L'ecoroute "Pridon'e"

L'itinéraire commence dans le nord-ouest de la région de Volgograd et se prolonge le long de la route fédérale M6. La longueur totale est environ 400 kilomètres. Il est mieux adapté pour le voyage en voiture ou en camping-car, avec un ou plusieurs couchées dans les centres touristiques qui sont nombreux le long du Don et Khoper. Vous pouvez commencer à partir de Moscou ou de n'importe quel point de l'autoroute M6. Aux 680 km de la route, avant d'atteindre 340 kilomètres de Volgograd, il y a le détour vers la ville Ourioupinsk - la capitale de la province russe.

Nikolaï Galkin/TASS
Ourioupinsk est l'incarnation de la province. Les prix locaux satisferont tous les touristes: La nuit à l'hôtel est 700 roubles et le diner au café coûte 350 roubles. En août il y a la Journée des pêcheurs et en Septembre et Octobre depuis deux siècles la Foire Pokrovskaïa est organisée qui attire les artisans de la région. Le symbole d'Ourioupinsk est le chèvre d'une espèce locale qui a la laine particulièrement douce. Les châles de cette laine sont considérés les plus chauds et durables. Vous pouvez les acheter sur le marché qui est ouvert deux fois par semaine. La population indigène - les Cosaques du Don se sont installés dans ces lieux au XVIIe siècle - élèvent de chèvres depuis longtemps. A Ourioupinsk il y a le monument de chèvre, le groupe sculptural attendrissant "Les travailleuses à l'aiguille" et le musée de chèvre.
Nikolaï Galkin/TASS
Pour un séjour d'une nuit à Ourioupinsk, il est mieux de choisir l'un des centres touristiques au bord du Khoper. Cet affluent du Don est parfait pour la pêche. Vous pouvez y pêcher tout: le brochet, la carpe, la silure, le carassin. Le meilleur rafting sur le Khoper est en kayak ou en radeau. Les itinéraires de longueur variable et de la difficulté sont proposés aux touristes, tout le monde peut y participer comme les sportives entrainés ainsi que les enfants. 

Le point de départ de votre itinéraire peut être dans dans la zone d'Ourioupinsk ou bien en aval, par exemple, dans le parc naturel "Nijnekhoperskiï". L'écoulement rapide permet de passer jusqu'à 30 kilomètres par jour sur la rivière. Le paysage change toujours, vous pouvez voir des forêts impénétrables et les plaines, les plages de sable alternent avec des falaises abruptes et des terrains crétacés.
Nikolaï Galkin/TASS
Pour le rafting, les rivières pittoresques Don et Medveditsa sont également bien adapté. Si vous choisissez l'une d'entre elles pour le rafting, alors vous pouvez commencer un peu plus près de Volgograd, près de la ville de Serafimovitch, dans le parc naturel "Oust-Medveditskiï". Lors de ce rafting, vous pouvez voir les rochers scandinaves - les blocs de granit conservés depuis la glaciation. 

Parmi les beautés de la nature on peut nommer les lys blancs inhabituels figurant dans le Livre Rouge ainsi que les lièvres sauvages, les loups, les renards, des chevreuils, les élans, les desmans et beaucoup d'oiseaux. Dans le "Oust-Medveditskiï" il y encore d'autres types de repos: les itinéraires en VTT et de la pêche, des pistes cyclables, des visites guidées scientifiques et éducatives.
Nikolaï Galkin/TASS
La prochaine étape sur la route à Volgograd est le musée ethnographique "La ferme des cosaques" équipé en accord avec tous les canons de la vie de la population indigène, des Cosaques du Don. La date de fondation des Cosaques du Don glorifiés dans le roman "Le Don paisible" de Mikhaïl Cholokhov, le lauréat du prix est considéré le 12 mai 1570 - l'anniversaire du stanitza (le village des cosaques) Razdorskaia. Cependant, jusqu'à ce moment dans l'histoire il s'agissait du "peuple libre" qui s'est installé dans les zones frontalières de la principauté de Riazan. Les princes russes engagés les cosaques pour garder les frontières des incursions des Tatars. L'art militaire a toujours été principal pour les cosaques. 

Dans le musée ethnographique la façon de la vie quotidienne des cosaques de la fin du XIXe siècle est présenté, avec le kuren (la maison des cosaques) et une grange. Les voyageurs sont élevés à une dignité des cosaques: les hôtes donnent à boire une verre de vodka sur un sabre des cosaques, ils apprennent à s'asseoir sur la selle ainsi qu'ils organisent des jeux folkloriques avec des chants et des danses. Ils vous proposent à gouter les plats locaux: le poulet à la khoutor, les vareniks à la crème fraiche, la viande dans les potes de la four.
Nikolaï Galkin/TASS
A cinq minutes de la réserve naturelle ethnique, il y a un autre site d'intérêt, c'est la ferme des autruches australiens (75 kilomètres de Volgograd sur l'autoroute M6). Les autruches sont apparus dans la région de Volgograd en 2001 comme un cadeau (sous la forme de centaines d'œufs) du professeur de l'état américain de l'Alabama John White qui a donné des cours à l'Académie des sciences agricoles de Volgograd au professeur de l'Académie Vladimir Vodiannikov qui suit la ferme "Krasnodonskoe". Il y a les visites guidées suivantes sur la ferme: elles sont intéressantes et informatives et les autruches démontrent facilement leurs habitudes. Vous pouvez les nourris avec de l'herbe et des légumes.
Nikolaï Galkin/TASS
Pas loin de Volgograd, à 75 kilomètres sur l'autoroute M6, il y a un autre parc naturel "Donskoï". Sur son territoire il y a 52 sources avec une eau glacée transparente, certains d'entre eux sont équipés de tables, des bancs et des auvents. L'eau dans toutes les sources est potable, d'une faible dureté et d'une faible minéralisation. 

La curiosité principale du parc est une crête de craie blanche unique au-dessus du Don qui s'étend sur 30 kilomètres le long de la terre submersible de la rivière. Les montagnes ont été formées dans la période jurassique voila pourquoi vous pouvez voir des exemples rares de tubes de corail dans le musée local, les vestiges fossiles et d'autres objets de plus de 1 million d'années. Une plate-forme d'observation de 30 mètres offre une vue qui vous coupera le souffle. 

Depuis les montagnes de craie, vous pouvez descendre sur les plages de sable désertes et organiser le pique-nique sur les rives du Don ainsi que y nager. L'eau dans ces rivières est très propre (Khoper est l'une des rivières les plus propres du monde, selon l'UNESCO), vous pouvez y nager de mai à septembre. La température moyenne depuis la fin d'avril à octobre est 21-25 + C °, depuis de la mi-mai à septembre la température journalier se lève jusqu'à +30 ° C et au-dessus. L'eau dans les lacs et les rivières où les courants ne sont pas rapides est chauffée à 28 ° C au milieu de juin, en été la température de l'eau du Don et Khoper est + 22-25 ° C. Dans les lieux non-apprivoisés par l'homme le fond est boueux, mais dans le lit de la rivière il y a beaucoup de plages de sable avec une bonne entrée dans l'eau.