Restaurants pour tous les jours

Yekaterina Khatchanova/Welcome2018.com

Ce café familial est l’un des plus populaires de la ville, il faut y réserver sa table à l’avance. Il propose une cuisine russe et soviétique. Le site web de l’établissement indique que des plats rappelant l’enfance ont été revisités par les cuisiniers.

Borchtch avec poitrine de bœuf fumée, seledka pod chouboï (littéralement « hareng sous le manteau »), escalopes de poisson, sterlet aux champignons et fromage : tous les mets de la cuisine russe traditionnelle. Le restaurant revendique des valeurs familiales à travers sa carte, mais pas seulement : tapisseries au motif de cerises, serveurs aux petits soins, petits-déjeuners copieux avec syrniki, coussins moelleux, tapis au sol et bien d’autres choses.

Il y a également une salle de jeux pour les enfants et une spacieuse aire pour les tout-petits. Il est à noter que la salle de jeux est sous vidéo-surveillance, et les parents peuvent manger tranquillement tout en voyant leurs enfants sur l’écran.

Yekaterina Khatchanova/Welcome2018.com
Une boutique culinaire sympathique que ses propriétaires appellent « le magasin de la cuisine familiale ». Le petit-déjeuner, servi de neuf heures à midi, inclut des œufs, de la bouillie et des syrniki. Dès midi et jusqu’à 22h, des plats plus consistants sont proposés : soupes, plats chauds, salades, le tout est très bon et préparé rapidement. Bien que le concept de Schastie iest ! soit celui de la cafétéria, les plats et le service sont de grande qualité. L’espace est aussi très agréable : hauts plafonds, joli carrelage au sol et sur les murs, vitrines garnies de vaisselle et lumière douce. En journée, une remise de 20% est appliquée. Régulièrement, le restaurant met en place des promotions comme la deuxième tasse de café gratuite le jour de la Sainte Tatiana, etc. Un des endroits les plus populaires de la ville.
Yekaterina Khatchanova/Welcome2018.com
Café de ville très élégant avec canapés profonds, nappes en tissu, photos encadrées et une carte très variée. Le matin, Nosorog propose des petits-déjeuners simples, avec des plats à la carte ou des formules, comme le petit-déjeuner à la française. Il est très intéressant d’étudier le reste de la carte, tout comme de le manger : tartare de saumon, bœuf fumé à la sauce thaï, brochettes de mouton, salade Olivier au saumon mariné, soupe aux épinards et mascarpone, plusieurs variétés de pâtes, risotto, poissons, fruits de mer et viande. De temps en temps, le restaurant organise des soirées, des dégustations, des concerts ou des ateliers de cuisine. Cette information est affichée sur son site web.
Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Ce restaurant a été ouvert en centre-ville de Volgograd, là où à l’époque était située une maison bourgeoise très connue. En 2007, le bâtiment a été restauré selon des plans retrouvés dans les archives de la ville de Tsaritsyno (c’est ainsi que Volgograd s’appelait jusqu’en 1925).

Vous trouverez à la carte des plats russes et européens, dont les ingrédients sont fournis par la ferme appartenant au restaurant. Cette ferme possède des vaches, sangliers, cailles, poules, faisans et lapins. On se régale ici avec la salade de bœuf et sa sauce Teriyaki, le tartare de poisson, le faisan en sauce aux cèpes, la cuisse de lapin au couscous noir et fruits secs, les escalopes de brochet, etc.

Le décor solennel et un peu ascétique ne détourne pas l’attention des visiteurs de leurs plats et convives.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Cet établissement appartenant à une chaîne, très populaire auprès des habitants, ressemble à une cafétéria moderne. Les petits-déjeuners sont servis à partir de 7h30, ce qui est très pratique pour ceux qui sont pressés avant d’aller travailler ou pour les étudiants, qui peuvent se permettre de manger ici.

Beaucoup de places, espace lumineux, baigné par l’odeur de la viennoiserie fraîche venant de l’atelier de pâtisserie.

