Les églises

La seule mosquée sur le territoire de Sotchi a été construite à la fin du XIXe siècle dans l'aul (le village) d'adyg Tkhagapch dans le district Lazarevskii. En 1930, elle a été fermée et la salle a été transformée en un entrepôt. Le bâtiment a été retourné aux croyants seulement 63 ans après. Elle est avérée d'être la seule sur la côte de la mer Noire conservée après la campagne contre la religion dans l'Union soviétique. Cependant, l'état de délabrement du bâtiment n'a pas permis de rouvrir la mosquée pour les services de culte. La reconstitution de l'église précieuse a demandé des quêtes. Ce n'est qu'en 2010, après la reconstruction, la modeste mosquée en bois en un étage a été ouverte pour les paroissiens.

Le monastère dans le village de Solokh-Aoul est apparu en 2000, mais les anciens disent qu'il y a cent ans que dans ces lieux les moines-ermites vivaient. Le monastère a été construit par le projet de l'architecte Boris Babakov et il rappelle les skites d'Athos car il a combiné le temple, les cellules fraternelles et le réfectoire, au premier étage il y a une église de maison. Les moines y vivent en accord avec la charte d'Athos.

Dans le monastère dirigé par le gouverneur de l'abbé les trois hiéromoines, la moine, les novices et les religieux. Les modulations des cloches d'un petit clocher sonnent dans la gorge et elles sont bien entendues dans les villages voisins. Non seulement les résidents locaux viennent dans le monastère pour prier et assister aux services, mais aussi des visiteurs d'autres villes.

Dans le monastère tels sanctuaires sont disponibles que la particule de la Sainte Croix et l'icône avec les reliques des saints parmi lesquels l'icône miraculeuse de la Mère de Dieu "Trois Mains".

Aleksandr Demiantchouk/TASS

Construction de la première et la principale cathédrale orthodoxe sur le territoire de district de la mer Noire a commencé en 1874, mais en raison de difficultés de financement a duré 16 ans. Pour la construction du temple ont été utilisés les pierres des murs d'un fort militaire Alexandrie, duquel a commencé la ville de Sotchi et dont les ruines on peut voir à quelques mètres de la cathédrale. 

Conçu par l’architecte Alexander Kaminsky, l’église blanche comme la neige est faite sous la forme d’une croix de quatre extrémités avec la branche de façade allongé. Branches de la croix du bâtiment sont couvertes des voûtes, et le centre - d’une coupole. La longueur du bâtiment de la principale cathédrale orthodoxe de Sotchi-25 mètres, la largeur est de 17 mètres, l’hauteur de la tour de la cloche est de 34 mètres. 

Dans les années 1930 le temple est devenu un grenier et pendant la grande guerre patriotique à nouveau a  ouvert aux paroissiens. En dépit de plus d'un siècle de l’histoire et deux reconstruction, la cathédrale de l'Archange Mihail, qui est considéré comme le saint patron de Sotchi aujourd'hui ressemble presque les même que pendant le premier service de culte.

Sergeï Bobylev/TASS

L'eglise dédié au prince Vladimir, le baptiste de la Russie est apparu à Sotchi en 2011. Brillante et couverte de peintures comme le terem ou le palais d'un conte de fées, il domine le centre de Sotchi.

Le bâtiment a été construit par le projet de l'architecte Dmitrii Sokolov pendant cinq ans. Il est ceinturé par la corniche de tuiles multicolores, au-dessus duquel planent les oiseaux de paradis, il est ornés de figures en céramique à quatre mètres de huit apôtres, sur les murs il y a les icônes en mosaïque et les tuiles, sur la tête couronne il y a les cocochniks, les arcs contiennent les éléments de couronnement, sur chaque entrée il y a les coupoles dorées en forme de bulbe. Tout est aussi orné à l'intérieur aussi : les icônes de Palekh, la sculpture en bois profonde. L'iconostase se compose d'une pluralité d'éléments individuels et il est recouvert de quelques kilos de feuilles d'or. En même temps, la composition d'une église est typique paroissiale, elle est construite comme "navire" - de l'ouest à l'est des volumes du clocher, du réfectoire, du temple et de l'autel se suivent.



