Le football underground



Le football underground
Sous-sol de Moscou et artefacts footballistiques
Le métro de Moscou est l’un des réseaux de transport les plus développés et fréquentés au monde. Il transporte chaque jour des millions de personnes, tout en étant un chef d’œuvre architectural, un miracle d’ingénierie et un monument connu dans le monde entier.
Depuis plusieurs décennies, le sous-sol de la capitale impressionne les touristes, parmi lesquels on compte des stars internationales du football. Ainsi, le gardien du Real Madrid Iker Casillas a confié la forte impression que lui a procuré la station Komsomolskaya (ligne circulaire). Au cours de chacune de ses visites dans la capitale russe, son coéquipier et attaquant de l’équipe d’Espagne Raul essayait de faire un tour en métro et l’a désigné comme étant le plus beau du monde.

Evidemment, les créateurs du métro de Moscou ne pouvaient pas ne pas faire honneur au football, sport aimé par des millions de personnes.
Ploschad Revolyutsii
Beaucoup connaissent les 76 sculptures de bronze disposées dans les niches des arches du quai de la station Ploschad Revolyutsii. L’une d’entre elles représente un footballeur avec un ballon dans les mains. Elle symbolise l’essor rapide de ce sport de masse dans l’Union soviétique d’avant-guerre. De nombreuses légendes urbaines et superstitions sont liées aux statues de Ploschad Revolyutsii. Les étudiants, par exemple, frottent la truffe du chien de la sculpture « Le Garde-frontière et son chien » pour se porter chance. Avant un rendez-vous, il est recommandé aux amoureux de toucher les souliers de la jeune fille au livre. Il est possible qu’à l’occasion de la Coupe du monde à Moscou apparaisse un nouveau bon présage, cette fois-ci lié à la statue du footballeur.
Complément d’information
L’architecte de la station Ploschad Revolyutsii est Alexeï Douchkine.
Parmi ses travaux, on recense d’autres stations du métro de Moscou (Mayakovskaya, Kropotkinskaya, Avtozavodskaya et Novoslobodskaya), mais aussi le gratte-ciel à Krasnye Vorota, ainsi que Dietski Mir (« Monde des enfants ») de la Loubianka (qui est de nos jours le centre commercial Magasin central pour enfants de la Loubianka - note de Welcome2018).

Le sculpteur est Matveï Manizer.
Certaines de ses œuvres se trouvent également à la station Partizanskaya. Ce sont les statues de Zoïa Kosmodemianskaïa et de Matveï Kouzmine, installées sur les deux colonnes proches de l’entrée. Manizer est également l’auteur du groupe sculpté du passage sous-terrain entre les stations Belorusskaya (ligne radiale) et Belorusskaya (ligne circulaire).
Dinamo
C’est l’une des premières stations du métro de Moscou, pour la sortie de laquelle furent construits directement deux vestibules. De cette façon, les concepteurs comptaient scinder le flux de passagers les jours de match au stade Dinamo. L’enceinte a été construite à la fin des années 1920. Les sorties du métro débouchent sur la place située devant cette dernière. Avant l’ouverture du Loujniki, elle était restée pendant près de trente ans le stade principal du pays. Il est logique que les architectes aient voulu consacrer la décoration des salles de la station au sport soviétique. Deux bas-reliefs de la station Dinamo sont expressément dédiés au football. Ceci étant, à la différence du reste des stations, ce n’est pas une image inventée qui lui a servi de modèle, mais un vrai athlète, le légendaire attaquant du CDKA (aujourd’hui CSKA) des années 1930-1940 Grigori Fedotov. C’est en son honneur qu’a été nommé le club symbolique des joueurs russes marquant 100 buts ou plus durant leur carrière.
Complément d’information
Les architectes de la station Dinamo sont Iakov Likhtenberg et Iouri Revkovski.
La station de métro Kropotkinskaya a été construite selon les plans de Likhtenberg (conjointement avec Alexeï Douchkine) et a reçu des prix lors d’expositions à Bruxelles et à Paris. Likhtenberg a également participé aux concours de conception des stations Kurskaya (ligne radiale), Belorusskaya (ligne radiale), Komsomolskaya (ligne circulaire) et Kurskaya (ligne circulaire). Néanmoins, ces projets ne furent pas réalisés. Iouri Revkovski et l’auteur de la station Okhotny Ryad.

