Le champion des "j'aime" papiers

L’histoire unique en son genre

25 Mai
Lev Yachin analyse les lettres des fans. © V.Chadrin / TASS

Сombien d’abonnés à Instagram pouvait être chez Lev Yachin ? Probablement, la dizaine des millions. Mais à cette époque le monde encore commençait à entrer seulement dans l’ère électronique.

Avant de l'apparition de l'Internet public et des réseaux sociaux la communication entre les supporters et les idoles se passait en réalité. On attendait les vedettes après les matches, accompagnait à la maison, gardaient dans les trains électriques, lorsque l’équipe s’est rendue pour le jeu de base.

Certainement, il y avait des communications "virtuelles". Seulement la popularité du footballeur était mesurée non par la quantité de souscripteurs, des j’aimes mais par des sacs des lettres et les cartes, qu’on envoie chez eux.

Le goal légendaire Lev Yachin était un des destinataires les plus populaires. Les lettres au meilleur goal dans l'histoire du football venaient de toute l'Union Soviétique et il tâchait de répondre à chacun patiemment.

Sur la photo de 1971 Yachin analyse une tonne des lettres, après sa retraite presque chaque supporter du pays a trouvé nécessaire d’exprimé la reconnaissance et les souhaits des succès ultérieurs.