Sergeï Bobylev/TASS

Trois religieuses de la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie ont fondé le monastère dans le village Lesnoe en 1999 sur le site d'un centre récréatif abandonné de l'usine de béton. Le monastère est devenu le successeur du nom et des traditions abolies par le pouvoir soviétique du monastère masculin de la Sainte Trinité. Depuis plusieurs années, les dons ont permis de construire les temples, les logements résidentiels pour les religieuses et les locaux de service.

La cathédrale principale du monastère est l'Eglise au nom de Saint-Ouar le Grand Martyr. Ici, en l'honneur de l'icône de la Mère de Dieu de Vladimir le sanctuaire est gardé -tous les reliques de 83 anciens de Petchersk et Serafim Sarovskii. L'église de l'icône de la Mère de Dieu icône "Sept flèches" sert pour les mariages. Dans le monastère il y a aussi une chapelle "Apaise ma douleur".

Les églises gardent des icônes uniques, certaines ont été créées au XIXe siècle ainsi que des reliques de Saint Nikolas de Myre, des saints de Kiev-Petchersk, de la Sainte Vierge et la particule des reliques de saint Panteleimon le Guérisseur.

Sergeï Bobylev/TASS

L'église majestueusement austère et brillante de Saint-Sarkis se trouve à côté d'un parc Bestoujev à Adler. La cathédrale du diocèse du Caucase du Nord de l'Église apostolique arménienne a été fondée en 1993. C'était Ovanes Zadikian qui l'a conçu dans le style néo-arménien des institutions de culte avec des fenêtres triangulaires et les cascades des toits coniques. L'architecte a réussi aussi à incorporer des détails architecturaux de l'église en pierre blanche orthodoxe russe dans la finition extérieure du bâtiment classique de la dôme et des croix. En 1998, les premiers services ont eu lieu dans la cathédrale. En 2004, le clocher a été bâti. 

Sergeï Bobylev/TASS

Église en pierre dans le village de Khosta est apparue dans les années 1910. C'était Maria Chtcheglovitova, l'épouse du ministre de la Justice de l'Empire russe dont la datcha est située à proximité qui a proposé sa construction. L'église a été construite sur les dons, y compris l'empereur Nicolas II qui a fait le don de 4000 roubles d'or.

Dans l'architecture du bâtiment on peut trouver les traces de la tradition russe et byzantine, il y a une ressemblance extérieure avec l'Église du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Le caractère unique de l'église de Khosta en forme de dôme avec un clocher joint est lié au matériau de construction inhabituel - la pierre grès naturel concassée.

Après la révolution de 1917, l'église a été fermée, le bâtiment a été donné aux organisations soviétiques. En 1981, l'église a été déclarée le monument de l'architecture religieuse et urbaine et elle a été prise sous la protection de l'État. En 2001, elle a été retournée aux paroissiens.

Sergeï Bobylev/TASS

L'Église de Saint-Esprit, ou comme on l'appelle aujourd'hui, L'Église de la Sainte-Trinité a été construite en 1898 dans le centre d'Adler. 26 ans après la révolution, elle a été fermée et en 1947 le bâtiment a été même détruit. Ce n'est qu'en 1991 sur le site par la décision du comité exécutif d'Adler une nouvelle église a été ouverte. Elle était située dans les anciens bureaux de billets d'avion. La construction d'un nouveau bâtiment de l'église a commencé deux ans plus tard, avec la bénédiction de l'archevêque Isidore d'Ekaterinodar et de Kuban.

En 1998, l'église de la Sainte-Trinité a été ouverte à nouveau pour les paroissiens. Aujourd'hui, c'est un bâtiment d'un étage dans les couleurs turquoises claires avec un clocher et un petit autel au nom de l'icône de la Mère de Dieu "La joie de tous les déplorés".