La carte propose un grand choix de salades, soupes, plats de résistance chauds et viennoiseries. La nourriture est abondante, le café grouille de monde et le soir il ne reste plus aucun plat.

gretel-cafe.ru

Petit café cosy qui ressemble à une maison de poupée. Étagères pleines de livres et de poupées, murs décorés de petits cœurs, mobilier douillet à motif fleuri, cet endroit est idéal pour une bande de filles. La carte n’est pas en reste : bruschettas, salades légères, soupes, pizzas, pâtes, plats de résistance allégés.

Large choix de boissons chaudes, smoothies, différentes viennoiseries (c’est une des meilleures adresses en ville) et petits-déjeuners variés et consistants. De temps en temps, le café organise des soirées musicales tranquilles ou des promotions intéressantes.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

Café bourgeois du centre-ville à la décoration et à la cuisine élégantes. Le matin, il propose des petits-déjeuners consistants : crêpes, bouillies, omelettes, toasts. Tous ces plats, qui appartiennent à la cuisine familiale, sont très réussis.

La carte principale comprend des classiques de la cuisine internationale : salade Olivier, borchtch, pâtes, pizza (une vingtaine de variétés), steaks, buffalo wings. Le choix de viennoiseries et de desserts est très grand. La carte des vins contient plusieurs cocktails ainsi que de la bière, des alcools forts, y compris à base de baies, et de la khrenovoukha, faite avec du raifort.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com

On trouve cette chaîne de restauration dont la spécialité sont les pirogui dans pratiquement toutes les grandes villes russes. Les pirogui sont excellents ici : la pâte est tellement légère et la garniture si copieuse que l’on peut en manger plusieurs sans une once de honte.

Dans ce café de Volgograd, comme dans tant d’autres, le décor est singulier, composé essentiellement de boiseries et de mobilier simple. La carte est la même que dans les autres restaurants de la chaîne et les prix sont raisonnables. En plus des pirogui, il y a aussi des bouillons, pelmenis et boulettes de viande.

Yevguéni Morozov/Welcome2018.com
Bar de l’hôtel Ioujni, dont l’avantage est d’être ouvert jour et nuit. Cet établissement spacieux bénéficie d’une grande véranda d’été et propose une carte universelle, comme tout hôtel où séjournent des gens venus des quatre coins du monde. La carte principale est un mix de plats mondialement appréciés : salade Olivier, quiches, steaks, salade de fruits de mer, burgers, pâtes et nouilles. Ainsi, quelle que soit l’origine des visiteurs, chacun trouvera des plats à son goût et ne repartira pas d’ici le ventre vide.
Yekaterina Khatchanova/Welcome2018.com
Etablissement intimiste au mobilier passé de mode et quelque peu guindé, avec balustres, fauteuils moelleux et grandes fenêtres. L’été, c’est une véranda ouverte, et, l’hiver, un pavillon fermé. L’esprit russe se retrouve non seulement dans son nom et les détails de son architecture, mais aussi dans la carte, qui comprend boulettes Pojarski, filets de perche, salade Olivier et juliennes. Et ce malgré le fait que l’établissement se positionne comme une pâtisserie. Toutefois, il compte autant de douceurs que de plats principaux. Sa cuisine savoureuse est à déguster à table avec la vue sur la Volga et la petite statue de Pouchkine.
Yekaterina Khatchanova/Welcome2018.com

Ce café de ville se situe au centre de Volgograd, près de la Volga. Baies vitrées, décor régulièrement renouvelé, lumière douce et fleurs. Bulvar est un petit pavillon à un niveau qui, grâce à ses baies vitrées, ressemble à un café d’extérieur. Or en hiver il fait bon à l’intérieur.

En été, l’espace devant l’entrée se transforme en véranda et on a du mal à la quitter. La carte propose un mélange de plats populaires, comme plusieurs variétés de pâtes, beaucoup de viande, de la volaille et du poisson cuits au charbon, de nombreuses entrées chaudes et froides, des soupes et de l’alcool. La carte des vins propose du vin venant de France, d’Italie, de Russie, du Portugal, d’Espagne et du Chili. Il est possible de commander du vin au verre. De l’alcool fort classique et une trentaine de cocktails traditionnels ou inédits font partie de cette carte.