Itinéraire. Beketovka

Le district Kirovski a largement été épargné par les combats de la bataille de Stalingrad. Des bâtiments des années 1930, qu’on ne rencontre pratiquement pas ailleurs, ont été préservés. L’héritage architectural de Beketovka, devenu de facto le centre de la ville pendant un certain temps après la bataille de Stalingrad, est ce qu’il y a de plus intéressant.

Deux heures à pied

Le bâtiment du Palais de la culture Kirov qui se trouve à Beketovka est l’une des plus belles illustrations de l’architecture des années 1930-1950. Le palais a été construit dans des dimensions conséquentes : grande salle de cinéma, salle de théâtre avec fosse d’orchestre et loges de maquillage, nombreuses sections et cercles pour petits et grands. La construction a débuté en 1937. Après la fin de la bataille de Stalingrad, on y a installé des institutions administratives et culturelles de la ville. L’inauguration officielle du palais rénové a eu lieu en 1953. Après la guerre, des artistes aussi célèbres que Léonid Outiossov, Valeri Obodzinski, Lioudmila Zykina, Olga Voronets, Maïa Kristalinskaïa, Charles Aznavour, Edouard Khil, Edith Pierha et Lidia Rouslanova se sont produits ici. Des mises en scène et des soirées virent la participation de stars du cinéma :  Evgueni Leonov, Vakhtang Kikabidze, Alexeï Batalov, Evgueni Kaïdanovski, Pavel Kadotchnikov, Sergueï Stoliarov, Mikhaïl Pougovkine et d’autres. Sur la scène du théâtre, le chœur Piatnitski a chanté, des comédies musicales ont été représentées, l’Orchestre symphonique national de l’URSS a joué sous la direction de Nathan Rakhline et l’Orchestre symphonique municipal sous celle d’Edouard Serov. En 2006, un incendie s’est déclenché dans le bâtiment. A l’heure actuelle, il est désaffecté. 

A Beketovka se trouve un bâtiment construit en 1937 et qui porte depuis longtemps le nom de « maison sous l’horloge ». Jadis, à côté de cette maison, à un pilier était suspendue une grande horloge, semblable à celles qui se trouvaient devant l’entrée de la centrale électrique de Volgograd. Aujourd’hui, il n’y a plus d’horloge mais le nom est resté. Avant l’évacuation de 1942, la célèbre compositrice Alexandra Pakhmoutova vivait dans ce bâtiment. Elle est née en 1929 dans le village de Beketovka, qui fut plus tard incorporé à la ville de Stalingrad. La « maison sous l’horloge » est de style empire stalinien. Sur la façade, on distingue des deux côtés de grandes encoches. Ce sont les traces de l’immense balcon du rez-de-chaussée qui accueillait un café et des tables de ping-pong. Le rez-de-chaussée abritait également l’atelier de l’artiste de Volgograd Evgueni Logovski.

En 1943, tout de suite après la fin de la bataille de Stalingrad, un premier cinéma ouvrit ses portes en ville. Il s’agissait du StalGRES (acronyme pour « centrale électrique de Stalingrad »). Il se trouvait non loin de la gare Beketovskaïa dans les locaux du club StalGRES Valerian Kouïbychev. C’est ici que les théâtres revenus de l’évacuation - le théâtre d’art dramatique et le théâtre de la comédie musicale - mirent en scène leurs spectacles. En 1945, c’est dans le bâtiment du cinéma qu’eut lieu la remise des diplômes de 87 docteurs issus de l’Institut médical de Stalingrad. Sur cette scène se sont produites des célébrités tels que le chanteur américain Paul Robeson et le compositeur Mark Fradkin.  

La gare ferroviaire Beketovskaïa est située dans le district Kirovski à 17 kilomètres de la gare Volgograd I. Elle a été édifiée en même temps que la ligne Tikhoretski des chemins de fer de Vladikavkaz dans les années 1890. A côté de la gare se trouvait le centre régional Otrada. Au XVIIIe siècle, c’est ici que se trouvait le domaine du gouverneur d’Astrakhan Nikita Beketov. De l’autre côté du ravin s’étendait la sloboda ukrainienne de Beketovka. Avant la construction de la gare, il y avait non loin de là une scierie. En 1910, dix entreprises fonctionnaient ici, et en 1915 quinze scieries et 19 entrepôts à bois où travaillaient près de trois mille personnes étaient liés à la gare. Le bâtiment en briques de plain-pied de la gare Beketovskaïa est une construction de la fin du XIXe - début du XXe siècles.  

Non loin de la gare Beketovskaïa sont situés deux châteaux d’eau, le Nord et le Sud, construits en 1896. Le château d’eau Nord est moins bien conservé que le Sud.  

Dans cette maison d’habitation de plain-pied construite en 1911, le quartier-général commandant les troupes de la 64e armée a élu domicile de janvier à février 1943. Le lieu est remarquable dans la mesure où c’est ici que le 31 janvier 1943 le premier interrogatoire du feld-maréchal de l’armée hitlérienne Friedrich Paulus, plus important militaire allemand capturé lors de la bataille de Stalingrad, s’est déroulé. C’est Mikhaïl Choumilov, commandant de la 64e armée, qui le mena. Paulus vécut ensuite de longues années en Union soviétique.