Le match aller-retour du futur

Histoire d'un cliché
06 Septembre
Joseph McKeown/Getty Images

En 1954, le Spartak Moscou se rendit en Angleterre pour disputer un match amical contre le champion du pays, Wolverhampton. Ce match se termina sans gloire pour les Moscovites, sur le score de 0-4. Toutefois, les parties convinrent d'un match de retour à Moscou.

Pendant un an, les joueurs du Spartak s'entraînèrent et, en août, les Britanniques arrivèrent dans la capitale de l'URSS. 70 000 spectateurs se pressèrent au stade Dynamo pour suivre la revanche contre le champion d'Angleterre. Les rouges et blancs ne déçurent pas leurs fans, car un jeu assuré apporta la victoire au Spartak sur le score de 3-0.

Après le match, les Britanniques ne cachaient pas leur admiration pour le jeu du Spartak et le capitaine de Wolverhampton compara même le Spartak à l'équipe nationale hongroise qui était, aux côtés de l'Allemagne, l'équipe la plus forte d'Europe à cette époque.

Cependant, la presse anglaise rappela qu’un an auparavant le Spartak avait été battu sur un plus gros score. Selon certains, c’est ainsi que naquit l'idée de tenir des compétitions au format coupe d’après le schéma « aller-retour », encore utilisé aujourd'hui.