ceux que l’on montre en général dans les films pour illustrer la dolce vita : mobilier en osier, rideaux légers, serveurs déguisés en marins, terrasse sur le toit et phare, qui quoique factice reste très beau. On y mange bien, les portions sont généreuses, la carte fait la part belle aux fruits de mer et aux poissons, notamment à ceux de la mer Noire : plie, rouget, belone, moules, huîtres de la mer Noire et bien d’autres. 

Il faut mettre le prix pour la beauté et l’atmosphère des lieux, ce qui explique que les prix sont élevés à Mare d’amore. La carte comporte des crevettes à l’espagnol, des moules de la mer Noire et de la plie au grill. Le poisson peut s’accompagner de bière belge, dont Mare d’amore possède beaucoup de références. 

Les enfants s’y sentent très bien, même s’il n’y a pas de divertissements particuliers. Ils peuvent profiter du phare, de la proue de navire et de son gouvernail, déguster de délicieuses frites ou rejoindre la mer, à deux pas du restaurant.