Le sculpteur est Elena Ianson-Manizer.
Il s’agit de l’épouse de Matveï Manizer, qui a travaillé sur les sculptures de la station Ploschad Revolyutsii. Les médaillons de porcelaine de la station Dinamo ont également été conçus selon ses modèles. Elle a aussi travaillé sur les bas-reliefs de la station Dobryninskaya.
Belorusskaya

Comme son nom l’indique, la station de la ligne circulaire est entièrement dédiée à la culture et aux succès du peuple biélorusse. Le plafond d’un blanc immaculé est décoré de 12 panneaux luxueux réalisés selon la technique de la mosaïque florentine. Les images en pierre naturelle encadrées par l’ornement national biélorusse racontent principalement la vie d’ouvriers, de paysans et de soldats. Mais sur l’une des mosaïques est représenté un sportif tenant dans ses mains une coupe en cristal. L’athlète descend des escaliers jonchés de fleurs et sur l’une des marches se trouve un ballon de football. De la part des artistes, un tel choix est assez inhabituel, car de toutes les républiques de l’ex-URSS, les plus footballistiques étaient la République socialiste fédérative soviétique de Russie et la République socialiste soviétique d’Ukraine. Le Dynamo Kiev remporta le championnat d’Union soviétique plus souvent que toutes les autres équipes, soit 13 fois. Néanmoins, à la station Kievskaya, par exemple, qu’il s’agisse de celle de la ligne circulaire ou de celle de la ligne Arbatsko-Pokrovskaya, il n’y a pas une seule représentation de footballeur.
Complément d’information
Les architectes de la station Belorusskaya sont Ivan Taranov et Nadejda Bykova.
Ivan Taranov est célèbre pour avoir créé les salles de neufs stations du métro de Moscou. Avant la guerre, il a conçu la station Novokuznetskaya, et juste après Belorusskaya (ligne circulaire). Dans les années 1950 à 1970, les stations Sportivnaya, V.D.N.Kh, Izmaylovskaya, Shchyolkovskaya, Prospekt Vernadskogo, Turgenevskaya et Kitay-Gorod ont été construites d’après ses esquisses. Nadedja Bykova a participé à ses côtés à la conception de presque toutes ces stations, sauf Turgenevskaya et Kitay-Gorod. Elle a également travaillé à la création de la salle de la station Belorusskaya (ligne radiale).

L’artiste est Grigori Oprychko.
En plus des mosaïques de la station Belorusskaya (ligne circulaire), il a créé la composition décorative du vestibule de la station Kievskaya (ligne circulaire). Il est l’auteur du portrait de Joseph Staline dans le vestibule de surface de la station Arbatskaya.
Park Kultury
Les architectes de la station Park Kultury voulaient montrer les formes de divertissement de la jeunesse soviétique. Comme dans la station Dinamo, il y a ici des bas-reliefs rappelant par leurs formes le tondo de l’époque de la Renaissance. Ils représentent des patineuses artistiques (le Parc Gorki est, entre autres, célèbre pour sa patinoire), des violonistes, une ballerine et des joueurs d’échecs. Une silhouette de footballeur en marbre y a également trouvé sa place : il est debout avec les mains sur les hanches, regarde au loin et tient un ballon sous son bras droit au niveau de la taille.
Complément d’information
L’architecte de la station Park Kultury est Igor Rojine.
Parmi ses œuvres, on compte les stations Elektrozavodskaya et Smolenskaya de la ligne Arbatsko-Pokrovskaya et le vestibule de surface de la station Novokuznetskaya. Rojine a également conçu en 1931 le stade sur l’île Krestovski où se trouve aujourd’hui le Stade Saint-Pétersbourg, qui accueillera des matches de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

