Le grand challenge russe



Le grand challenge russe
Les aventures d'un Italien en Russie
 
Martino Simcik Arese, natif de Rome de 29 ans, blogueur et supporter de football acharné, est allé à la Coupe du monde en Russie sans argent, mais avec un objectif concret : prouver à soi-même et aux autres que tous les supporters sont frères et sœurs, que les réseaux sociaux sont une grande force et que la Russie est un pays accueillant. Pour parler à et rencontrer de nouvelles personnes, Martino a créé une page sur le plus grand réseau social de Russie et d'Europe, VKontakte. Le portail welcome2018.com, qui explique ce qu'il est possible de faire aux étrangers venant en Russie pour du football, ne pouvait pas passer à côté de ce projet. C'est ainsi qu'est apparu le Grand challenge russe.
Martino est né en Italie, a terminé le lycée à Los Angeles et obtenu un diplôme à l'université de Washington. Il est citoyen des Etats-Unis et c'est quelqu'un, d'après ses propres dires, de « possédé par le football et les voyages ». Il vit à Milan mais va souvent à Los Angeles, où il a grandi.

Pour assister à des matches de football, Martino a parcouru la moitié de la planète. Désormais, il parle de ses voyages footballistiques sur le portail internet copa90.com. Il s'agit d'une communauté internationale de blogueurs qui montre le football à travers les yeux des gens qui vont dans les tribunes des stades.
COPA90 : est une audience gigantesque pour les gens qui, comme Martino, vivent pour le football. La communauté compte plus de 11 000 000 d'abonnés sur les réseaux sociaux.
Martino est venu à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ pour en savoir plus sur notre pays, faire connaissance avec des gens et rencontrer ses amis, des supporters venus d'Argentine, du Mexique, d'Angleterre, du Brésil et de bien d'autres pays.

L'idée de voyager en Russie est née en tant que réponse à un défi. Est-il possible de survivre dans un grand pays méconnu en s'y rendant sans argent ?
« J'ai relevé ce défi. Ma mission est de montrer que le football détruit les stéréotypes et changera obligatoirement l'attitude envers la Russie dans le monde entier. J'ai envie de montrer la Russie moderne et son peuple : chaleureux, généreux et joyeux. Par conséquent, j'ai besoin de votre aide. Vous pouvez m'emmener d'une ville à une autre, me trouver un endroit où dormir, m'inviter à prendre un repas ou juste m'acheter de la nourriture, me présenter à vos amis, me montrer la ville, m'inviter à la datcha pour déguster des chachlyks. Je maîtrise un peu le russe, parle anglais, italien, espagnol, français et portugais. Je n'ai pas de billets pour les matches, mais l'ambiance autour des rencontres est plus importantes que les matches à mes yeux », c'est par ces mots que Martino s'est adressé aux Russes sur sa page du réseau social VKontakte.

La grande force de la communauté internet a fonctionné ! Martino est reconnu en Russie, il est invité chez des gens et on l'invite au bar.
Le 12 juin, Martino a atterri à Moscou et, le 14 juin, il est parti pour Sotchi. Depuis la ville la plus méridionale de la Coupe du Monde de la FIFA 2018, il s'est rendu à Rostov-sur-le-Don, Volgograd, Saransk, Nijni-Novgorod, Samara, Moscou et Saint-Pétersbourg.

Welcome2018.com aide l'Italien à visiter les lieux les plus intéressants de la Coupe du Monde de la FIFA 2018, à goûter la cuisine locale, mais aussi à ressentir la culture et l'ambiance des villes-hôtes du tournoi. Regardez la vidéo des aventures de l'Italien en Russie sur welcome2018.com !