L’artiste est Isaac Rabinovitch.
Son lieu de travail principal était le théâtre Vakhtangov. Mais Rabinovitch devint célèbre pour sa participation à des projets monumentaux : l’aménagement du pavillon soviétique à l’Exposition universelle de New-York et du Palais des Soviets, qui finalement ne sortit jamais de terre. Les mosaïques du vestibule de surface de la station Paveletskaya (ligne circulaire) ont également été réalisées d’après ses esquisses.
Spartak
C’est pour l’instant la seule station du métro de Moscou où soit représenté un footballeur dans un style autre que le réalisme socialiste. La station Spartak a été inaugurée en 2014, même si le site a été attribué dès 1975. Le projet fut en suspens pendant près de 40 ans et sa construction ne fut reprise qu’après le début de l’édification d’un stade à proximité. Sur les murs du vestibule sont installés des panneaux en plastique anti-choc sur lesquels sont représentés des moments d’un match de football sur toute la longueur du quai : une lutte pour le ballon, un retourné acrobatique et le plongeon d’un gardien.
Complément d’information
Les architectes de la station Spartak sont Nina Alechina et Dmitri Gourski.
Nina Alechina (qui a travaillé à la création de 19 stations du métro de Moscou) a préparé la conception architecturale de la salle de la station dans les années 1970, mais à l’époque le projet fut gelé. La version moderne a été élaborée par Dmitri Gourski, qui a aménagé la station Spartak dans la même gamme de couleurs que le stade voisin.
Vorobyovy Gory
Une station unique en son genre, sans équivalent dans le monde. Tout d’abord, la station Vorobyovy Gory possède le plus long quai de tout le métro de Moscou, soit 282 m. De telles dimensions s’expliquent par le fait que la station se trouve sur un pont. Directement depuis le quai s’ouvre une fantastique vue sur la Moskova, l’Université d’Etat de Moscou et la grande enceinte sportive Loujniki. Deuxièmement, Vorobyovy Gory est la première station-exposition du métro de la capitale. Elle compte environ dix vitrines. Pendant la Coupe des Confédérations FIFA 2017, le ballon officiel et la mascotte de la compétition y étaient exposés. Les voyageurs pouvaient faire plus ample connaissance avec les équipes participant à la Coupe des Confédérations 2017 et en savoir plus sur le programme des Volontaires de la CdM 2018.
Complément d’information
Un groupe de cinq architectes a travaillé à la création de la station. L’un d’entre eux, Boris Tkhor,a également élaboré les plans de la station Tverskaya et du complexe sportif Olimpiiski. Nina Alechin a est l’un des architectes ayant réalisé le vestibule. Pendant près de 20 ans (de 1983 à 2002), la station fut fermée pour reconstruction.
CSKA
Fin 2017, sur la troisième boucle de transport, apparaîtra une nouvelle série de stations de métro, dont la station CSKA. A l’origine, elle devait s’appeler Khodynskoye Pole, mais après des consultations et des pétitions des supporters du CSKA, elle a pris son nom actuel. Par conséquent, la décoration de la salle souterraine comporte de nombreuses références au club sportif de l’armée. Ici seront installées des sculptures en bronze de 5 mètres de haut représentant un basketteur, un skieur, un hockeyeur et un footballeur. La station sera décorée aux couleurs rouge et bleu du CSKA.
Complément d’information
L’architecte de la station CSKA est Nikolaï Choumakov.
Il a participé à la création de 18 stations modernes du métro de Moscou, la plus ancienne d’entre elles étant Krasnogvardeyskaya (1985) et les plus récentes Butyrskaya, Fonvizinskaya et Petrovsko-Razumovskaya (2016). A l’heure actuelle, il travaille sur 10 nouvelles stations, tout en concevant les métros de Tcheliabinsk et d’Omsk. Par ailleurs, Nikolaï Choumakov est l’auteur du système monorail de Moscou et de la ligne de métro léger Butovskaya.

La décoration artistique a été réalisée par le studio artistique Grekov..
Il s’est occupé de la création des sculptures de sportifs installées dans la salle de la station CSKA. Par exemple, le défenseur actuel de l’équipe Viktor Khryapa a servi de prototype à la statue du basketteur.

Ces lieux « footballistiques » ont été recensés et étudiés par Nikolaï Tchegorski.
Photo credits: Welcome2018; Михаил Почуев/ТАСС; stroi.mos.ru